@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, coopération, territoires en réseau, innovation sociale, biens communs et cultures numériques

Bilans Intergener@tions 2012/2013 rédigés par les élèves du DR, par Martine Le Rest animatrice à l’EHPAD Louise Le Roux et par Monique Argoualc’h enseignante sur le Dispositif Relais

Cette initiative fait partie des 40 projets soutenus par la Ville de Brest en 2012. Rappel du projet

Bilan des élèves

Ces textes,écrits par des élèves, font partie d’un livret avec photos qui a été remis aux personnes ayant participé aux ateliers.

A interg, nous utilisons aussi les tablettes, certaines personnes à la résidence ont plus de problèmes que d’autres pour utiliser les tablettes, c’est pour ça que nous nous adaptons aux difficultés remarquées par les élèves du DR.
Dylan

Interg est très bien pour apprendre aux personnes âgées à utiliser l’ordinateur et pour nous apprendre à plus communiquer avec des adultes. J’ai bien aimé faire des jeux, On leur apprenait à utiliser une souris et moi ça m’amusait beaucoup. Merci pour certains et certaines d’être venus nous aider pour les interviews et merci aux autres pour les moments de discute.
Eléanor.

J’ai aimé travailler à intergener@tions parce que j’ai appris des choses aux personnes âgées. Je leur ai montré comment aller sur des jeux ou faire des recherches. J’ai appris plusieurs choses comme aller sur certains sites de jeux, ou des sites de recherche. J’ai aussi réussi à aller chercher des photos et à les modifier. Ces séances ont appris beaucoup de choses aux personnes âgées et m’ont appris beaucoup de choses aussi.
Emma.

J’ai aimé car j’ai trouvé bien d’apprendre aux autres comment utiliser Internet, d’expliquer comment aller sur laposte.net, sur open office... J’ai aimé leur apprendre des choses. Merci aux personnes âgées d’être venues aux ateliers. J’ai apprécié l’hospitalité de Martine, la compagnie des personnes âgées. Merci aux personnes âgées d’être venus aux ateliers, merci à Martine de nous avoir si bien accueillis, merci à Aude de nous avoir formés avant les ateliers.
Jean-Norbert

J’aime bien l’intergener@tions parce qu’on aide les personnes âgées à utiliser internet. Elles aiment bien quand on les aide, elles en ont besoin et je trouve que ça les aide beaucoup. Surtout elles aiment bien aller à l’Intergener@tions parce qu’elles savent qu’on vient pour elles, qu’on est là pour les aider comme ça plus tard elles n’auront plus besoin de notre aide pour utiliser les ordinateurs.
Jordan.

J’ai bien aimé aller à intergener@tions, les personnes âgées sont gentilles. Je pense que intergener@tions c’est bien parce que cela met les jeunes et les vieux en contact, sans intergener@tions je n’aurais pas eu de contact avec les personnes âgées .Et j’ai bien aimé travailler avec les personnes âgées et j’espère que ce projet va durer longtemps et que les personnes âgées vont continuer à venir.
Juanito

Je vous encourage à revenir l’année prochaine car vous travaillez bien et vous avez fait énormément de progrès.
Laura

Intergener@tions pour moi ces 5 ateliers ont été bien. J’ai bien aimé parce que c’est la première fois qu’on me demande de faire la professeure. Du coup je me sens mieux depuis que je fais le dr. Mes élèves d’intergener@tions sont attentifs et sympathiques. Ils m’ont appris à mieux parler.
Léa

Intergener@tions c’est quelque chose de bien pour les personnes âgées car elles ne connaissaient pas internet comme elles le connaissent maintenant, et c’est aussi bien pour nous car on se met à la place des professeurs. J’aimais bien faire des recherches sur Google maps avec eux, leur montrer où j’habitais et tout ça.
Levy

Je pense qu’intergenér@tions c’est bien, les personnes âgées apprennent des nouvelles choses. Elles peuvent communiquer avec leurs familles, découvrir des nouveaux sites, s’intéresser aux actualités. Et avec les ateliers elles sont plus autonomes. Ca nous a fait être dans le rôle du prof et eux des élèves, il fallait leur expliquer leur apprendre et c’est pas toujours facile car il faut répéter et bien expliquer. Maintenant je peux former les personnes âgées à utiliser internet sur un ordinateur ou une tablette.
Thomas.

Merci aux personnes d’intergé de nous avoir accueillis et de nous avoir écoutés, je suis fier de leur avoir appris de choses et j’espère qu’elles les retiendront et en apprendront d’autres avec des personnes différentes. Je suis fier de leur avoir fait apprendre des choses qu’elles ne connaissaient pas, qu’elles n’avaient jamais utilisées. J’ai appris à être plus en confiant en moi.
Tom

Bilan atelier informatique intergénérationnel par Martine Le Rest de la Résidence Louise Le Roux et Antoine Salaün

La saison 2012/2013 réunissant certains membres du Club du Landais, des résidants et les jeunes en atelier informatique a tenu ses promesses et pour sa 10ème saison, le bilan est le suivant :
Le public accueilli :
La participation des personnes âgées :
21 personnes du Club du Landais se sont inscrites cette année, dont :
- 10 nouveaux, débutants, ou désireux d’approfondir leurs connaissances,
- 11 souhaitant étoffer leur connaissance et garder du lien avec les jeunes du dispositif,
9 personnes âgées de Louise LE ROUX et Antoine SALAUN dont :
- 4 déjà habituées au maniement de l’outil informatique,
- 4 venues essayer ou découvrir le dispositif,
- 1 venue le temps de son passage à Antoine SALAUN.

Participation des personnes du club du landais
Participation des résidents des 2 résidences
Pour le club du Landais :

Le bouche à oreille attire toujours de nouveaux « élèves ».
La participation est régulière en début de saison en moyenne, 8/9 personnes par séance mais dès le mois de mars, les participants du club ne sont plus que 2 ou 3 par séance.
Les raisons invoquées sont l’acquisition suffisante de savoirs pour être autonome dans leur utilisation d’internet et l’habitude aussi de voyager vers le printemps.

Pour les résidents :

L’implication des résidents fidèles au dispositif reste maintenue.
Parmi ces 4 résidents assidus, 2 personnes arrivent à être autonomes pour réaliser des tâches simples en informatique et pour les 2 autres personnes, ils ont toujours besoin d’avoir le soutien d’un tiers pour utiliser l’outil.
En fin de saison, un résidant a souhaité s’investir dans l’atelier, avec une difficulté à prendre en compte, son incapacité à écrire.
Par contre, la participation des nouveaux résidents n’a pas été au rendez-vous.
Nous avons organisé pourtant une réunion d’information avec invitation personnalisée afin de présenter le projet. (Soit 13 personnes). Seulement 4 personnes se sont déplacées et 2 personnes ont accepté de venir essayer. Mais aucune n’a poursuivi.

Les raisons invoquées :

Les résidents voient peu l’intérêt de participer, ils ont des craintes face à l’outil, peur de mal faire, d’oublier et leurs difficultés (problèmes visuels, cognitifs) sont autant de freins à la mobilisation.

Le déroulement de la saison

Les rencontres ont débuté le 18 octobre par « porte ouverte » découverte du lieu, suivies des ateliers en novembre et la saison s’est terminée le 27 juin 2013.
Les adhérents du Club du Landais, les résidents et les jeunes ont participé à :
· 42 séances d’informatique, à la résidence et 2 Séances ont été annulées pour cause d’épidémie de gastro-entérite à la résidence.
· Des séances de tournage de vidéos en extérieur avec des résidents et des membres du club du landais.
Ces séances et prises de rendez-vous, gérées en autonomie pour les résidents et les adhérents du Landais avec Mme Monique Argoualc’h et Jean-Luc Roudaut se sont poursuivies jusqu’en juin.
Les ateliers ont fonctionné de manière régulière, soit 2 séances par semaine, permettant de fidéliser le public et d’asseoir l’organisation.
La collaboration avec les étudiants de Télécom Bretagne a permis à certains participants âgés de se familiariser avec les tablettes numériques.

Les ateliers informatiques :

La participation des adhérents du Club du Landais, permet toujours et encore de dynamiser l’atelier par leurs nouvelles demandes et de stimuler les résidants plus âgés à découvrir de nouvelles techniques informatiques.
La collaboration des partenaires dans le projet reste très forte et permet de dire que cette année encore, les jeunes et les anciens s’enrichissent mutuellement.

D’un point de vue technique :

Les séances 2 fois par semaine, étaient réparties soit le matin ou/et l’après midi.
Les sujets préparés par les jeunes sont inscrits maintenant dans les habitudes et permettent aux formés de s’approprier les outils.
Des séances adaptées comme toujours, aux différents publics, et en fin de saison, des compétences confirmées :
· Gestion de leur messagerie,
· Autonomies pour accéder à internet,
· Initiation à SKYPE et à twitter
Des supports utilisés régulièrement :
· youtube, jeux en ligne, google map ...
Des outils utiles à tous :
· Le classeur commun complété par chaque participant (élèves et anciens) permettant de noter les actions réalisées par chacun.
· L’utilisation de l’appareil photo numérique et l’apprentissage de son utilisation par les anciens avec les jeunes a permis aux résidents d’être acteurs et de réaliser des photos en dehors de l’atelier, faisant ainsi partager leur vie à la résidence auprès des jeunes.
· La réalisation de vidéos, interviews, recherches de thématiques…
· La réalisation de Cartes de vœux, la diffusion de messages festifs à l’attention des familles durant les fêtes…
On notera un frein quant à l’utilisation de twitter qui pour les gens âgés reste un outil sans intérêt.
Par contre, l’utilisation de Skype a eu un effet positif sur l’ensemble des utilisateurs.

Conclusion :

Cette année, le projet « Intergénér@tions » présenté par les élèves et Mme Argoualc’h a obtenu un prix « initiative locale » offert par le crédit Agricole et a aussi été récompensé par un prix départemental.
Toutes ces initiatives ont nourri les participants. Ils sont fiers et toujours émus de se voir ou de voir l’intérêt porté par ce projet.
La salle informatique est maintenant accessible au public chaque jour de la semaine pour permettre une meilleure accessibilité aux outils en dehors des animations programmées.

Intergener@tions 2012/13

Formation des élèves sur toute l’année

Utilisation d’internet préparation de séances, réalisation d’outils de support de présentation (tutoriel, diaporama) posture de formateur sensibilisation public personnes âgées
6 séances spéciales formation ont été organisées, 4 autour des pratiques du numérique avec Aude Barthélemy (Association Infini) et 2 sur l’accompagnement des personnes âgées dépendantes avec Martine Le Rest (EHPAD Louise Le Roux).
Puis avant chaque atelier, Aude était présente sur le DR pour aider les élèves à préparer leur atelier, pour répondre à leurs questions ou les sensibiliser sur certains outils et enrichir leurs pratiques. Martine présente (ou sa collègue ou une stagiaire) à chaque atelier était vigilante pour conseiller les élèves dans leur posture de formateur auprès de publics âgés.

Animation d’ateliers

« utilisation de l’informatique et d’internet » par les élèves du DR sur la résidence d’octobre à juin (2 ateliers d’une heure par semaine) en direction des résidents, des adhérents du Club du Landais, des personnes âgées du quartier
Les ateliers ont réellement démarré en novembre, une porte-ouverte a été organisée en octobre pour prendre les inscriptions.
En début d’année les ateliers étaient très chargés, puis au fil du temps comme pour toute activité les présences se sont espacés. Il y a toujours eu au moins une personne âgée pour un élève. La participation des personnes âgées aux ateliers est en hausse depuis 3 ans.
16 élèves du DR ont participé aux ateliers.
Comme chaque année certains élèves appréhendaient leurs premières interventions à la résidence (posture nouvelle, public non connu, manque de confiance en eux …) puis rapidement ils ont tous pris la mission qui leur était confiée au sérieux et nous n’avons eu aucun refus.
Les propositions variaient selon les personnes âgées présentes, les élèves s’adaptant à chaque personne présente. Certaines préparations étaient ciblées, destinées à une personne précise ou à un type de personnes présentant un handicap (motricité des mains ou problèmes de vision ...).
Pour aider les élèves dans leurs préparations, et pour mutualiser le travail, un pearltree, un netvibes et des pad ont été mis en place. Les élèves au fil de leurs recherches et veille alimentaient ces outils.
Les ateliers ont aussi été des moments pour caler les rendez-vous pour le tournage d’interviews au Mac Orlan. Sur chaque tournage des personnes de l’atelier étaient présentes avec un rôle de cadreur ou d’intervieweur ou d’invité.

Développement des outils

sites, médiathèque en ligne …

La médiathèque s’est étoffée, et compte-tenu de la facilité d’utilisation du médiaspip, les élèves étaient rapidement autonomes.
Les élèves reçoivent une formation à l’utilisation et pour certains à l’administration avancée d’un site sous SPIP, ils sont tous autonomes pour publier des articles. Un nouveau site pour le DR est en chantier, ce travail sera repris dès le début de la prochaine année scolaire.

Les points forts

La reconnaissance des personnes, la reconquête de l’estime de soi
Les écrits réunis dans un livret réalisé en juin par les élèves, et offert aux personnes âgées expriment bien le ressenti des élèves lors des ateliers. (en ligne sur le site intergenerations.infini.fr)
Une vidéo a été réalisée « La doyenne d’intergener@tions » en juin. Cette vidéo très forte montre ce qui peut se passer entre un jeune et une personne âgée autour d’un ordinateur. (en ligne sur http://medias.drrivedroite.infini.fr/
En fin d’année, un élève de sa propre initiative a offert une rose à la personne âgée qu’il accompagnait régulièrement sur les ateliers.

Acquérir des compétences numériques
Les élèves du DR ont diversifié leurs pratiques. Un questionnaire réalisé à leur arrivée montre que leurs pratiques consistent quasi exclusivement à FB, youtube, jeux. Pour les ateliers ils ont besoin de maîtriser des outils de recherche, de publication, le traitement de texte, la retouche d’images …
Les personnes âgées progressent dans leurs pratiques, elles comprennent des usages possibles, et certaines d’entre elles y compris des résidents de l’EHPAD sont complètement autonomes sur certaines pratiques.

Rencontre avec les étudiants de Télécom-Bretagne
La collaboration entre élèves et étudiants a été très positive et productive. Les étudiants ont réellement missionné les élèves du DR dans la phase d’observation sur l’utilisation de tablettes numériques par des personnes âgées de l’atelier. Un questionnaire en ligne a été élaboré par les étudiants présenté aux élèves du DR. Les élèves ont assuré les passations et de plus restitué des données plus qualitatives.
Twitter a été utilisé pour cette collaboration.
Un élève du DR, déjà en vacances, a assisté à la soutenance du projet par les étudiants sur le site de Télécom-Bretagne..

Les points à renforcer

L’accès à Internet pour les personnes âgées
Le PAPI a été inauguré officiellement le 27 novembre en présence de M. Quillien Maire Adjoint, M. Bergot représentant le service Citoyenneté et multimédias et M. Bicrel Directeur du collège Rive Droite. Notre souhait depuis le début du projet est de favoriser l’accessibilité à internet, condition importante pour favoriser les usages et l’autonomie dans les pratiques. Cela nécessiterait une ouverture permanente de la salle, ainsi les personnes âgées, leurs familles, les adhérents du Club du Landais, le personnel pourraient utiliser les ordinateurs et on imagine qu’une dynamique s’installerait. Les ateliers animés par les élèves et des contacts par Skype avec le DR viendraient en complément de compétences de base instaurées grâce à des pratiques régulières.
Dans les faits, ouvrir la salle est complexe dans cette structure en raison d’une part de la situation de la salle et d’autre part de la vulnérabilité du public accueilli. La salle est ouverte du Lundi au vendredi de 9h00 à 17h00, par contre le week end c’est fermé.
Nous proposons sur la prochaine année scolaire de mener une réflexion élargie sur cette problématique : comment développer les usages du numérique sur la résidence Louise Le Roux et plus globalement sur les EHPAD.

Monique Argoualc’h
Enseignante sur le Dispositif Relais.

Posté le 24 janvier 2014 par Valérie Picolo
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Saint Yves, Brest
par TheRevSteve
Creative Commons BY-NC-SA