l’Université Citoyenne et Populaire de Seine Saint Denis : c’est parti !

En gestation depuis plus d’un an, l’Université Citoyenne et Populaire de Seine Saint Denis est maintenant une réalité avec un programme - encore provisoire - très riche et qui commence dans les tous prochains jours.

Un article repris de la présentation en ligne du site http://www.educationpopulaire93.fr/...

En Seine Saint Denis peut-être encore plus qu’ailleurs s’expriment, sous des formes diverses, voire contradictoires, le rejet d’une société marquée par les inégalités, exclusions, discriminations, dominations, précarité et violences faites à l’humain, mais aussi l’aspiration à construire en commun un avenir meilleur par une intervention citoyenne de haut niveau .

Département populaire s’il en est, forgé dans l’interculturalisme fruit de décennies d’immigrations, subissant depuis plusieurs décennies les conséquences d’une crise de société qui n’en finit pas, il est profondément marqué par une forte tradition de combats émancipateurs, par la jeunesse de sa population, le foisonnement d’associations porteuses d’initiatives citoyennes, la richesse et la diversité des initiatives culturelles qui le traversent. Il constitue de fait un véritable laboratoire d’expériences civilisationnelles porteuses de renouveau.

L’UCP 93 s’inscrit dans ce mouvement.

Université parce qu’il s’agit d’apprendre et de se former, de réfléchir et d’imaginer, pour penser le réel et le transformer.
Citoyenne parce qu’il s’agit par là même de contribuer à l’émergence d’une citoyenneté nouvelle, d’hommes et de femmes instruit(e)s, capables d’une pensée critique et agissante sur les conditions sociales, économiques et culturelles qui induisent leurs propres conditions de vie.
Populaire parce que nous pensons que nul ne doit être exclu de la connaissance. Ouverte à tous, l’UCP 93 veut mettre en relation et en réflexion collective détenteurs institutionnels de savoirs ( universitaires, chercheurs, artistes, experts…) et praticiens du quotidien ( citoyens, travailleurs, militants associatifs, élus…) dans un processus de mutualisation de connaissances et d’expériences.

Lieu de rencontres et d’échanges afin de construire, non pas "pour", encore moins "à la place de", mais "avec" : élaborer ensemble et s’approprier de nouveaux savoirs collectifs, des savoirs vivants émergeant de la confrontation entre théorie et pratique. Refuser les réponses toutes faites, les vérités préétablies et définitives, favoriser l’intervention citoyenne de chacune et chacun partout, et contribuer ainsi à construire en commun un avenir meilleur pour tous. Telle est l’ambition et le projet que nous vous invitons à partager.

José TOVAR. Septembre 2006

Le programme provisoire de l’UCP est en document joint.

RTF - 51.1 ko
Posté le 7 octobre 2006

©© a-brest, article sous licence creative common info