@ Brest

Relier et partager autour du web

Retour sur la visite de la médiathèque-ludothèque de Landeda

Le 23 novembre une quinzaine de professionnels se sont retrouvés à la médiathèque-ludothèque de Landéda l’Écume des mers, pour participer à une rencontre sur la question du jeu en bibliothèque, organisée par Doc@brest.

23844819_904609499705454_7252867497218264823_n

 

Un premier tour de table a permis à chaque participant de se présenter et de présenter les pratiques de sa bibliothèque dans le domaine du jeu. Dans les différentes médiathèques représentées (Landeda, Brest, Guipavas, Plougastel, Plouarzel, Plouzané, Plouguerneau), les jeux sont présents à un niveau plus ou moins importants. La ludothèque de Landéda compte 416 jeux catalogués, pour 1800 prêts depuis janvier. Les jeux sont classés par difficulté : « éveil », « novices », « amateurs », « confirmés ». L’essentielle des médiathèques classent les jeux par ordre alphabétique, sauf aux Capucins qui pratiquent la classification ESAR « simplifiée ». Certaines médiathèques mettent à disposition des usagers des fiches qui permettent de retrouver les jeux.

Toutes les médiathèques présentes ne pratiquent pas le prêt mais la plupart favorisent le jeu sur place, de façon directe ou indirecte. Dans le cas du système indirect, l’usager s’adresse à la personne présente à l’accueil ou dans le secteur. Le système d’accès direct entraîne la problématique de perte et de casse des jeux. Bien que la plupart des jeux soient couverts et dotés d’un antivol, il apparaît difficile de vérifier automatiquement la présence de toutes les pièces. Certaines médiathèques pratiquent la pesée des jeux mais n’en sont pas satisfaites. A la ludothèque de Landéda, l’usager est sensibilisé et doit vérifier le contenu du jeu au moment du prêt et du retour.

Les différentes médiathèques organisent des animations autour du jeu, telles que la Fête du jeu au mois de mai. A ces événements s’ajoutent des animations ponctuelles, une à deux soirées par an à Guipavas, des animations annuelles « mini joueurs », des soirées jeux aux Capucins ou encore des soirées présentation de jeu à Landéda.

La présence des jeux en bibliothèque pose la question de la formation au jeu. Comment tester les jeux ? Il ressort des échanges que les professionnels ne disposent pas suffisamment de temps et de personnels pour tester les jeux. En prévision d’animations, la plupart des médiathèques se forment sur les jeux qui seront présents afin d’en connaître les règles, mais la plupart du temps les professionnels découvrent les jeux avec le public. Aux Capucins , les professionnels tentent un système de « connaître un jeu les yeux fermés ou presque » : ils présentent certains jeux aux collègues en Jeunesse qui ensuite s’expliquent le jeu entre eux. Les autres médiathèques testent les « petits jeux » sur leur temps libre (pause de midi, week-end) ou font appel à des associations qui installent, animent, expliquent les règles des jeux.

L’ensemble des photos de cette visite à Landeda sont visibles sur la Galerie Flickr de Doc@Brest.

24998387028_6507fe79c0_z

Article rédigé par Anaëlle Le Baill, en stage à la médiathèque de Plougastel-Daoulas.


Via un article de fanny sg, publié le 12 décembre 2017
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Abbaye Notre-Dame de Daoulas. Abadía de Daoulas
par Trix: Pierre qui roule .......
Creative Commons BY-NC-SA