@ Brest

Accueil > Internet et Société > Le mobile pour les pays pauvres prend forme

Le mobile pour les pays pauvres prend forme

dimanche 14 août 2005

Extrait de l’article publié par le magazine silicon

Les géants du secteur de la téléphonie mobile sont face à un dilemme. Si le marché mondial ne cesse de croître, la saturation du marché pointe à l’horizon dans les marchés matures et la concurrence fait rage dans les marchés émergents (Inde et Chine notamment).

Afin d’anticiper, constructeurs et éditeurs décident de se tourner vers les pays du tiers-monde, les pays pauvres exclus des nouvelles technologies.
"Le téléphone mobile couvre 80% de la population mondiale, mais seulement 25% des gens ont un téléphone mobile. Il y a donc trois milliards de personnes qui vivent dans des régions couvertes par le réseau, mais qui n’ont pas les moyens de s’offrir des appels mobiles", a expliqué Ben Soppitt, responsable du projet "combinés pour les marchés émergents" au sein de l’Association GSM.

Les populations les plus démunies seront donc ravies d’apprendre que les grands fabricants de mobiles, réunis au sein de la très puissante GSM Association, planchent sur la question.

L’association indique aujourd’hui que le programme ’Ultra-Low Cost Handset initiative’ entre dans sa deuxième phase. Il s’agit de proposer à ces pays des combinés à prix très serrés : 30 dollars au maximum.

Les fabricants sont désormais invités à soumettre leurs propositions et leurs combinés. L’association sélectionnera ensuite les heureux gagnants et les premiers mobiles devraient être lancés début 2006. Motorola est bien avancé sur la question. En six mois, six millions de combinés devraient être écoulés, table la GSMA.


Voir en ligne : Lire l’article de Silicon