@ Brest

Accueil > Internet et Société > Le Conseil Général de Loire-Atlantique amorce le déploiement d’un intranet (...)

Le Conseil Général de Loire-Atlantique amorce le déploiement d’un intranet collaboratif

dimanche 14 août 2005

Extrait d’un article du journal du net

Pour accompagner la prise en main de l’outil, le conseil général opte pour une politique de conduite du changement assez originale. Un diaporama animé, présentant un agent découvrant le nouvel intranet (à la manière d’une bande annonce), est diffusé aux futurs utilisateurs. Il est accompagné d’un mode d’emploi papier de l’application.

"En 2003, l’intranet du Conseil Général de Loire-Atlantique se résumait en un serveur de pages Web statiques à caractère purement informatif, dont le moteur de recherche arrivait alors à saturation", explique Jean-Philippe Lefèvre, responsable de la cellule Intranet de la collectivité territoriale. "De là, nous avons décidé d’amorcer une réflexion avec dans l’idée de s’orienter vers une plate-forme dynamique et surtout plus collaborative."

Une démarche de projet est amorcée en septembre de la même année. Elle se traduit par la création d’un groupe composé de représentants de différentes directions, dont la DSI, les ressources humaines et la communication. Chargé de plancher sur les spécifications de la nouvelle application, il est doublé d’un réseau de correspondants nommés au sein des différents départements du conseil général en vue de sonder les besoins du personnel sur le terrain. Ce travail aboutit a l’élaboration du cahier des charges.

"Les demandes concernaient avant tout le champ de la dématérialisation ainsi que la création de téléprocédures", résume Jean-Philippe Lefèvre. Partant de ce constat, un axe directeur est défini. "Nous recherchions en premier lieu une solution permettant une gestion décentralisée des mises à jour, à la différence de l’intranet statique qui nécessitait l’intervention de la DSI. L’objectif était également d’offrir à chaque agent un accès personnalisé aux informations. Mais également pouvoir intégrer des applications tierces, ainsi que des processus pour la gestion de procédures dématérialisées."


Voir en ligne : Lire l’article de journal du net