@ Brest

Accueil > Médiation numérique > Accessibilité numérique : un point sur l’évolution du référentiel (...)

Accessibilité numérique : un point sur l’évolution du référentiel d’accessibilité

lundi 19 septembre 2005

Extrait de l’article publié par l’ADAE

Les enjeux de l’accessibilité numérique pour les sites publics concernés par la loi Handicap du 11 février 2005. Un point sur l’évolution du référentiel d’accessibilité.

Les efforts d’adaptation de sites publics s’adressent avant tout aux personnes présentant des déficiences sensorielles et/ou motrices ; mais l’accessibilité numérique vise également les internautes rencontrant des difficultés passagères : l’oubli de ses lunettes, un environnement de travail bruyant, une fracture du bras peuvent entraver de façon passagère l’accès à l’information...

Face à ces différents cas de figure, comment améliorer le confort des usagers, et faciliter au maximum l’accès à l’information publique et aux services de communication en ligne ?

Une première réponse est apportée par la loi Handicap du 11 février 2005 qui pose un cadre juridique et fait de l’accessibilité une exigence pour tous les sites publics (Etat, collectivités territoriales,
établissements publics), soit plus de 7 000 sites concernés à ce jour.
Evolution du référentiel d’accessibilité numérique

La loi prévoit un délai de trois ans pour la mise en conformité des sites publics, à compter de la date de publication du décret visé par la loi et du référentiel d’accessibilité élaboré et mis en œuvre par l’ADAE. Ce document servira de guide pour les développeurs. En cours d’élaboration ; le référentiel d’accessibilité des sites publics s’articule autour des trois axes suivants :

- le respect des normes internationales, en particulier les recommandations internationales produites par le Web Accessibility Initiative (WAI). Le référentiel suivra également le calendrier de mise en oeuvre des "directives pour l’accessibilité aux contenus"( WCAG : Web Content Accessibility Guideline) ;

- un guide d’évaluation, proposant des méthodes et recommandations aux développeurs de sites publics ;

- l’aide à la formation. Le volet formation concerne en amont les services instructeurs et mobilise l’ensemble des personnels intervenant sur les services de communication publique en ligne.

...


Voir en ligne : Lire l’article