@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, coopération, territoires en réseau, innovation sociale, biens communs, cultures numériques, transition numérique, pouvoir d’agir, fabrication numérique.

Bilan du projet "Web TV dans mon quartier" par Les petits débrouillards

Voir le projet Web TV dans mon quartier de l’appel à projets 2016

Le contexte :
Equipée d’une web Tv et du matériel nécessaires pour intervenir en itinérance, l’association « Les petits débrouillards grand-ouest » met en place, en lien avec les acteurs du territoire brestois des projets de réalisation vidéo (émissions ponctuelles, supports de valorisation, reportages, stop motion…) auprès d’un large public. Au travers de ces projets, l’association travaille l’appropriation sociale des sciences et des techniques. La production de vidéos est un objectif concret pour les jeunes, elle leur permet d’acquérir des savoir-faire techniques, de mettre en débat l’utilisation des médias, d’investiguer des sujets.
À l’heure où les crispations identitaires se multiplient, prennent des formes diversifiées, de plus en plus radicales voire violentes, les situations où le « vivre ensemble » est mis à mal sont de plus en plus fréquentes. L’association Française des Petits Débrouillards (AFPD), a co-conçu avec la Fondation Lilian Thuram « Éducation contre le racisme », des outils pour éduquer les jeunes sur le vivre ensemble et contre le racisme et l’antisémitisme. En lien avec les acteurs des quartiers identifiés pour le projet « Web Tv dans mon quartier », la thématique du « vivre ensemble » a tout de suite fait écho chez eux. Celle-ci est portée au quotidien par les acteurs des structures de quartier. Forts de ces expériences en animation, en mobilisation des structures de quartier et en mobilisation des publics, nous avions répondu à l’appel à projet multimédia de la ville de Brest afin de pouvoir continuer à mener des actions à destination de la jeunesse des quartiers prioritaires de la ville sur l’année 2017.
Nous avons donc utiliser l’outil vidéo pour produire avec les jeunes de 8 à 14 ans, des quartiers de Kérédern et de Lambézellec, des petits reportages et vidéos autour du « vivre ensemble ». Les ateliers avaient lieu, dans la rue sous des tentes gonflables et/ou au sein des structures de quartier.

Rappel des objectifs :
• Permettre l’accès aux pratiques audiovisuelles des jeunes qui en sont éloignés socialement ; et, au
travers de ces pratiques, favoriser la connaissance de son environnement.
• Apprendre à utiliser le matériel audiovisuel, découvrir des techniques (image, son, réalisation).
• Eduquer aux médias.
• Favoriser l’expression citoyenne et participative.

Objectifs opérationnels :
- Mettre en place des animations gratuites avec les partenaires socio-culturels des quartiers de Kérédern et Lambézellec.
- Accompagner des jeunes des quartiers de Kérédern et Lambézellec sur des projets mêlant culture scientifique et technique, et audiovisuel durant 5 demi-journée.
- Mettre en place dans deux structures de quartier deux sessions de 5 demi-journées avec deux animateurs par session et 12 jeunes maximum par session.
- Sensibiliser au droit d’auteur et au droit à l’image
- Mettre en place un temps de valorisation par les jeunes dans leur quartier

Rappel du public visé :
Le projet vidéo a visé de manière générale, des jeunes de plus de 10 ans des quartier identifiés « politique de la ville » : Kérédern et Lambézellec.
Stratégie : En amont des animations qui avaient lieu dans la rue, des affiches et des flyers avaient été réalisés pour permettre une meilleure lisibilité des actions menées dans chacun des quartiers. Ces supports de communication ont été transmis aux partenaires de quartier qui ont assuré la diffusion de ces derniers auprès des habitants. Les petits débrouillards se sont chargé de déposer les supports de communication dans les commerces des quartiers identifiés et de prévenir la presse locale.

Résultats obtenu :
• Partenariat positif : Diffusion de l’information auprès des publics par les structures de quartier. Implication et accompagnement des animateurs des structures de quartier tout au long de la semaine d’animation.
• Les objectifs énoncés ont été atteint. Cependant, nous sommes intervenu auprès d’un public plus large : 8 - 14 ans.
• Temps de synthèse réalisés avec le public :
- à l’issue de chaque module
- à l issue de chaque demi-journée d’animation
• La structuration du projet est resté cohérente avec les objectifs initiaux, les envies des jeunes ; par ailleurs le projet a été conçu en complémentarité avec le programme des structures de quartier et les animations estivales « Etre humain, vivre ensemble », menées par l’association.
• 10 demi-journées d’animations ont été réalisées entre juillet et août.
• Nombre de participants :
- 7 participants sur le quartier de Kérédern
- 18 participants sur le grand Lambézellec

Ce que nous avons fait  :
Nous avons pu mettre en avant les savoirs complémentaires de chacun des acteurs du projet. Les animateurs des structures partenaires ont diffusé l’information, mobilisé puis accompagné les publics et mis a disposition des salles d’animation pour réaliser certains ateliers nécessitant d’être en intérieur (incrustation fond vert, montage vidéo ou la confection des stop motion). De notre côté, nous avons apporté les compétences techniques et le matériel nécessaire pour travailler en partenariat. De plus, ensemble, nous avons pu mettre en place un temps fort sur chacun des quartiers autour du « Faire ensemble ».

Présentation du programme d’animation mis en place sur 5 demi-journées d’animation

Les modules ont été réalisés dans un ordre différent selon les quartiers. Les choix ont été fait au jour le jour, en prenant en compte les publics présents sur l’animation (pas d’inscriptions au préalable), la mise en place de temps fort (mardi ou jeudi) entre acteurs et la météo (pluie, vent…).
En lien avec les acteurs des quartiers, nous avions décidé de travailler et de scénariser le projet vidéo sur la thématique « Etre humain, vivre ensemble ».

Module 1 : Ateliers techniques et jeux de rôles

Ce module consiste à manipuler le matériel utilisé tout au long de la semaine. Les animateurs proposaient différents ateliers autour de la manipulation du matériel et de jeux de rôle. Les participants ont pu identifier en fonction de leur présence sur la semaine, le rôle qu’ils voulaient avoir sur la production vidéo (prise d’images, technicien son, prise en charge de la partie montage vidéo, …). Les premiers rushs sont réalisés.

Module 2 : Concevoir le scénario

Les animateurs de l’association et des structures de quartiers ont élaborés tout au long de la semaine des ateliers pour favoriser l’échange sur la thématique « être humain, vivre ensemble ». Par le biais de ces ateliers, les participant ont conçu leur scénario et commencé à collecter de nombreux rush et/ou supports pour le montage final.

Module 3 : Filmer puis monter (partie 1)

Avec un animateur de l’association, les participants motivés se sont attelés au montage de la vidéo. Quelques tris avaient déjà été fait en amont sur les rushs pour écourter et faciliter cette partie technique.
Au fur et à mesure de la séance, chaque participant s’est attelé à sa mission et les rushs ont été pris et exploités les uns à la suite des autres.

Module 4 : Filmer puis monter (partie 2)

Choix des génériques de début et fin, des musiques avec une partie de sensibilisation aux respects des droits d’auteurs et assemblage des rushs. La technique du stop motion a été utilisée pour la réalisation du générique et l’une des parties du projet vidéo.

Module 5 : Finalisation du projet vidéo

D’une séance à l’autre l’animateur qui s’occupe de la partie technique du montage vidéo, a réalisé des présélections et quelques améliorations sur les rushs (traitement des images). Les dernières prises vidéos sont réalisées (derniers jours d’animation) et le montage est assuré à la suite. Les dernières heures de traitements encore nécessaires pour finaliser les projets et les exporter sont assurées par les petits débrouillards avant diffusion lors du temps de valorisation prévu au mois de septembre.

Descriptif par action menée :

Action 1 : Quartier de Kérédern

Date :Du 24 au 28 juillet
Durée : de 14h à 17h
Lieu : Dans les locaux du centre social de Kérédern- Les Amares Sur le terrain de l’évêché au coeur du quartier de Kérédern
Coût pour le public : Gratuit
Public bénéficiaire : Jeunes du quartier de 9 à 13 ans - 7 participants sur la semaine
Partenaires opérationnels :
- Les petits débrouillards
- Centre social de Kérédern
- Les Fabriques du Ponant

Bilan de l’action menée :
Nous avons fait le constat qu’il n’y avait pas beaucoup de jeunes dans la rue sur cette semaine là. De nombreuses familles étaient parties en vacances. La semaine c’est bien déroulée. Les participants présent sur l’action ont été assidus tout au long des séances menées. Ils ont apprécié de pouvoir utiliser l’ensemble du matériel vidéo mis à leur disposition. Ils ont pu découvrir les aspects techniques du matériel, expérimenter différentes techniques de prises (images, sons, vidéo) et ceux, avec de nombreux supports différents (tablettes, appareil photo et réflexe numérique, téléphone portable, caméra main…). L’objectif étant de leur permettre de pouvoir refaire les ateliers à la maison (stop motion, interviews, montage...). Nous avons élaboré ce projet en lien avec les acteurs du centre social. Nous étions intervenu dans leur structure aux mois de avril et mai pour animer l’exposition itinérante de l’association « Etre humain, vivre ensemble ». Nous avons donc fait le choix collectivement d’élaborer le scénario du projet vidéo sur ce thème. Les participants ont décidé ensemble du format de la réalisation vidéo qu’ils allaient concevoir sur la semaine. A certains moment de l’action, les animateurs du centre social nous ont accompagnés auprès du public. Ils ont mobilisé celui-ci et, tout au long de la semaine, le centre social nous a mis à disposition une salle dans laquelle nous pouvions accueillir les participants et mener les ateliers. La partie montage vidéo a été finalisé par les animateurs des petits débrouillards. Afin de pouvoir diffuser la vidéo sur la médiathèque des petits débrouillards, nous attendons le retour de deux participants, concernant le droit à l’image.

Action 2 : Quartier de Lambézellec

Date : 28 août au 1er septembre
Durée : de 14h à 17h
Lieu : Maison de quartier de Lambézellec Dans la rue, Cité Jean Richepin
Coût pour le public : Gratuit
Public bénéficiaire : Jeunes du quartier de 8 à 14 ans. - 18 participants
Partenaires opérationnels :
- Maison de quartier de Lambézellec
- Les petits débrouillards
- Le réseau des médiathèques de Brest – le bibliambuler itinérant
- Le GPAS

Bilan de l’action menée :
L’un des points très positif de cette expérience est le partenariat entre les animateurs des petits débrouillards et les acteurs de quartier. Nous avons pu mettre en place un temps fort sur une demi-journée, qui a eu lieu autour du jardin partagé.
Au programme :
- Le secteur jeune de la MDQ de Lambézellec proposait pour les plus de 11 ans un atelier de création et lancement de fusées.
- Muni de leur bibli-ambule itinérant, le réseau des médiathèque de Brest, proposait aux enfants et parents des ateliers de lecture.
- Les animateurs de l’association les petits débrouillards menaient de nombreux ateliers scientifiques et techniques sur le thème « Être humain, vivre ensemble ».
- Deux animateurs des petits débrouillards assuraient avec les participants les captations d’images vidéo et photos.
Sur l’ensemble du projet, deux demi-journées d’animation se sont déroulées dans les locaux de la MDQ auprès d’un groupe de 9 enfants identifié par les animateurs de la structure. Les autres temps d’animation avaient lieu les après-midi, dans la rue, sous des tentes d’animation gonflables. Le projet vidéo a donc été élaboré avec plusieurs groupes et une bonne partie des participants étaient différents d’une journée sur l’autre. Expérimenté en matière d’animation de rue, nous savions qu’il nous serait difficile de réussir à obtenir l’ensemble des autorisations de droit à l’image de chaque participant. Nous n’avons pas de lien direct avec les familles. Nous avons donc choisi d’utiliser un format vidéo fessant appel au dessin, à la prise son, à la créativité… sans filmer (visages) directement les participants du projet.

Suite à donner :
Ce projet « web Tv dans mon quartier » nous a permis de faire du lien avec les acteurs des quartiers identifiés : Kérédern et Lamébzellec. Nous avons pu, ensemble, tout au long des actions, mettre en commun nos savoirs, nos idées et les projets de chacune de nos structures.
Les petits débrouillards ont pu mettre à disposition l’ensemble du matériel vidéo, transmettre leurs techniques et accompagner les participants sur l’acquisition de savoirs techniques dans le domaine audiovisuel.
Nous allons continuer à mener des actions sur la thématique « Etre humain-vivre ensemble » dans les quartiers politique de la ville de Brest. Nous sommes actuellement en train d’échanger avec les acteurs et d’envisager la suite pour l’année 2017. Dans le cadre du projet « Toi-même tu filmes », porté par l’association, youtube, Génération Numérique et Talent en courts du Comedy Club, nous allons mettre en place des actions auprès des publics de 12-25 ans qui consistent à éduquer les jeunes au décryptage et à la déconstruction des contenus haineux véhiculés en ligne, et à favoriser leur prise de parole par le biais de la vidéo numérique.

Posté le 16 mars 2018 par Guylaine
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Ligne de Front - Paul Bloas / Serge Teyssot-Gay
par Si rien ne bouge
Creative Commons BY-NC-SA