@ Brest

Accueil > Internet et Société > ICANN ou Nations Unies : quelle gouvernance pour l’Internet ?

ICANN ou Nations Unies : quelle gouvernance pour l’Internet ?

dimanche 23 octobre 2005

Extrait de l’article publié par Ludovic Pénet dans Temps nouveaux

La commission européenne remet aujourd’hui vigoureusement en cause le contrôle de l’Internet par les États-Unis. Par contrôle, il faut comprendre ici celui des noms de domaine et des espaces d’adressage, autrement dit du système permettant de trouver une machine sur le réseau des réseaux.

Il y avait urgence, tant l’Internet est devenu prégnant. Dans de nombreux domaines, une interruption aurait probablement les mêmes conséquences qu’une chute de la grille d’alimentation électrique il y a 20 ou 30 ans. Sans l’Internet, nombre de transmissions de données - administratives, médicales, d’affaire, ... - ne seraient en effet plus opérationnelles et une grande partie de notre activité serait paralysée.

Le contrôle des « serveurs racines », ces machines qui donne le la au système de nommage de l’Internet, est également un outil stratégique en matière d’intelligence économique. Leur contrôle permet en effet, d’une part, d’analyser qui demande la résolution de quelle adresse. Il permet donc d’obtenir des indices sur qui commerce avec qui, qui s’intéresse à qui. Leur contrôle permet également, d’autre part, de tromper celui qui demande la résolution d’une adresse. La confiance en le système de nommage est impérative pour accepter que la page nommée http://temps-nouveaux.net affichée par son navigateur est bien celle proposée par le serveur web des « Temps Nouveaux ».

lire la suite


Voir en ligne : Lire l’article