@ Brest

Relier et partager autour du web

Ateliers "Sciences et logiciels libres" - Cas pratiques en milieu scolaire

Contexte

- Depuis 2003, le Cetril, Centre Européen de Transfert et de Recherche en Informatique Libre organise une fois l’an, un concours international intitulé "les Trophées du Libre". Chaque année, ce sont plus de 120 projets et 16 nationalités qui sont représentés. Les projets s’inscrivent dans des catégories qui évoluent chaque année et dont voici un aperçu : Sécurité, Jeux / Multimédia, Educatif, Logiciels scientifiques, Logiciels pour administrations et collectivités, Gestion d’entreprise. C’est événement représente une occasion de découvrir des logiciels libres innovants, de rencontrer des équipes de développeurs et de les soutenir dans leur démarche. Grace à cet événément j’ai pu informer et diffuser des usages avec les logiciels libres dont voici 2 illustrations avec le logiciel Bioclipse et Stellarium.


Bioclipse, un logiciel de bioinformatique

- Lors d’un séminaire organisé par l’Institut d’Études Scientifiques de Cargèse, j’ai eu l’occasion de présenter à des représentants de la recherche scientifique, le logiciel BIOCLIPSE qui a retenu leur attention.
Bioclipse est un logiciel original car il permet de visualiser des molécules et des séquences d’informations avec plusieurs approches métiers. Ce projet est originaire du département de biosciences pharmaceutiques de l’Université d’Upsala en Suède, conduit par Ola Spjuth. Bioclipse a reçu un "prix spécial du jury 2007", une première depuis la création du concours des Trophées du Libre inauguré en 2003.


Stellarium, un planétarium pédagogique

- Durant ce séminaire organisé par l’Institut d’Études Scientifiques de Cargèse (Corse), j’ai également eu l’occasion de présenter Stellarium, un planétarium libre que j’ai découvert durant les Trophées du libre 2006.

ATELIERS SCIENCES
Durant une demi-journée, des participants au séminaire ont organisé des ateliers scientifiques auprès d’une centaine d’élèves du primaire de l’école de Cargèse. Durant les ateliers, des chercheur(e)s ont présentés ces ateliers :

- Wikipédia, l’encyclopédie en ligne sur Internet ainsi que présentation d’Ekopédia ;
- un atelier en extérieur pour découvrir ce qu’est une "émulsion" et faire des travaux pratiques en faisant de la mayonnaise ;
- Nicolas, dans cet atelier a présenté "comment utiliser un ordinateur" pour mieux comprendre la croissance des plantes ;
- Valérie a présenté Stellarium, un planétarium. L’objectif était de présenter et d’initier les élèves à comprende ce logiciel afin de continuer son apprentissage à domicile et à l’école ;
- Nadine a présenté l’embryogénèse aux éléèves lors d’un atelier sur des oeufs de poisson, observable via une loupe binoculaire ;
- un atelier sur Google Earth. Ce logiciel permet de visualiser "la terre avec un assemblage de photographies aériennes ou satellitaires."
- Je vous invite à découvrir la GALERIE PHOTO commentée de cette journée scientifique et pédagogique à Cargèse en Corse


Témoignages de Valérie sur l’atelier Stellarium

DECOUVERTE DE STELLARIUM, PLANETARIUM LIBRE

- "Durant les trophées du Libre 2006, en tant que jury en Education, j’ai examiné les 23 logiciels libres en lice de cette catégorie pour le concours. C’est ainsi que j’ai découvert le planétarium Stellarium. Durant la présentation du projet, le représentant des développeurs a sû :
- montrer la dynamique et l’ouverture de l’équipe, un code robuste (pair reviewing), une prise en compte des besoins (forum) et un logiciel sous licence GPL qui permet de continuer et améliorer cet outil tout en permettant sa diffusion. C’est pourquoi nous leur avons décerné le premier prix en Education, lors des Trophées du Libre en 2006 !
- présenter des témoignages concernant l’usage de ce planétarium : des écoles ont projeté cette carte du ciel dans un "ascenseur" en guise de dome d’observation. D’autres écoles ont fabriqué des mini-domes pour projeter la voute céleste à l’intérieur et ainsi transformer cet outil en support pédagogique concret.

ATELIER STELLARIUM

- L’Institut d’Études Scientifiques de Cargèse ayant organisé une demi-journée pour que les élèves de l’école de Cargèse découvre et s’initie aux sciences, j’ai organisé un atelier d’initiation à la mécanique céleste. J’ai proposé le logiciel libre Stellarium et cet atelier a été possible grace à ce logiciel et son équipe de développeur !

J’ai reçu 5 classes d’élèves de 6 à 10 ans pour une initiation de 20 mn que j’ai articulé ainsi :
- 1. présentation aux élèves, enseignants et parents de la thématique principale de cet outil : il permet de visonner en temps réel la représentation de la voute celeste.
- 2. La possibilité l’accès libre et gratuit de ce logiciel au sein de l’école et à domicile.
- 3. Manipulation de la souris pour se déplacer dans le ciel (mouvement et zoom). Cette manipulation impressionne les plus jeunes.
- 4. On débute le décryptage de l’affichage : le ciel, le sol, le menu et l’accélération du temps. Nous commençons en faisant des exercices pour alterner une vision de nuit et de jour. Nous continuons avec un excercice vistant à "accélérer le temps" afin de visionner l’alternance du coucher et une levée de soleil ainsi que le déplacement relatif de la voute céleste. C’est le bon moment de rappeler que c’est la terre qui tourne sur elle-même !
- 5. Manipulation des grilles pour montrer l’utilité d’une cartographie céleste et son usage à titre de repère.
- 6. Dans le menu, il est possible de rajouter/enlever le nom des astres ainsi que les liaisons permettant de visualiser les constellations. C’est le moment que j’ai choisi pour rappeler qu’il existe d’autres représentations de ces constellations : ce logiciel permet en effet de montrer que d’autres cultures ont "inventé et dessiné dans le ciel" d’autres "bonhommes", avec des dauphins, des tortues et non pas que des dieux grecs. Rappel également que les "lignes entre les étoiles" sont dessinés par les hommes.
- 7. Pour finir j’ai informé des fonctions supplémentaires : vision nocturne du logiciel, les comètes, affichage des informations des astres, changement de type de sols (vision depuis l’océan, depuis une forêt...) etc. Tout en rappelant les fonctions de bases afin que les enfants se souviennent des manipulations à continuer à faire à la maison.
- 8. Pour finir, nous avons dessiné une étoile sur leur feuille de papier afin qu’ils se souviennent à quoi correspond Stellarium."

Ce planétarium a rencontré un grand succès auprès des élèves, parents, enseignants et la communauté scientifique présente. il s’agit d’une expérience positive et concrète de l’utilité des trophées du Libre. Merci encore à la communauté qui a développé Stellarium car les enfants sont repartis les yeux "pleins d’étoiles" !

Valérie Dagrain - le 2 mars 2008

Posté le 6 mars 2008 par Valérie Dagrain
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
IMG_1263.jpg
par francois_le_droff
Creative Commons BY-NC-SA