@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, coopération, territoires en réseau, innovation sociale, biens communs et cultures numériques

" Développement des Paniers Radio d’Oufipo " projet proposé par l’association Longueur d’Ondes

Cette initiative fait partie des 45 projets soutenus par la Ville de Brest dans le cadre de l’Appel à Projets Multimédia 2015.

I – Présentation de la structure

L’association Longueur d’ondes organise depuis 12 ans le Festival de la radio et de l’écoute à Brest en partenariat avec les collectivités territoriales, France Culture, l’Ina, la Scam, la SACD.
Oufipo – pour Ouvroir de Finsitérités Potentielles – est le dernier grand projet en date de l’association.
Créée en avril 2011, Oufipo est une webradio locale ou plateforme sonore 2.0 qui fonctionne telle une banque de sons. À tout moment, vous pouvez choisir d’y écouter des conférences enregistrées dans le département, des entretiens menés par des bénévoles, des documentaires, des fictions, etc.
Présente à la fois sur la Toile mais aussi en public lors de Rencontres Oufipo enregistrées au Quartz ou dans le Réseau des bibliothèques de Brest, cette webradio d’un genre nouveau étend sans cesse son auditoire, comptabilisant désormais plus de 6000 visiteurs par mois.

II – Présentation du projet des Paniers Radio

Qu’est-ce que les Paniers Radio d’Oufipo ?

L’idée est simple : il s’agit de glisser régulièrement un CD ou une clé USB, comprenant une émission de radio réalisée par Oufipo, dans les fameux paniers de légumes (ou autres paniers bio) distribués par des associations ou structures mettant en place des circuits courts telles que les AMAP, Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne et autres initiatives de distribution locales.

D’où vient cette idée ?

Il y a quelques mois, le projet Oufipo a fêté ses quatre ans sur la Toile et nous avons collectivement initié une réflexion sur notre action. Nous en sommes arrivés à l’idée que nous produisions un contenu radiophonique local de qualité, réalisé par des bénévoles, et que nous étions, nous aussi, à notre façon des “petits” producteurs locaux, porteurs et défenseurs d’une certaine idée de la radio.
Dans le sillage de cette prise de conscience, nous avons voulu questionner le rapport entretenu par la webradio à ses auditeurs. En effet, depuis la création d’Oufipo, nous avons le souci permanent de toucher un maximum d’auditeurs et notamment, d’auditeurs locaux, principalement visés par le projet Oufipo.org.
Or, si le média internet sur lequel repose notre radio permet théoriquement de toucher le plus grand nombre dans un esprit de gratuité et d’accès à tous (notre webradio est sous licence libre), la dématérialisation de la radio sur le web nous éloigne paradoxalement de nos auditeurs. Face à l’explosion des propositions internet et l’évolution incessante des technologies dans ce domaine, la tâche est rude pour une association comme la nôtre aux moyens limités.
Nous avons donc eu l’idée de nous tourner vers les structures œuvrant pour le développement des circuits courts, qui visent à rapprocher le producteur du consommateur et permettent de créer du lien localement, pour nous aider à toucher le public que nous cherchons à atteindre.

Comment cela va fonctionner ?

Chaque mois, un CD (ou une clé USB) contenant une émission radiophonique d’une heure sera glissé dans les paniers que viendront chercher les adhérents des circuits courts avec lesquels nous auront créé un partenariat.
Nous sommes d’ores et déjà en lien avec l’association Court-circuit qui distribue des paniers bios et locaux sur le Pays de Brest. Nous envisageons de mettre en place l’action dès le mois de novembre 2015 en distribuant un premier CD à chaque adhérent, puis en leur laissant le choix de recevoir ou non une émission Oufipo par mois.

Quel intérêt ?

Les adhérents de ces associations, qui choisissent le circuit court dans une démarche éthique de “consomm’acteur”, pourront ajouter aux nourritures du corps des nourritures de l’esprit. Ils repartiront avec une émission de radio visant, tant par sa méthode de production que par son contenu, à valoriser des valeurs défendues par ces initiatives relevant de l’économie sociale et solidaire : soutenir une production locale et de qualité, mais aussi imaginer un autre rapport entre l’auditeur (le consommateur) et la radio (le producteur).
Il s’agit là, à notre connaissance, d’une initiative qui serait une première en France !

III – Les grands axes du projet des Paniers Radio


Produire une autre radio locale est possible

Une radio de "petits producteurs-habitants"

Toutes les productions d’Oufipo sont réalisées par des bénévoles qui sont des habitants du Pays de Brest et du Finistère qui souhaitent se saisir d’un micro pour aller vers leurs concitoyens et rendre compte de ce qui se passe à l’échelle du territoire. Force de proposition et de décision, investis au premier plan dans le comité éditorial de la webradio, ce sont eux qui choisissent d’interviewer telle ou telle personne, de réaliser un reportage sur telle ou telle action. Ils sont accompagnés dans leur démarche par deux salariés de l’association, professionnels de la radio (Fabrice Derval et Agathe Simenel).
Une radio de territoire au contenu pertinent Oufipo, comme toute webradio associative, n’est pas régie par les contraintes des radios de flux (programmation d’émissions permanente, grille horaire, animation continue, traitement de l’actualité prioritaire, etc.) et par une ligne éditoriale qui lui serait imposée. Elle bénéficie en cela d’une grande liberté de ton et a la possibilité de traiter de certains sujets en profonfeur, avec une certaine créativité et sans limitation de durée.
Ainsi, la webradio a bel et bien un rôle à jouer dans le paysage médiatique finistérien afin de rendre compte de projets menés localement, de dresser le portrait d’acteurs très investis sur le territoire, et c’est d’ailleurs ce qu’elle a commencé à mettre en place depuis quatre ans. Si la plateforme est un agrégateur de contenus tels que des conférences et rencontres réalisés chez certains de nos partenaires (Dialogues, Le Quartz, Ifremer, Océanopilis, etc.), l’équipe d’Oufipo a cœur de développer d’autres types de contenus tels que les reportages, les portraits, les documentaires, visant à donner du temps au temps et à approfondir les découvertes, les rencontres et les échanges. Ainsi, si sur une radio locale telle que RCF ou France Bleu, un sujet est traité en 3 ou 4 minutes, Oufipo prendra peut-être 15 minutes pour le faire. Et il ne s’agit pas ici d’opposer les démarches mais de montrer comment elles peuvent être complémentaire et comment Oufipo peut remplir le rôle d’un média “alternatif” et citoyen à l’échelle locale, participatif et accessible à tous dans du point de vue de la production que de la réception.

Un contenu plus adapté aux circuits courts

Le projet des Paniers Oufipo va justement amener l’équipe de la webradio à produire un contenu encore plus adapté à son public. Depuis 2012, nous produisons régulièrement l’émission "Oufipo sur les ondes" pour les radio locales Radio U, RCF Rivages, Radio Neptune et Radio Evasion : une heure d’émission qui alterne entretiens, portraits, reportages, procès-verbaux, extraits de conférences.
L’émission des Paniers radio d’Oufipo serait une déclinaison de cette émission, avec une place plus importante pour les reportages et les documentaires tournés localement, mais aussi une chronique culinaire menée par Daniel Aslanian (chef du restaurant gastronomique “Les milles et une lunes” à Plouzané), des conseils de recettes liés aux légumes du moment, et une chronique jardin probablement imaginée avec l’association Vert le Jardin ou Laurent Rannou de l’Ecomusée des Monts d’Arrée.

Développer le circuit court de la radio

Diffuser la radio autrement

Oufipo est, dans son essence même, un projet qui vise à diffuser la radio autrement, via le web, et tente de crééer de nouveaux usages. Les Paniers Radio d’Oufipo sont une continuité de cette recherche visant à faire sortir la radio des ondes, à créer de nouveaux types de contenus radiophoniques, tout en inscrivant ce nouveau modèle de radio dans un circuit à la fois virtuel – celui du web – et très concret – celui des paniers de légumes. Il s’agit là d’imaginer une radio qui soit en phase avec les problématiques d’accessibilité à tous et de gratuité, mais aussi de mise en réseau, de mutualisation, de création de liens sociaux sur la Toile ou en-dehors : une radio de proximité qui passe par d’autres canaux plus proches des gens.

Amener d’autres publics à la radio et élargir l’audience d’Oufipo

Par delà ces tentatives de diffusions différentes, notre objectif est d’amener un public toujours plus varié à écouter la radio, à appréhender ses contenus, à se familiariser avec de nouvelles pratiques d’écoute, et à produire des sujets radiophoniques. Il s’agit là de la mission première de l’association Longueur d’ondes : tenter de démocratiser le rapport au média radio et à l’écoute.
Les adhérents des circuits courts sont, selon les dires des responsables un public très diversifié et pas spécialement un public d’auditeurs. Il faudra donc savoir initier et sensibiliser un nouveau public à l’écoute de la webradio Oufipo, et pourquoi pas à sa fabrication...

Imaginer un nouveau lien entre les auditeurs et la radio

Face à l’inquiétante et grandissante emprise des investisseurs privés dans l’univers des grands médias nationaux, et à la perte d’influence et de moyen de la presse écrite en France, le rapport des habitants aux médias est teinté de distance voire même de méfiance.
Ainsi, il nous semble important de participer au développement de relations nouvelles entre les citoyens et les médias. Ce rapport de proximité, cette possibilité de soutenir des producteurs radiophoniques locaux et surtout la possibilité qu’Oufipo offre à chacun de devenir producteur de contenu radiophonique, participe à la construction d’un nouveau rapport collaboratif, participatif et actif, des citoyens à leurs médias, à leur radio.

Développer le lien des adhérents aux structures circuit court

Comme détaillé plus haut, nous souhaitons adapter le contenu des émissions des Paniers Radio à nos nouveaux auditeurs (reportages, chroniques culinaires, chroniques jardin). Dans cet esprit, nous souhaitons notamment réaliser de temps en temps des portraits ou reportages avec certains des producteurs locaux de circuit court (maraîchers, éleveurs, boulanger...). En ce sens, nous souhaitons à notre manière oeuvrer pour le rapprochement entre le consommateur et le producteur !

Un modèle expérimental et innovant à construire

Une première en France

Aux Etats-Unis, le Third Coast International Audio Festival de Chicago, qui se concentre sur les arts sonores et radiophoniques, a déjà mis en place la "Podcasthérapie". Il proposent à des auditeurs de se retrouver dans un bar avec une clé USB en poche afin de récupérer le podcast du moment, une sélection de pièces radiophoniques dont l’écoute auraient des vertus thérapeutiques !
En France, il n’y a pas encore d’initiatives semblables à notre connaissance. Les AMACCA (Associations pour le Maintien des Alternatives en matière de Culture et de Création Artistique) ont une volonté qui pourrait s’en rapprocher, mais le média radio n’y est pour le moment pas associé. De plus, il nous semble que l’idée de se joindre à un réseau déjà existant est idéale pour toucher un public des plus varié.

Un terrain d’expérimentation pour le numérique

Le projet de Paniers Radio naît aussi du besoin de créer de nouvelles façons d’amener au numérique. Si Oufipo est une plateforme sur internet, dont l’existence est par définition numérique, les Paniers Radio ont pour but de lui donner une visibilité et une extension concrète, afin d’amener les gens à appréhender progressivement la webradio et à se familiariser à ce nouvel usage.
Au gré du développement du projet, nous abandonnerons progressivement le support CD et proposerons aux adhérents intéressés par l’émission de ramener une clé USB pour récupérer l’émission. Nous imaginons également des envois par courriel ou un système de QR code sur un flyer glissé dans le panier et permettant de télécharger directement les sons du mois.
La forme que prendra à l’avenir ces Paniers Radio n’est donc pas encore définie, mais il s’agit là d’un axe central de ce projet : favoriser l’émergence de nouveaux usages adaptés à la mise en commun de ces biens radiophoniques.

Une passerelle vers une AMACCA ? Développer un système économique ?

Très concrètement, il va vite se poser la question d’une participation financière des adhérents – ne serait-ce que modique – afin de rembourser les frais de production des CD (support, pochette, etc.), en vue de pérenniser le projet. Nous n’avons d’idée claire à ce propos et il nous semble important d’échanger avec nos partenaires afin de trouver la bonne formule. Si la gratuité totale est une solution que nous n’excluons pas, nous craignons que ce choix mette en péril la viabilité du projet.
Ensuite, certains de nos partenaires, notamment des circuits courts, ont souligné qu’il était important de demander une participation, en guise de reconnaissance du travail fourni et de sa qualité.
Ces réflexions nous amènent à penser que ce projet pourrait servir de banc d’essai et de passerelle vers la création d’une AMACCA à Brest, en lien avec différentes structures culturelles de la ville et des environs.

IV – Le calendrier du projet

Nous sommes en contact avec l’association Court-circuit (paniers bio et locaux sur le Pays de Brest) qui s’est montrée très intéressée pour initier les Paniers Radio dès le mois de novembre.
Octobre 2015 :
- Mise en place du premier partenariat avec Court-circuit
- Réalisation de la première émission
- Rencontre et prise de contact avec d’autres associations de circuit court
Novembre 2015 :
- Distribution d’un premier CD dans un panier de légumes
- Audit auprès des adhérents sur la réception du projet et de l’émission
Décembre 2015 :
- Mise en place de la formule Panier Radio d’Oufipo avec Court-circuit (les adhérents remplissent un coupon pour recevoir chaque mois ou non leur CD)
- Distribution du deuxième CD
Janvier à Avril 2016  :
- Mise en place des Paniers Radio d’Oufipo avec les autres associations de circuits-courts contactées
Mai 2016 :
- Réunion avec l’ensemble des partenaires du projets
- Débriefing sur le projet, sa viabilité à partir des premiers résultats en terme d’adhésion, de réception et de retour sur le projet
- Réflexion sur la suite à donner au projet en terme de forme et de fonctionnement

Organisme porteur :
Association Longueur d’ondes
7, rue Kerfautras
29 200 Brest

organisation du 13e Festival de la radio et de l’écoute (4-7 février 2016) ; développement de la webradio Oufipo.org, plateforme départementale de contenus culturels et scientifiques sur internet ; animation d’Ousopo.org, banque de créations sonores en ligne ; organisation d’événements de sensibilisation à l’écoute (travail à l’année avec scolaires, étudiants, personnes âgées, etc.), et édition de la revue des mondes radiophoniques et des univers sonores Une larme du diable.

Partenaires des Paniers Radio
- Association Court-circuit
- AMAP du Pays de Brest (contacts en cours)
Partenaires Oufipo
- Ville de Brest, Conseil Général du Finistère, Région Bretagne
- Le Quartz
- Université de Bretagne Occidentale (dont le CRBC et le Service culturel)
- Librairie Dialogues
- Musée des beaux-arts de la Ville de Brest
- Centre Atlantique de la Photographie
- Océanopolis
- Ifremer
- Les Lundis de la Santé – service santé de la Ville de Brest
- Réseau des Bibliothèques municipales de la Ville de Brest
- Géopolitiques de Brest
- Chemins du patrimoine en Finistère
- Cinéma Le Bretagne (Saint Renan)
- Le portail des savoirs

Posté le 2 février 2016
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Finistère : Brest
par Luc DBP
Creative Commons BY-NC-SA