@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, coopération, territoires en réseau, innovation sociale, biens communs et cultures numériques

Ouvrir les jeunes du dispositif ulis vers le multimédia proposé par l’assocation les Papillons Blancs SESSAD

1) Présentation du Sessad de l’Elorn :

Le Sessad ou Service d’Education Spécialisée et de Soins à Domicile dépend de l’institution médico-éducatif (IME) de l’Elorn. Les deux font partie de l’association des Papillons Blancs du Finistère.
Le Sessad a pour mission d’accompagner et de soutenir des jeunes en situation de handicap dans leur scolarité. Les trois grandes dimensions de ce travail sont
-  la dimension relationnelle et affective
-  le développement de l’autonomie
-  la construction d’un projet professionnel
L’accompagnement du Sessad peut se faire en milieu spécialisé (ULIS ou Unité localisée pour l’Inclusion Scolaire) ou en milieu ordinaire (SEGPA, MFR…)

2) Présentation de l’Ulis au lycée Fénelon de Brest :

-  scolariser des adolescents handicapés dans le circuit classique ordinaire.
-  maintenir et développer les apprentissages sociaux et scolaires basés sur le socle commun des connaissances et des compétences et sur le référentiel de CAP.
-  améliorer les capacités de communication (orale, écrite et informatique) avec le milieu environnant, avec les autres lycéens, avec le personnel du lycée, avec les différents interlocuteurs rencontrés (famille, professionnels…)
-  concrétiser à terme un projet d’insertion professionnelle par la découverte de différents champs professionnels, l’acquisition (validation) de savoirs faire professionnels, de compétences basées sur un diplôme de niveau V.
-  s’appuyer sur la construction des compétences sociales.
-  s’appuyer sur les connaissances et les capacités qui structurent la 7ème compétence du socle commun de connaissances et de compétences du palier 3 (Autonomie, Initiative) .

Le public concerné : les 11 élèves du dispositif Ulis lycée, la coordonnatrice de l’Ulis lycée, l’éducatrice spécialisée, l’animateur audiovisuel et aussi les enseignants intervenants dans le dispositif.

Le public que nous accueillons en ulis lycée est reconnu handicapé par la MDPH (maison départementale des personnes handicapées), avec des troubles des fonctions cognitives. Il a en principe acquis une certaine autonomie sociale, un détachement affectif et des capacités de communication, afin de pouvoir s’adapter à la vie d’un lycéen. Les 11 élèves sont émotifs et anxieux. Ces élèves ont une mauvaise image d’eux-mêmes. Ils ont des besoins éducatifs particuliers. Nous devons donc leur donner un sentiment de réussite et diminuer le complexe d’infériorité qui accompagne souvent les difficultés. Nous devons les ouvrir sur les autres et leur éviter le repli sur eux-mêmes. C’est dans cette perspective que nous les soutenons dans ce projet audiovisuel qui peut les valoriser et permettre ainsi de changer les regards sur « leurs handicaps ».

LE PROJET

1) Dominantes thématiques :
Il s’agit de revenir sur les besoins éducatifs particuliers du public ulis et de ce fait privilégier le développement des dimensions ci-dessous :
-  la dimension relationnelle et affective (travail sur son image, ouverture sur les autres, solidarité)
-  le développement de l’autonomie (prise d’initiative créativité pour la création du scénario, la réalisation du film, les costumes, l’autonomie relative dans le tournage des scènes, le montage…)

2) Objectif : rendre les jeunes plus autonomes face à la caméra, à l’ordinateur

3) Les moyens : écriture du scénario, réalisation d’un film, découverte de l’outil de mise en ligne média spip, mise en ligne du film.

4) Modalités de conduite de l’action
L’intervenant audiovisuel intervient sur 26 heures réparties de la manière suivante :

  • 6 heures (3 fois 2 heures) : regards sur l’image, sens de la musique, de la voix off, utilisation du micro, jeux de caméra, utilité de l’ordinateur, découverte du montage et du plan de coupe
  • 20 heures (4 jours consécutifs de 5 heures) : tournage, montage, diffusion

5) Modalités de conduite de l’action :

Comment les élèves sont ils impliqués ? :
En amont, ils élaborent le scénario. Sur une semaine, ils sont impliqués dans le tournage et le montage du film.

Perspectives et développement de l’action : Inscrire ce projet sur du long terme, le diffuser sur le site de l’établissement.

Porteur du projet :
Association les Papillons Blancs SESSAD

Partenaires :
-  Lycée Fénelon Brest
-  Intervenant audiovisuel
-  Ville de Brest

Posté le 18 septembre 2013 par Valérie Picolo
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Forum des usages 2016 - Bibliothèques en transition
par Doc@Brest
Creative Commons BY-NC-SA