@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression, co-production multimédia : appel à projet sur les usages 2008 à Brest

Les Immédiatiques de Brest - 5 & 6 décembre 2008

projet proposé par l’association Longueur d’ondes

Présentation du projet

Le vendredi 5 et le samedi 6 décembre 2008 aura lieu au Quartz, scène nationale de Brest, la première édition des « Immédiatiques », en parallèle au sixième festival de la radio et de l’écoute.
Ce nouveau rendez-vous proposé par l’association Longueur d’ondes se présente sous la forme de deux journées publiques (et gratuites) de réflexion et de débat autour du thème des nouveaux médias.

L’idée chemine au sein de Longueur d’ondes depuis quelques temps déjà. En effet, à l’heure où la révolution Internet semble transformer de fond en comble le champ de l’information et de la connaissance, on assiste à la construction d’un nouvel espace médiatique. Immédiats, participatifs, citoyens,... nombre d’adjectifs peuvent qualifier ces nouveaux médias. De Mediapart à Bakchich, en passant par les blogs ou les réseaux wiki, ce monde en expansion continue fait l’actualité, la commente, l’enrichit et invite tout un chacun à participer à ce processus. C’est pourquoi nous souhaitons faire le pari d’un temps d’arrêt consacré à une somme de rencontres et de réflexions autour de ce nouvel espace médiatique compris dans son acception la plus large.

En imaginant ce rendez-vous annuel pendant le festival Longueur d’ondes, nous espérons à la fois rendre compte des évolutions/involutions en cours, des questionnements qui leur sont afférents, et participer à un débat qui engage autant les médias eux-mêmes que les rapports qu’ils entretiennent avec des publics consommateurs et/ou précurseurs.

Déroulement des journées « immédiatiques »

Tout au long de ces deux journées, des tables rondes et ateliers animés par des intervenants venant d’horizons divers seront proposés au public.
La manifestation débutera le vendredi après-midi avec des séances pour les publics scolaire et étudiant (ateliers, présentations…) en partenariat avec le Clemi Bretagne.
Puis, à 18h aura lieu la conférence inaugurale, pour poser les enjeux des débats du samedi. Jean-Noël Jeanneney, historien des médias, conversera avec Marie-Armelle Barbier-Le Déroff, maître de conférences à l’Université de Bretagne Occidentale. La manifestation se poursuivra le lendemain, où cinq tables rondes se succéderont de 9h30 à 19h30.

Loin de vouloir organiser une énième rencontre sur le mode « les médias parlent aux médias », nous souhaitons surtout, et avant toute chose, susciter un moment quelque peu bourdonnant dont le succès ne sera garanti, à nos yeux, que s’il parvient à articuler bouillonnement intellectuel – pour une meilleure intelligibilité de ce champ « immédiatique » – et retours critiques d’un public envisagé tout autant comme une somme de récepteurs que comme une addition d’acteurs.

Les Immédiatiques à Brest

Tout au long de ses cinq années d’existence, Longueur d’ondes aura pu constater la vitalité des démarches qui portent, dans l’agglomération brestoise, sur l’utilisation et la démocratisation des pratiques nées de la révolution Internet : le soutien de la ville, par l’intermédiaire de sa très active direction « démocratie locale, citoyenneté et nouvelles technologies », à des projets autour du « libre » et du « collaboratif » ; la multiplication des rencontres « Écrits/Écrans publics » ; la naissance et l’implantation de TGB (télévision générale brestoise) sur le net ; le journal d’information du quotidien Le Télégramme sur la toile ; la formation d’une filière image et son (association de l’Université de Bretagne Occidentale, de l’École Supérieure d’Arts et de la Cinémathèque de Bretagne) ; etc.

Bien entendu, les médias locaux seront représentés lors de la manifestation : France Bleu Breiz Izel et Le Télégramme couvriront l’événement mais y participeront également en apportant leur point de vue, leurs interrogations et permettront de faire avancer la réflexion.
Quant aux médias nationaux, Le Monde et France Culture, deux partenaires historiques du festival, ont été contactés pour relayer les Immédiatiques au niveau national : France Culture a déjà répondu présent et participera activement à la manifestation.
En s’appuyant sur ses partenaires qui la suivent et la soutiennent depuis ses débuts, ainsi que sur les savoirs et savoir-faire de la petite ruche « immédiatique » brestoise, l’association Longueur d’ondes espère tracer un nouveau sillon et suggérer quelques pistes de réflexion.

Les 5 tables rondes (sous réserve de modification)

Informer à l’âge du multimédia

Les supports de presse évoluent, l’information aussi. Différentes stratégies se confrontent : gratuité des contenus sur la toile ou abonnement en ligne ? Résumé du journal sur Internet ou développement d’un nouveau média à part entière ?
Réflexion et débat sur la question de l’information dans une « société immédiate ».
- Intervenants : Daniel Schneidermann, Christian Delporte, Pierre Haski, Nicolas Vanbremeersch (alias le blogueur Versac)
- Modérateur : Thomas Baumgartner

Inventer

Les nouveaux médias offrent aux artistes un nouvel éventail de supports de création : du film sur téléphone portable au Netart, en passant par le e-book et les plateformes éditoriales web 2.0, qu’apporte Internet et le multimédia aux créateurs ? Comment penser l’artiste et ses droits dans un monde virtuel et gratuit ?
Petit tour d’horizon des nouvelles formes d’expression artistique.
- Intervenants : Emmanuel Pierrat, Silvain Gire, Jean-Paul Fourmentraux, Aseyn
- Modérateur : non connu

S’exprimer

Commentaires, blogs, articles participatifs... Grâce aux nouveaux médias, l’internaute n’est plus seulement lecteur, il devient aussi acteur. Pour le meilleur ?
Comment expliquer ces évolutions, quels en sont les conséquences et les enjeux ?
- Intervenants : Pierre Assouline, Nordine Nabili, Carlo Revelli
- Modérateur : Michel Briand

Connaître et reconnaître

Internet et les nouveaux médias représentent une très grande source d’informations et de connaissances : on y trouve tout ce qu’on cherche (ou presque). Comment organiser toutes ces informations afin de les rendre accessibles ? De plus, la qualité des informations fait débat : allons-nous vers une société plus cultivée ?
Ou bien sommes-nous dans le règne de l’approximation ?
- Intervenants : Barbara Cassin, NetVibes
- Modérateur : non connu

S’insoumettre

Ils sont de plus en plus nombreux à choisir un mode d’expression alternatif : journalistes en désaccord avec leur ancienne rédaction, individus prônant une presse vraiment différente, etc.
Quelles sont aujourd’hui les nouvelles formes de l’insoumission médiatique ?
- Intervenants : Edwy Plenel, Bakchich, Olivier Blondeau
- Modérateur : Hervé Gardette

Invités nous ayant déjà donné leur accord de principe

Tous les invités cités dans cette page nous ont donné leur accord de principe pour leur présence en décembre. Ils nous donnerons confirmation à la fin du mois de septembre, et sont donc annoncés sous réserve de cette confirmation.
- Pierre Assouline, journaliste et écrivain, auteur du blog La République des livres.
- Olivier Blondeau, sociologue, enseignant-chercheur à l’Université de Lille 3, auteur de l’ouvrage Libres enfants du savoir numérique, une anthologie du Libre (Éditions de l’Éclat, 2000).
- Barbara Cassin, philosophe et philologue, directrice de recherches au CNRS, auteur de Google-moi : la deuxième mission de l’Amérique (Albin Michel, 2006).
- Christian Delporte, historien spécialiste des médias, professeur à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, et directeur de la revue Le Temps des médias.
- Jean-Paul Fourmentraux, sociologue de la communication et des médias, chercheur associé au Centre de Sociologie du Travail et des Arts (EHESS-CNRS), auteur de Art et Internet. Les nouvelles figures de la création (CNRS Éditions, 2005).
- Silvain Gire, responsable éditorial et fondateur d’Arte Radio, web radio de création appartenant au groupe audiovisuel Arte.
- Pierre Haski, fondateur de Rue 89, site d’information et de débat sur l’actualité, fondé par d’anciens journalistes de Libération en mai 2007.
- Jean-Noël Jeanneney, historien du politique et des médias, ancien directeur de la Bibliothèque Nationale de France (2002-2007), auteur de Quand Google défie l’Europe : plaidoyer pour un sursaut (Mille et une Nuits, 2005).
- Carlo Revelli, chercheur en sciences de l’information à l’Université Paris X Nanterre et fondateur du site AgoraVox, site d’information participatif et citoyen.
- Nordine Nabili, rédacteur en chef du Bondy Blog, blog né de la crise des banlieues à l’automne 2005 et s’étant donné pour but de "raconter les quartiers populaires".
- Emmanuel Pierrat, avocat au Barreau de Paris, spécialiste de la propriété intellectuelle et du droit d’auteur.
- Edwy Plenel, journaliste, ancien directeur de la rédaction du Monde, fondateur du site d’information Mediapart lancé en mars 2008.
- Daniel Schneidermann, journaliste à Libération, fondateur du site @rrêt sur images créé suite à l’arrêt de l’émission télévisée du même nom diffusée sur France 5 jusqu’en 2007.
- Nicolas Vanbremeersch (alias Versac), animateur d’un blog d’information politique du même nom : versac.net.
- L’équipe de Bakchich, site d’information alternatif, auto sous-titré "enquêtes, informations et mauvais esprit".

les modérateurs

- Marie-Armelle Barbier-Le Déroff, maître de conférences en ethnologie à l’Université de Bretagne Occidentale.
- Thomas Baumgartner, producteur de l’émission Place de la Toile sur France Culture, magazine hebdomadaire dédié à la révolution numérique, et également producteur sur Arte Radio.
- Michel Briand, Vice président de Brest Métropole Océane en charge de l’économie sociale et solidaire et de l’aménagement numérique du territoire, à l’origine du projet Wiki Brest.
- Hervé Gardette, journaliste, responsable des web radios de France Culture.

Invités pressentis dont nous attendons la réponse

- Aseyn, lauréat du premier prix du blog de BD lors du dernier festival international de la bande dessinée d’Angoulême.
- Tariq Krim, fondateur du site Netvibes, portail internet français personnalisable, représentatif de ce qu’on appelle le Web 2.0.

Le Forum des Immédiatiques

Les Immédiatiques de Brest seront également l’occasion de mobiliser les acteurs du multimédia régionaux et nationaux et de leur donner la parole au sein d’un espace de forum et de discussion autour de l’Internet coopératif, des logiciels libres, etc. Archipel du libre, TGB (Télévision générale brestoise), le Fourneau (Centre des arts de la rue), l’association Côte Ouest (Festival européen du film court de Brest), la Cinémathèque de Bretagne, le CERV (Centre Européen de Réalité Virtuelle), le Médiablog coopératif de la Ville De Brest, représenteront le tissu associatif et institutionnel brestois, aux côtés de structures nationales comme le Codexpérience (festival sans mur et en réseau autour de l’Internet, de la vidéo et des arts numériques), la SPIP-party (rassemblement des SPIPeurs de toute la France), des ateliers proposés par Arte Radio, un rassemblement de blogueurs, des séances de découverte de l’Internet, du son et du multimédia organisées par les Petits Débrouillards Bretagne.

De plus, France Culture a l’intention de décentraliser plusieurs de ses émissions des vendredi 5 et samedi 6 décembre à Brest, au Quartz pour une série d’enregistrements publics. France Bleu Breiz Izel s’est montrée tout aussi intéressée par le projet des Immédiatiques : des émissions seront également programmées en direct du Quartz. Une place sera aussi faite aux jeunes journalistes de Café Babel qui décentraliseront leur rédaction en direct de Brest tout au long de la manifestation.

Par ailleurs, un partenariat avec la Librairie Dialogues est en cours de négociation puisque de nombreux invités des Immédiatiques ont une actualité éditoriale. Ils pourront être conviés à des rencontres organisées par Dialogues afin de présenter leurs derniers ouvrages parus, de participer à des séances de signatures et de répondre aux questions des visiteurs.

L’association Longueur d’ondes

L’association Longueur d’ondes a vu le jour en 2002 à l’initiative de quatre passionnés de radio qui firent le pari d’un « partage » de l’écoute avec le plus grand nombre.

Et voici maintenant cinq ans que chaque année, début décembre, le festival Longueur d’ondes investit le Musée des Beaux-Arts de Brest, le Quartz (scène nationale de Brest), l’Université de Bretagne Occidentale, le Conservatoire de musique, l’Ecole Supérieure d’Arts de Brest... pour y installer son bouillonnement radiophonique et sonore.
Sont à l’honneur des créations sonores inédites et originales - l’une de ces productions est même maintenant consacrée par un prix Longueur d’ondes-Nagra France Audio -, mais également des documents d’archives grâce au fort partenariat avec l’INA (Institut national de l’audiovisuel) et la fiction radiophonique avec France Culture.
Des invités sont également présents et parlent de la radio, de celle qu’ils font, de celle qu’ils aiment et de celle qu’ils écoutent. A titre d’exemple, la cinquième édition du festival Longueur d’ondes a eu le plaisir de recevoir Jean Lebrun (France Culture), Jean-Claude Guillebaud (Le Nouvel Observateur), Renée Elkaïm-Bollinger (France Culture), Matthieu Crocq (documentariste pour Arte Radio), Antoine Lefébure (Radio Verte) ainsi que Menie Grégoire.

Placé sous le signe de l’éclectisme, Longueur d’ondes programme des séances d’écoute publique où l’on peut, quatre jours durant, quitter son poste familier et pousser les portes de l’auditorium du Musée des Beaux-Arts pour redécouvrir le sens de l’écoute.
Mais parce que bouillonnement radiophonique doit aller avec bouillonnement intellectuel, des débats, tables rondes, séminaires et rencontres en tout genre, sont également proposés au public.

Longueur d’ondes, le sixième festival de la radio et de l’écoute, aura lieu du 4 au 7 décembre 2008.

Association Longueur d’ondes

48 rue d’Armorique - 29 200 BREST
02 98 49 00 15 – 06 08 30 34 89 – 06 50 98 61 36
festival@longueur-ondes.fr

Posté le 5 octobre 2008
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Incubateur, campus de Rennes
par IMT Atlantique
Creative Commons BY-NC-SA