Wiki : Parcours d’une découverte et des usages avec Frédéric Lehobey


Entretien de Frédéric Lehobey, gérant à Rennes depuis novembre 2006,
de Proxience, une société de service et
de conseil en logiciels libres spécialisée dans les outils scientifiques
et collaboratifs (dont les wikis).


Le wiki a été inventé en 1995 par Ward Cunningham et a acquis une
maturité en 2000. Quelles sont les étapes que vous avez connu, dans la
promotion, l’implantation et les usages des wikis auprès de votre public ?

  • "Je connais l’existence des wikis depuis la fin des années 1990. J’en avais à l’époque une assez mauvaise image du fait de l’utilisation d’une base de données pour la création de site Internet, ce qui (à l’époque) compliquait l’hébergement ; l’absence de moteurs de wiki libres de qualité (les premiers moteurs de wiki n’étaient pas en logiciel libre) ;
    l’absence de gestion des autorisations d’accès : le "wikispam"
    (ajout malveillant de liens dans le wiki dans le but d’améliorer
    artificiellement le référencement des sites souvent pornographiques
    vers lesquels pointent ces liens est presque aussi ancien que le
    wiki).
  • En bref, les premiers wikis sur lesquels j’ai surfé étaient soit en
    panne (avec en général à l’écran un message d’erreur lié à
    l’indisponibilité de la base de données) soit, quand ils
    fonctionnaient, des sites laids avec parfois des pages de liens vers
    des sites pornographiques ou de médicaments.
  • J’avais cependant observé la rapidité de mise à jour des pages des
    sites que je consultais. Wikispammeurs et gestionnaires des sites se
    livraient parfois à des courses effrénées pour rétablir en bonne forme
    les pages vandalisées (présentes dans l’historique, conservé, de
    chaque page). Intimidé, je n’osais pas, à l’époque, modifier ou
    corriger les pages que je lisais : quelle légitimité avais-je pour le
    faire ?
  • J’ai réellement commencé à utiliser intensivement des wikis en 2004 lorsqu’un membre (Sylvain Collilieux) de mon Groupe local
    d’utilisateurs de logiciels libres (Gulliver à Rennes) a mis en place un wiki pour notre coordination interne. À la même époque, l’ADSL se généralisait et rendait plus facile l’accès à un outil qui n’était accessible que connecté à Internet (à la différence du courriel, utilisable même hors connexion).
  • D’abord dubitatif, j’ai été vite convaincu de l’intérêt de l’outil
    wiki qui permettait une coordination efficace entre membres de
    l’association. À cette époque, il existait enfin plusieurs moteurs de
    wiki en logiciel libre qui résolvaient avec élégance les défauts de
    jeunesse du wiki (contrôle d’accès, feuilles de styles CSS,
    etc.). MediaWiki, par exemple, le wiki utilisé pour l’encyclopédie en
    ligne Wikipedia, date de 2003.
  • À cette même époque, 2004, de plus en plus de projets de logiciels libres auxquels je collaborais se sont mis en place et
    utiliser des wikis pour maintenir facilement à jour les documents
    d’installation des logiciels, voire pour y coordonner les discussions
    sur le développement du logiciel (en complément des discussions par
    listes de diffusion généralement utilisées jusque-là) m’a amené
    à avoir des comptes utilisateurs et enfin oser écrire des choses dans
    les wikis de différents projets dont Wikipedia. Cela m’a aussi
    permis de comparer les fonctionnalités des différents moteurs de wiki
    existants.
  • Lorsque j’ai préparé la création de mon entreprise, à partir de
    2005, j’ai utilisé un wiki interne pour garder trace des opérations
    effectuées ou démarches à accomplir. Son utilisation a été pour cela
    tellement efficace que j’ai finalement introduit l’installation de
    wikis dans les prestations de l’entreprise (en fait un de mes premiers
    clients a été intéressé par mon wiki interne dont je lui avais fait la
    démonstration ; tout particulièrement par la puissante fonction de
    recherche sur le contenu du wiki).
  • J’ai aussi utilisé un wiki personnel pour
    interagir avec d’autres membres de la communauté du logiciel libre (en
    donnant le lien vers la page correspondante de mon wiki personnel
    contenant l’explication adéquate plutôt que d’envoyer de longs
    courriels). La méthode est particulièrement efficace lorsqu’on me
    demande deux fois la même chose. J’y ai publié des documentations
    techniques et une partie de ma veille technologique. C’est très utile
    aussi lorsque je dois retrouver des documentations anciennes ou bien
    les mettre à jour (mêmes usages que les sites de développement de
    logiciels ou de gestion de projet)".

En fonction des publics, quels sont les types de projets qui sont
apparus ? Comment ont-ils évolué ?

  • "J’ai participé à : des wikis de développement de logiciels libres (documentation, gestion de projet, archivage) ; des wikis associatifs (coordination, gestion de projet, archivage) ; un wiki à but encyclopédique (Wikipedia).
  • Des wikis que j’ai installés chez mes clients ont été utilisés pour :
    communication auprès du public ou de leurs utilisateurs ; partage de savoirs et de documents entre techniciens géographiquement éloignés ;
    archivage de savoir-faire internes (mises à jour faciles) ; bases de connaissances (ou bases de FAQ).
  • Des wikis que j’ai vus fonctionner chez des amis ont été utilisés
    pour : coordination de projets scientifiques (laboratoires) ; partage public de données scientifiques (projets internationaux).
  • Pour l’appropriation, (points auxquels il faut faire attention) : l’importance du pilote du projet (il est nécessaire d’animer et
    d’alimenter le nouveau wiki en contenu à son début pour que "la
    mayonnaise prenne") ; la formation à la syntaxe wiki (lorsque nécessaire) pour les publics qui ne sont pas toujours très familiers de l’informatique (ou des langages à balise) ; bien penser la structure initiale du wiki pour qu’il parte "sur de bons rails" ; vraiment avoir des données à partager et avoir "envie" de les partager : les wikis peuvent bousculer les "usages hiérarchiques". Le savoir est collecté par les travailleurs de terrain qui doivent se sentir suffisamment en confiance pour pouvoir s’exprimer ; avoir une grande tolérance à l’essai/erreur. Aucune erreur n’est grave ni irréversible dans un wiki (par nature tout l’historique est conservé)".

Quel projet a retenu ton attention et pourquoi ?

  • "L’ encyclopédie en ligne consacrée au département
    de la Manche wikimanche car c’est une démarche originale qui permet de conserver de l’information locale qui serait inappropriée pour Wikipédia".

D’après ton expérience, qu’apporte les usages collaboratifs via l’utilisation d’un wiki ?

  • "Par sa très grande malléabilité, un wiki (qui fonctionne) évolue en
    permanence. Il capture et s’adapte à ce qui est le plus utile à ses
    utilisateurs (et qui n’est pas forcément ce qui était imaginé lors de
    sa mise en place). Il capitalise (et révèle parfois) les savoirs de l’entreprise. Un outil très efficace dans son rapport résultat/coût."

D’autres informations :

Entretien par Valérie Dagrain Juin 2008

Posté le 8 juillet 2008 par Valérie Dagrain