Rennes : Un rendez-vous Bouillants d’idées

Le festival des arts numériques, du multimédia et de la citoyenneté lance sa quatrième édition. Dans un contexte d’élection, il réaffirme son engagement avec une thématique, Frontière, qui se déclinera en une vingtaine d’œuvres.

« Bouillants, c’est un prétexte et un espace ». C’est ainsi que Gaëtan Allin, directeur artistique du festival, présente le rendez-vous des arts numériques dont la quatrième édition a débuté samedi 21 avril. Une date symbolique qui est « un clin d’œil à l’élection présidentielle ». Cette échéance est d’ailleurs qualifiée de « moment pivot » pour le numérique par le gérant de S.A.GA.

Le numérique, juste un outil
Le politique, Bouillants joue beaucoup avec, notamment en choisissant comme thème de l’année « Frontière ». Un mot qui résonne comme un écho aux différents débats politiques sur l’immigration, l’Europe, la mondialisation… Le prétexte du festival est donc l’occasion d’un débat et d’une posture citoyenne autour de ces sujets.

L’espace est celui du festival à Vern sur Seiche. Le public sera ainsi invité à s’accaparer quelque chose, ce qui n’est « pas trop dans l’ère du temps ». Bouillant est donc tout autant un espace physique qu’intellectuel. Le numérique, sur lequel il s’appuie n’est alors pas une fin pour le festival mais plutôt un moyen. La programmation est alors « dégagée de la contrainte technique, pour se concentrer sur la démarche ».

Un lieu central et de nombreuses déclinaisons
Le numérique arrive à « une maturité intellectuelle » pour Gaëtan Allin, car le domaine « se vulgarise ». Les postures peuvent ainsi être « beaucoup plus dangereuses, sensibles ». Les œuvres n’en sont que « plus abouties ». Pour bien comprendre chacune d’entre elle, un médiateur sera d’ailleurs présent dans chaque lieu de Bouillants : Jardin Moderne, Champs Libres, Diapason, BPO place des Lices…

Au total, le festival présentera 25 œuvres dont 8 créations pendant un mois. Le point commun entre ces différents projets sera l’engagement, maitre mot de cette quatrième édition. Car comme l’explique le directeur artistique des Bouillants : « L’art ne peut pas exister sans engagement politique ».

Plus :
Le site du festival

La cantine-Rennes

URL: http://www.lacantine-rennes.net
Via un article de La Cantine, publié le 24 avril 2012

©© a-brest, article sous licence creative common info