@ Brest

Relier et partager autour du web

Centre de ressources coopératif des 70 lieux d’accès

L’accès public à Internet et au multimédia
au pays de Brest

Centre de ressources coopératif des 70 lieux d’accès

L’accès public - un besoin social

Depuis 5 ans l’usage des outils du numérique s’est imposé dans la société. Les outils du son et de l’image (CD, DVD, photo numérique, vidéo, consoles, TV numérique) se sont généralisés parmi la population.. Les téléphones mobiles sont devenus plus nombreux que les postes fixes.
L’usage de l’Internet s’est démocratisé et surtout les applications (dans l’entreprise, les loisirs, les jeux, l’éducation, les services aux habitants ...) se sont multipliées.
Mais, malgré une communication médiatique forte, les outils de l’Internet, ne sont aujourd’hui qu’en voie de diffusion (entre 10 et 30% d’usagers). C’est que pour l’essentiel ils relèvent de l’écrit, d’une culture d’abstraction, de traitement de l’information inégalement partagée.
Pour quelques années encore, rechercher une information sur le web, envoyer un mél, créer un site, demandera des habiletés, une pratique du clavier, une lecture-interprétation des écrans qui n’est pas partagée par toutes et tous.
Paradoxalement, l’élargissement progressif des utilisateurs génère un sentiment d’exclusion parmi les 70 à 80 % qui n’ont pas d’accès ou pas d’usage. Au-delà de celles et de ceux qui font le choix de ne pas utiliser ces outils, nombre de personnes placées à côté de cette évolution sont aussi celles et ceux qui sont en précarité, sont moins à l’aise avec l’écrit, l’éducation ou vivent une situation d’isolement.
Les inégalités très importantes entre groupes sociaux, les coûts d’accès, la diffusion au sein du service public, la volonté de développer les usages justifient une action spécifique des collectivités territoriales

Cyber communes et points d’accès publics à Internet : la richesse d’un réseau de proximité

Depuis 1997 la région Bretagne et la ville de Brest ont développé deux réseaux complémentaires.
Les cyber communes maillent aujourd’hui la Bretagne de 300 espaces publics répondant généralement aux critères de la mission à l’accès public Internet (Mapi) : des salles de 6 à 8 micros ouvertes au public sur de larges tranches horaires et bénéficiant d’un accueil accompagné ; 29 de ces espaces sont situés dans le Pays de Brest.
La ville de Brest a choisi de développer des lieux d’accès accompagnés de proximité (Papi) situés dans les lieux ordinaires (associatifs, équipements de quartier, services publics). Dans un deuxième temps la ville se dote à son tour d’espaces publics numérisés autour d’écoles ouvertes aux quartiers, de centres sociaux, de maisons pour tous et de patronages laïques. Les 40 Papi et les 13 espaces publics permettent aussi aux brestois-e-s un accès de proximité.
Après l’ouverture de ces lieux d’accès, l’enjeu s’est déplacé vers les usages, les contenus, les publics les moins favorisés et la coordination d’une politique territoriale d’accès public. Le réseau des 70 lieux d’accès et des dizaines de médiateurs nouvelles technologies, le travail coopératif au sein du groupe Citoyenneté et nouvelles technologies (200 personnes ville de Brest et Cub), le réseau des cybercommunes constitue une force vive exceptionnelle.
Aussi c’est naturellement que du groupe de travail NTIC des élus du Pays de Brest, des demandes exprimées par les médiateurs des lieux publics, du soutien apporté par le département et la région qu’est né ce projet de centre de ressources coopératif sur l’accès public.

Objet du projet de centre de ressources coopératif

Le centre de ressources n’est pas un lieu supplémentaire d’accès public, il est la pièce manquante pour coordonner, amplifier, évaluer, orienter les politiques publiques d’accès à Internet et au multimédia sur le Pays de Brest.
Les moyens mobilisés vont renforcer les lieux existants, organiser la coopération, démultiplier les animations et les savoir-faire et participent à la pérennisation de l’accès public.
Le projet présenté vise à :
coordonner l’action publique : fiche 1
organiser l’accueil des communes et des associations : fiche 2
assurer l’évolution des compétences des animateurs sur les technologies du multimédia : fiche 3 et de la maintenance des systèmes et réseaux informatiques fiche 8
disposer d’un pool de matériel complémentaire par communauté de communes et sur le pays : fiche 4 et 5
organiser un travail coopératif régulier (réunions bi-mensuelles des médiateurs) : fiche 6
constituer une base commune sur les animations multimédia : fiche 7
mettre en place des outils d’observation et d’évaluation des usages : fiche 9
être le relais vis à vis des réseaux territoriaux et thématiques d’accès public : fiche 10
permettre une équité d’accès et assurer un relais auprès des publics moins familiarisés : fiche 11
faciliter l’accès à la formation et soutenir la professionnalisation des animateurs : fiche 12

Mise en œuvre

Elaboré par un groupe de travail d’animateurs de Brest, des communes et associatifs ce projet synthétise une expression de besoins. Ces travaux coordonnés par l’équipe de Gilbert Guéné à la ville de Brest ont associé le Conseil général et le Conseil Régional (cyber communes), pour être présenté aux élus du groupe de travail pays de Brest puis aux structures du Pays dans le cadre du contrat Etat Plan Région et du schéma de service sur les technologies de l’information et de la communication.
Il est présenté sous forme de dix fiches actions (cf ci-dessus les objets) définissant pour chacune les besoins, les services et les moyens mis en œuvre. Le budget global est récapitulé en faisant figurer comme pour chacune des fiches
les coûts d’investissement : matériel, études et développements logiciels structurants à engager dans l’année à venir (2002-2003)
les charges de fonctionnement correspondant aux dépenses d’animation, de coordination, de mutualisation
pour ces coûts de fonctionnement nous distinguerons l’année 2002 année de démarrage, l’année 2003 année pleine et le coût résiduel de fonctionnement du centre de ressources pour les années suivantes.

Discussion et présentation du projet

La version actuelle dite V1 de travail est diffusée lors de la réunion NTIC du Pays de Brest du 5 avril et envoyée aux partenaires territoriaux : communautés de communes, président du Pays de Brest et présidents de commissions, conseil général, conseil régional et Etat. Ce document sera également présenté lors de réunions d’animateurs multimédia.
A partir des remarques des élus et des lieux d’accès un projet sera présenté officiellement aux instances concernées ainsi qu’à l’appel à projet de la Datar sur les centres de ressources pour l’accès public et à la Caisse des dépôts et consignation pour un partenariat avec le dispositif des cybercentres et de leur centre de ressource.

Michel Briand, responsable du groupe NTIC du pays de Brest, adjoint au maire de Brest et vice président de Mégalis, en charge de la commission usages et services aux habitants.

Posté le 20 décembre 2002 par F. Morvan, Michel Briand
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
DSC_0738
par Ronan Caroff
Creative Commons BY-NC-SA