@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, coopération, territoires en réseau, innovation sociale, biens communs et cultures numériques

Ouvrir les jeunes en situation de handicap (dispositif ulis lycée) aux usages du numérique proposé par l’association les Papillons Blancs

Cette initiative fait partie des 49 projets soutenus par la Ville de Brest dans le cadre de l’Appel à Projets Multimédia 2013.

Présentation de l’ulis lycée :

-  scolariser des adolescents handicapés dans le circuit classique ordinaire.
-  maintenir et développer les apprentissages sociaux et scolaires basés sur le socle commun des connaissances et des compétences et sur le référentiel le CAP.
-  améliorer les capacités de communication (orale, écrite et informatique) avec le milieu environnant, avec les autres lycéens, avec le personnel du lycée, avec les différents interlocuteurs rencontrés (famille, professionnels…)
-  concrétiser à terme un projet d’insertion professionnelle par la découverte de différents champs professionnels, l’acquisition (validation) de savoirs faire professionnels, de compétences basées sur un diplôme de niveau V.
-  s’appuyer sur la construction des compétences sociales.
-  s’appuyer sur les connaissances et les capacités qui structurent la 7ème compétence du socle commun de connaissances et de compétences du palier 3 (Autonomie, Initiative) [1] .

Organisme porteur du projet : association les Papillons Blancs Sessad

Présentation du Sessad de l’Elorn :

Le Sessad ou Service d’Education Spécialisée et de Soins à Domicile dépend de l’institution médico-éducatif (IME) de l’Elorn. Les deux font partie de l’association des Papillons Blancs du Finistère.
Le Sessad a pour mission d’accompagner et de soutenir des jeunes en situation de handicap dans leur scolarité. Les trois grandes dimensions de ce travail sont
-  la dimension relationnelle et affective
-  le développement de l’autonomie
-  la construction d’un projet professionnel
L’accompagnement du Sessad peut se faire en milieu spécialisé (ULIS ou Unité localisée pour l’Inclusion Scolaire) ou en milieu ordinaire (SEGPA, MFR…)

Le public concerné :

Les 12 élèves du dispositif Ulis lycée, la coordonnatrice de l’Ulis lycée, l’éducatrice spécialisée du Sessad, l’animateur audiovisuel et aussi les enseignants intervenants dans le dispositif, un chorégraphe brestois, une chorégraphe allemande de la ville de Kiel...
Agés de 15 à 18 ans, ces 12 jeunes sont tous reconnus porteurs de handicap par la MDPH. Ils préparent leur insertion professionnelle en Ulis lycée, unité locale d’inclusion scolaire, permettant des parcours adaptés au sein de l’Education nationale. Malgré les souffrances liées à leur différence et à la stigmatisation dont ils sont victimes, ils continuent à se battre pour se projeter dans des trajectoires de vie « ordinaires ». Certains sont en situation de fragilité sociale et éducative. Tous ont une mauvaise image d’eux-mêmes. Nous devons les ouvrir sur le monde et leur éviter le repli sur eux-mêmes. C’est dans cette perspective que nous les soutenons dans ce projet audiovisuel, projet qui peut les valoriser et permettre ainsi de changer les regards sur « leurs handicaps ».

Synthèse du projet audiovisuel :

a) Titre :
Ouvrir les jeunes du dispositif ulis vers le multimédia

b) Dominantes thématiques :
Il s’agit de revenir sur les besoins éducatifs particuliers du public ulis et de ce fait privilégier le développement des dimensions ci-dessous :
-  la dimension relationnelle et affective (travail sur son image, ouverture sur les autres, solidarité)
-  le développement de l’autonomie (tutorat des anciens élèves auprès des nouveaux, créativité dans la réalisation d’un projet audiovisuel à travers la production d’un film/reportage, l’autonomie relative dans le tournage des scènes, le montage, l’utilisation d’outils numériques…)

c) Objectif : rendre les jeunes plus autonomes face à la caméra, à l’ordinateur, à la web cam, aux différents outils numériques…

d) Les moyens : faire des reportages sur la création, la réalisation d’un projet artistique, découvrir l’outil de mise en ligne média spip, mise en ligne du film, s’initier à la visioconférence avec un artiste professionnel allemand en utilisant les points de visioconférence mis en place par la ville de Brest.

e) Modalités de conduite de l’action :
L’intervenant audiovisuel de Canal Tizef intervient sur 30 heures, à chaque étape du projet.
Sur l’année :
-  Filmer la rencontre des élèves d’ulis avec leurs enseignants, l’éducatrice spécialisée, la responsable de la mission de la coopération internationale de la ville de Brest sur le jumelage avec la ville de Kiel, le chorégraphe brestois, autour d’une réflexion commune sur les différents types de harcèlement.
-  Entre novembre et janvier, pendant les cours d’EPS, et sur une semaine avec le chorégraphe brestois, chercher des formes artistiques d’expression du harcèlement et filmer ces prestations collectives.
-  Filmer ponctuellement en cours : en histoire, étudier les aspects juridiques du harcèlement, en français travailler sur un livre traitant de ce sujet, en Arts Plastiques, produire...
-  En janvier 2013, se mettre en contact avec une artiste de la ville de Kiel par visioconférence.
-  En février 2014, inviter cette chorégraphe à se déplacer sur Brest pour accompagner les élèves sur la continuité du projet déjà amorcé et s’engager à finaliser une chorégraphie. Filmer ces échanges.
-  En avril, organiser pour tout l’établissement une demi-journée consacrée à la lutte contre les violences ; produire la chorégraphie devant les lycéens, les enseignants, le personnel. Inciter les autres élèves à montrer leurs talents divers. Filmer cette manifestation.
-  En mai 2014, poursuivre ce projet en organisant un déplacement à Kiel, sous la houlette de la chorégraphe allemande. Pendant ce séjour, organiser des rencontres avec des jeunes allemands investis dans le théâtre ou la danse. Les élèves filment ces rencontres.
-  Finaliser toutes ces actions sous la forme d’un reportage.
-  En juin 2014, présenter ce reportage à Brest dans le cadre du 50ème anniversaire du jumelage.
-  Mettre le film sur le site de l’établissement, le présenter à d’autres lycéens
-  Poursuivre la lutte contre le harcèlement les années suivantes en projetant le film réalisé.

Porteur du projet : Association les Papillons Blancs SESSAD
Partenaires :

-  Lycée Fénelon Brest : Dans le cadre de la scolarisation, en ulis lycée à Fénelon, de jeunes en situation de handicap, le lycée Fénelon est partenaire du Sessad de l’Elorn qui dépend de l’Association des Papillons Blancs. Une éducatrice spécialisée intervient les vendredis de 9 heures à 15 heures, au lycée.
- Intervenant audiovisuel : Nous pensons refaire appel à Canaltizef comme partenaire technique pour la mise en place de ce nouveau projet multimédia.
-  Ville de Brest : Nous faisons appel à la ville de Brest comme partenaire financier, et pour le prêt d’une salle de visioconférence.

[1B.O n° 28 du 15 juillet 2010

Posté le 30 janvier 2014
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
St. Nicholas Church, 05.05.2014.
par Dāvis Kļaviņš
Creative Commons BY-NC-SA