@ Brest

Accueil > Écrits publics, multimédia > Exposition de l’artiste brésilien Eduardo Kac , Numeriscausa , Biche de Bere (...)

Exposition de l’artiste brésilien Eduardo Kac , Numeriscausa , Biche de Bere Gallery

mercredi 14 septembre 2005

A l’occasion de l’année du Brésil en France et en partenariat avec le Festival @rt Outsiders et
la Maison Européenne de la Photographie, numeriscausa présente

MOVE 36
de EDUARDO KAC

Exposition Personnelle du 28 septembre au 26 octobre 2005 / Biche de Bere Gallery

“Move 36” fait référence au coup porté par l’ordinateur nommé Deep Blue contre le champion du mode d’échec Gary Kasparov en 1997. Cette compétition peut être caractérisée comme un match entre le plus grand joueur d’échecs qui n’ait jamais vécu et le plus grand joueur d’échec qui ne vivra jamais. L’installation met en évidence les limites de l’esprit humain et les capacités toujours plus grandes développées par les ordinateurs et les robots, êtres inanimés dont les actions acquièrent souvent une force comparable au comportement subjectif humain.

L’installation présente un échiquier fait de terre (les cases noires) et de sable blanc (les cases blanches) au milieu d’une pièce. Il n’y a pas de pièces d’échec sur l’échiquier. Posée exactement à l’endroit où Deep Blue fit son « coup 36 » se trouve une plante dont le génome comprend un nouveau gène que j’ai spécifiquement créé pour cette œuvre. Le gène utilise l’ASCII (le code numérique universel pour représenter les chiffres binaires comme des caractères romains) pour traduire la citation de Descartes : “Cogito ergo sum” (Je pense donc je suis) dans les quatre lettres du code génétique.

La présence de ce “gène cartésien” dans la plante enracinée précisément là où l’humain a perdu devant la machine, révèle la frontière tenue entre l’humanité, les objets inanimés ayant des caractéristiques proches de la vie et les organismes vivants qui contiennent des informations codées numériquement.

Un jeu pour des joueurs fantasmatiques, une déclaration philosophique exprimée par une plante, un processus sculptural qui explore la poésie de la vie réel et de l’évolution. L’installation est dans la continuité de mes interventions aux frontières entre le vivant (humain, animaux non-humains) et le non vivant (machines, réseaux). Faisant échec et mat aux notions traditionnelles, « Move 36 » montre la nature comme une arène pour la production de conflits idéologiques et les sciences physiques comme un lieu de création de fictions scientifiques.

NB : Move 36 a été montré pour la première fois à l’Exploratorium de San Francisco en 2004, à la Biennale de Gwangju (Corée) et de São Paulo (Brésil) la même année ainsi qu’au Centre Culturel Conde Duque, à Madrid du 18 janvier au 20 février 2005.

Dossier de presse à télécharger
Visuels sur demande

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Biche de Bere Gallery
8 Rue Rambuteau - 75003 Paris
Mardi - Dimanche de 14h à 19h
http://www.numeriscausa.com

Partenaires : Festival @rt Outsiders, Maison Europénne de la Photographie, Bertille, Marnier-Lapostolle,
Pernod-Ricard, Publimod, Toshiba.

numeriscausa : Stéphane Maguet / Julie Miguirditchian / Jean-Noel Colas / David Rémondeau
Tél : +33 (0)1 43 15 98 03 /+33 (0)6 13 50 56 16
email : contact@numeriscausa.com
website : www.numeriscausa.com


Voir en ligne : Numeriscausa