@ Brest

Relier et partager autour du web

Droit à l’oubli : le web 2.0 (français) a son bureau des réclamations

Une information reprise de la lettre de l’association des Maires des Grandes villes

Le secrétariat à l’économie numérique a signé avec plusieurs acteurs importants de l’internet une « charte du droit à l’oubli », qui vise à rendre aux internautes la maitrise de leurs données personnelles laissées sur internet. Parmi les dispositions les plus attendues, figure la mise en place d’un « bureau des réclamations » virtuel et la facilitation de la suppression d’un compte créé sur un réseau social ou une plateforme de blogs. Les moteurs de recherche s’engagent pour leur part à ne plus référencer des données qui ont fait l’objet d’une demande de suppression ou qui figurent dans des « espaces personnels » réservés. Si cette charte va dans le bon sens, elle a pour le moment une portée limitée, car ni Google ni Facebook ne l’ont signé*.

* Les signataires sont : Benchmark Groupe (Copainsdavant), Pagesjaunes, Skyrock (Skyrock.com), Trombi.com, Viadeo, Microsoft France (MSN, Windows live, Bing).

Posté le 14 octobre 2010
licence de l’article : Contacter l’auteur
flickr
Cérémonie de remise des diplômes à la promotion 2017 IMT Atlantique diplôme Télécom Bretagne
par IMT Atlantique
Creative Commons BY-NC-SA