@ Brest

Accueil > Écrits publics, multimédia > Quelles compétences acquérir pour décrypter le web ?

Quelles compétences acquérir pour décrypter le web ?

dimanche 18 septembre 2005

Reprise d’une brève publiée par Internet actu magazine en ligne sous licence Creative Commons

Dans : Brèves/Usages/Education et formation - Par Hubert Guillaud le 12/09/2005

Difficile d’évaluer la fiabilité des informations que l’on glane sur le web. Les chercheurs du projet "Production des connaissances à partir des sources en ligne" (Colin) du laboratoire Langage et cognition (LaCo) de l’université de Poitiers, se sont attelés à identifier les compétences nécessaires à l’utilisation de l’internet. Pour Jean-François Rouet, directeur du projet et auteur de l’étude remarquée 100 fenêtres sur l’internet, le but est de comprendre le mode de raisonnement employé par les utilisateurs.

Comme le rapporte Le Journal du CNRS, l’équipe a évalué le comportement d’experts afin de comprendre comment ils qualifiaient les sources trouvées sur l’internet. Sans surprise, les documentalistes et journalistes avouent faire relativement confiance aux sites d’universités, d’organismes de recherche et aux sites gouvernementaux, même s’ils reconnaissent bien souvent avoir des difficultés à s’assurer de la qualité des renseignements qu’ils y trouvent. En soumettant experts et novices à une série de documents à évaluer en termes de qualité et de crédibilité, les experts fournissent des justifications plus détaillées et variées là où les novices tendent à se focaliser sur l’information brute.

"Par exemple, les novices apportent des justifications assez sommaires, comme : « c’est un médecin qui écrit », alors que les documentalistes auront identifié qu’il s’agit bien d’un médecin mais que l’information se trouve sur le site d’une clinique privée. Son objectif n’est donc pas forcément uniquement d’informer mais aussi de vendre, de faire la promotion de sa clinique. L’identification de la source leur permet de donner plus ou moins de crédit à l’information brute contenue dans la page."

Les résultats de cette recherche ont été publiés (.pdf) lors de l’atelier cognitique du colloque "Société de l’information" qui s’est tenu à Lyon en mai 2005. Pour Jean-François Rouet, ces premiers bilans mettent en évidence l’importance de la formation à la recherche d’information sur l’internet et à son analyse.


Voir en ligne : L’article et les liens