@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, pratiques collaboratives, biens communs et cultures numériques

Le Off – 1ère édition proposé par Longueur d’Ondes dans le cadre du 9ème Festival de de la radio et de l’écoute

Appel à projets de la Ville de Brest 2011

« Le Off – 1ère édition  »

Association Longueur d’ondes

Projet : organisation de la première édition du « off » du festival Longueur d’ondes (1er au 4 décembre 2011)

Responsables du projet Anne-Claire Lainé, Walid Saddi
Longueur d’ondes, 48 rue d’Armorique, 29 200 Brest
02 98 49 00 15 — festival@longueur-ondes.fr

Organisme porteur Association Longueur d’ondes
organisation du 9e festival de la radio et de l’écoute (2-4 décembre 2011), organisation d’événements de sensibilisation à l’écoute (travail à l’année avec scolaires, étudiants et personnes âgées), création et développement d’Ousopo, web radio participative.

Partenaires Le Quartz
Université de Bretagne Occidentale
Librairie Dialogues
Réseau Spip
Culture Académie (webradio de France Culture)
LibéLabo

Une nouveauté : le « off »

On pense évidemment à Avignon - le « in », Avignon - le « off », la programmation labellisée d’un côté, la programmation hors sentiers battus de l’autre. Dans notre esprit, il ne s’agit pas de séparer mais plutôt de réunir les Immédiatiques, - trop longtemps restées de côté vis à vis du reste de la programmation du festival -, la journée du documentaire et le « off ». Appel à projets de la Ville de Brest 2011

Le « off » est le nom provisoire d’une nouvelle manifestation qui se tiendra le samedi 3 décembre dans la galerie du CAP au Quartz. Ce nouveau rameau de la programmation du festival permettra d’ouvrir une fenêtre sur la création sonore et sur la façon dont les artistes et créateurs contemporains s’emparent du son, de la voix, de l’expérimentation sonore et du web pour rendre compte du monde comme il va.

L’idée du « off » a germé car nous avons voulu donner un prolongement tant au festival qu’aux Immédiatiques, que nous trouvions parfois trop cantonnés à des rencontres, de l’écoute et de la réflexion pure. Ainsi cette année, Myriam Marzouki, invitée de la table ronde consacrée à la thématique « révoltes et révolutions dans le monde », professeur de philosophie et metteur en scène, proposera une performance dans le cadre des Immédiatiques. Depuis longtemps, nous voulions ainsi favoriser l’interaction entre les différentes composantes de notre manifestation. En un mot et comme nous le disions précédemment, nous souhaitions rompre le clivage instauré depuis trois ans déjà, entre le festival de la radio et de l’écoute à proprement parler et les Immédiatiques. Nous y travaillons et la fusion est en cours…

Ainsi, si les Immédiatiques s’intéressent au nouvel espace médiatique issu de l’internet, - la table ronde de cette année allant parfaitement dans ce sens -, le « off » met en avant l’effervescence créatrice à l’œuvre dans le milieu du son, alliant savoir-faire technique, expérimentations technologiques et puissance imaginative. Le « off » sera ainsi une vitrine donnée à la création indépendante usant des réseaux internet telle la webradio lorientaise « La Compagnie des Ondes », des nouveaux systèmes de diffusion en multicanal, de formats multimédias nouvellement exploités et largement diffusés sur le web comme le diaporama sonore.

Les outils à notre disposition évoluent perpétuellement, les créateurs sonores le savent et s’en emparent. S’il y a une nouveauté à pointer, c’est celle de la participation du public et de son engagement dans des projets citoyens favorisée par les nouvelles technologies et évidemment par Internet. Le domaine de la création sonore n’est pas en reste et de plus en plus de projets participatifs voient le jour, invitant des amateurs à enregistrer et à restituer des captations sonores de ce qui les entoure. Du fait d’une programmation riche, comptant sur la présence de projets divers et novateurs, le « off » se veut un reflet de l’innovation dans le domaine de la webradiophonie artistique, journalistique et citoyenne.

Les invités

-  La Compagnie des Ondes (Lorient), projet de média participatif reposant sur la mutualisation des savoirs et des compétences. (http://www.lacompagniedesondes.fr/)
- Lucie Hardoin, ingénieur du son et spécialiste du « binaural », technique de prise de son.
- Hervé Déjardin et Bergame Périaux, ingénieurs du son à Radio France pour le premier et en freelance pour le second, spécialisés dans le multicanal et le développement de cette nouvelle technologie.
-  Georges Morère, documentariste indépendant travaillant sur un projet « Duende » en multicanal. (http://www.novella.biz/Novella/novella.html)
- Marie-Pierre Groud et Hélène Magne, artistes sonores. (http://mariepierregroud.wordpress.com/ - www.helenemagne.com)
- Julien Baroghel, documentariste et auteur de « Pavillon noir », à partir de rencontres et de recueil de paroles effectué au Port du Moulin Blanc (Brest).
- Morgane Tual et Benjamin Vanderlick, auteurs de diaporamas sonores, un nouveau format journalistique et artistique bénéficiant d’une très large diffusion sur le net.

Le festival des scolaires

Si l’année dernière, nous avions essayé de toucher un public qui n’était pas encore concerné par les Immédiatiques en organisant des ateliers de sensibilisation aux usages des nouveaux médias le vendredi, cette année le festival Longueur d’ondes aura son « festival des scolaires ».

la radio des scolaires (tous niveaux)

La manifestation phare du « festival des scolaires » : trois heures d’antenne animées par des classes le vendredi 2 décembre sur Radio U. Tout au long du premier trimestre, les élèves accompagnés par leur professeur prépareront une émission. Cette démarche leur permettra de découvrir la radio, de produire des contenus radiophoniques, mais aussi de questionner leur rapport aux médias à une époque où les jeunes utilisateurs sont très tôt confrontés à l’usage de nombreux outils multimédia. Nous espérons grandement que ce projet sur les antennes de la radio hertzienne Radio U saura susciter des envies de développer des webradios dans différents établissements de Brest et des environs.

atelier mené avec la Classe Relais du Collège de l’Iroise et parrainé par Edouard Zambeaux (France Inter)

L’ambition est de produire un reportage sonore sur le thème du « départ ». Edouard Zambeaux, invité de la 9ème édition du festival Longueur d’ondes, journaliste à France Inter et producteur de l’émission « Périphérie » sera le parrain de ce projet. Par le biais d’échanges de mails et de conversations par Skype, Edouard Zambeaux suivra les apprentis reporters dans leurs avancées. Travailler ainsi permettra aux élèves de la Classe Relais de se familiariser avec l’usage pratique d’Internet. Pendant le festival, Edouard Zambeaux rencontrera les participants de l’atelier pour un retour sur expérience.

séances classes presse avec Libélabo (collèges – 4e/3e)

Ces séances supposent un travail en amont avec les classes à partir de la rentrée. L’idée serait de construire un projet avec deux ou trois classes en partant du savoir des élèves et de ce que l’on peut leur apporter en terme de décryptage de l’actualité qu’ils « consomment » le plus souvent à travers Internet désormais. Ce projet s’appuie sur la participation d’Hervé Marchon, journaliste de la rédaction web de Libération (Libélabo) invité du dernier festival, et intéresser le Clémi (Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information), que nous avons prévu de solliciter.

Posté le 30 janvier 2012 par F. Morvan
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Rentrée 2016, 220 élèves-ingénieurs nous ont dit « Oui »
par Telecom Bretagne
Creative Commons BY-NC-SA