@ Brest

Relier et partager autour du web

Compte Rendu de réunion Projet i-jumelage

La Ville de Brest a reçu le lundi 20 Octobre, une délégation internationale qui venait à la rencontre des acteurs locaux pour découvrir des réalisations brestoises en lien avec les TIC et pour présenter leur projet de i-jumelage. Une réunion de présentation du projet s’est tenue en mairie.

Description sommaire du projet :

Il s’agit d’un projet de recherche-action qui vise à permettre aux membres des ONG locales, de prendre la mesure du potentiel d’innovation des TIC (technologies d’information et de communication) dans le champ de la coopération appliqué à la gouvernance locale, la santé, l’éducation et l’inclusion sociale. Cette recherche-action est réalisée avec le concours des membres d’ONG et/ou structures locales situées en Europe et en Amérique Latine. Ensemble, ils mèneront une démarche d’appropriation sociale des TIC qui consiste à conduire 30 projets de coopération tout en participant à l’analyse des usages des TIC qui leur sont associés. Le but de cette démarche est d’identifier les innovations, les besoins et les limites des TIC dans le cadre de la coopération décentralisée.

Le i-jumelage consiste à associer 2 (ou plus) structures autour d’un projet de co-développement fondé ou renforcé par l’usage des TIC. Le i-jumelage permet aux acteurs de croiser une approche pratique à travers la conduite du projet, avec un regard analytique des pratiques des TIC et une réflexion éthique sur le développement d’échanges de savoir et de compétences, et le partage des résultats dans une logique de coopération solidaire. C’est une démarche d’appropriation des TIC.

Nous proposons de travailler en priorité avec les Ong locales d’Amérique Latine (Argentine, Paraguaye, Chili et Brésil et européennes suivants d’Espagne, du Royaume Uni et de France. Les résultats de ce travail rayonneront sur les deux continents et au-delà à travers la diffusion des résultats, la mise à disposition des outils, méthodes et ressources sous licence libres, sur internet et la possibilité pour les acteurs locaux de participer à la dynamique de réflexion collective au travers des rencontres physiques et virtuelles et la réalisation de projets concrets.

Durée de l’action : 3 ans (de juillet 2003 à Juin 2006)

Entités d’exécution : association VECAM accompagnée des 3 organisations membres du réseau CGNP suivants : Communities on line (Grande Bretagne), LINKS - (Argentine) et Funredes (République Dominicaine).

Expériences antérieures

Le projet i-jumelages s’inscrit dans le prolongement de programmes d’échanges réalisés par VECAM avec des collectivités locales, des associations et d’une première série de i-jumelages portés depuis 1999/2001

Le i-jumelage : une démarche structurante au service du développement local.
La méthode de Villes Internet est présentée ici dans la mesure où elle inspire fortement le projet de i-jumelage proposé dans le cadre de @lis. L’initiative Villes Internet existe depuis maintenant 5 ans. Elle a pour objectif d’inviter et d’inciter les collectivités locales à mettre en place une politique en matière de technologies de l’information, qui facilite notamment l’appropriation de ces outils par l’ensemble de leur population.
Cette dynamique repose sur 4 piliers :
L’organisation du label Villes Internet. Chaque année, après un travail mené par une équipe de l’université de Toulouse et d’un jury, le label récompense les villes les plus innovantes en matière de politique TIC. Ce label, outre l’effet incitatif, est un formidable outil d’observation des usages menés par les villes et de prospective.
L’animation d’un centre ressources de l’internet citoyen et local en ligne. Ce centre ressources donne de la visibilité aux initiatives des villes et constitue un espace collaboratif qui leur permet d’échanger entre elles.
L’organisation de rencontres régionales mensuelles, qui permet aux élus et fonctionnaires des villes d’échanger sur leurs pratiques en direct, outil complémentaire indispensable du centre ressources
Le courrier de l’internet citoyen, lettre hebdomadaire, diffusée à 2000 exemplaires qui relaye les initiatives en matière d’internet citoyen.

Une première expérience d’accompagnement de 70 i-jumelages à été menée à bien essentiellement dans les pays francophones en 1999, 2000 et 2001. Vecam et ses partenaires (notamment le Ministère des Affaires Etrangères et l’Association Cités Unies France) ont identifié et mis en place, de nombreux "i-jumelages" entre villes, associations et écoles. Le i-jumelage a consisté à rapprocher les responsables de collectivités locales autour de la recherche de réponses opérationnelles à des besoins identifiés par les partenaires issus des pays du sud. 70 coopérations ont été identifiées et nommées i-jumelages. Elles sont référencées sur le site internet et dans la rubrique « Internationale » du centre de ressources de l’Internet local et citoyen de l’association « Ville Internet ». Cf www.villes-internet.net

Objectifs

- Objectif général

Le projet i-jumelage vise à permettre aux membres des ONG d’Europe et d’Amérique Latine de mesurer le potentiel d’innovation offert par les TIC dans le cadre de leurs actions et d’accroître leurs capacités à produire des contenus et des services numériques adaptés à leurs besoins.

Ce projet propose une démarche de coopération basée sur la solidarité internationale. Il vise tout particulièrement à fournir les outils techniques, pédagogiques et méthodologiques adaptés à la réalisation de projets de développement local :
basés ou soutenus par l’usage des TIC ;
inscrits dans une démarche de coopération internationale et de solidarité internationale ;
conduit par des membres d’organisations locales de la société civile en particulier ONG, associations, coopératives d’habitants, bibliothèques, écoles, collèges et lycées, etc...).

Ce projet vise à constituer l’ensemble de ces acteurs comme communauté d’action engagée dans une démarche de recherche-action. Cette démarche est caractérisée par l’association de l’action de terrain, de l’analyse des pratiques et du partage des résultats dans une logique open source. Elle permet à chacun de réinvestir le résultat des travaux de l’ensemble dans son action locale.

- Objectifs spécifiques

Soutenir en les outillant, les initiatives locales qui font appel aux TIC pour favoriser le changement dans les domaines de la gouvernance locale, de l’éducation, de la santé, et de l’inclusion sociale...

Favoriser le désenclavement des acteurs locaux, membres des ONG, et partager les leçons des expériences probantes d’usage des TIC à l’échelon locale.

Soutenir l’effort de formation aux TIC et à la culture des réseaux des membres des ONG locales et l’éducation et l’alphabétisation technologique des habitants.

Permettre aux acteurs locaux d’élaborer les propositions pour l’usage des TIC, destinées aux décideurs et aux pouvoirs publics et correspondant à leur besoins spécifiques.

Résultats attendus

30 projets de coopération sous forme de i-jumelages entre des acteurs locaux européens et d’Amérique Latine accompagnés pendant la période du projet.
Les 30 projets de coopération touchant aux domaines de la gouvernance, de l’éducation et de la culture, de la santé et de l’inclusion sociale seront identifiés.
Ces projets sont basés ou soutenus par l’usage des TIC, inscrits dans une démarche de coopération internationale et conduits par des membres d’organisations locales de la société civile en particulier ONG, associations, coopératives d’habitants, bibliothèques, écoles, collèges et lycées, etc...).

Le i-jumelage est un accord de partenariat pour l’utilisation des TIC dans le cadre d’une démarche de coopération entre 2 ou plus communautés de personnes basé sur un projet conduit par des acteurs ou organisations locales de la société civile telles que les ONG, associations, coopératives d’habitants, bibliothèques, écoles, collèges et lycées, etc... Le I-jumelage engage les partenaires à participer à la démarche de recherche-action et permet de bénéficier d’un accompagnement des projets dans chacune des phases de leur réalisation.

Un centre de ressources pour les i-jumelages sous la forme d’une plate forme électronique composée d’une présentation de la méthode des i-jumelages, et des outils techniques et méthodologiques adaptés aux expériences de coopérations décentralisées.

La plate- forme électronique est composée d’un dispositif d’identification des acteurs et des initiatives, de ressources liées à l’usage des TIC dans les domaines d’intervention couverts par les projets. Elle présente un ensemble de ressources pour appuyer et démultiplier les i-jumelages sous forme de bibliographie, publication périodique numérique.... Elle est assortie d’un dispositif de listes de discussion traduites en 3 langues : Fr, An, Es.
La plateforme est accessible par internet et offre différents niveaux de confidentialité : l’un réservé aux partenaires du projet et le second ouvert au public.

Des propositions cohérentes et réalistes pour faciliter l’appropriation des TIC pour le changement social élaborées par les membres des ONG locales et destinées aux décideurs.
Les propositions retenues à partir de l’expérience des membres des ONG sont collectées et présentées sous la forme d’un livre blanc ou d’un guide qui permettra de consolider le i-jumelage en élargissant la coopération des partenaires aux territoire. Cet élargissement passe par la mobilisation des acteurs et décideurs locaux.

A l’issue de cette présentation, les échanges avec les acteurs locaux laissaient entrevoir d’éventuelles coopérations avec des acteurs Brestois.

Liste des participants à la réunion :
- Katell Provost, Communauté Urbaine de Brest
- Jean-Pierre Quélard, Association Vivre la Rue
- Gaëlle Fily, Cyberespace de Landerneau
- Claude Morizur, Le Fourneau
- Héloise Le Gac, Le Fourneau
- Marc Le Gall, Web trotteurs
- Jean Paul Cosme, MPT Valy Hir
- Frédéric Sultan, Vecam
- Roxana Bassi, Links
- Susana Finquelievich, Links
- Claire Scherman, Communities On Line
- Claude Gilain, Office des Retraités Brestois
- Michel Briand, Ville de Brest
- Frédéric Bergot, Ville de Brest
- Elisabeth Le Faucheur Joncour, Ville de Brest
- Monique Montanari, Ville de Brest
- Florence Morvan, Ville de Brest

Posté le 24 octobre 2003 par Frédéric Bergot, Michel Briand
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
DSC_0694
par Ronan Caroff
Creative Commons BY-NC-SA