@ Brest

Accueil > Internet et Société > Antennes : des eurodéputés souhaitent revoir à la baisse les normes (...)

Antennes : des eurodéputés souhaitent revoir à la baisse les normes d’exposition

lundi 2 mars 2009

Une information reprise de la lettre de l’association des Maires des Grandes villes

La commission Environnement du Parlement européen a adopté récemment un rapport préconisant de revoir à la baisse les valeurs limites d’exposition du public aux champs électromagnétiques définies par la recommandation 1999/519/CE. Dans ses considérants, le rapport note que « l’absence de conclusions formelles de la communauté scientifique n’a pas empêché certains gouvernements nationaux ou régionaux, dans au moins neuf États membres de l’Union européenne, mais aussi en Chine, en Suisse et en Russie, de fixer des limites d’exposition dites préventives et donc inférieures à celles prônées par la Commission et le Comité scientifique des risques sanitaires émergents et nouveaux (CSRSEN) ».

Par ailleurs, les eurodéputés soulignent que face à la multiplication des recours en justice, il convient de « favoriser des solutions reposant sur le dialogue entre acteurs industriels, pouvoirs publics et associations de riverains quant aux critères d’installation de nouvelles antennes GSM ou de lignes à haute tension, et de veiller au moins à ce que les écoles, les crèches, les maisons de repos et les établissements de santé soient tenus à distance raisonnable de ce type d’équipements ». Les eurodéputés regrettent enfin le « report systématique depuis 2006 de la publication des conclusions de l’étude épidémiologique internationale Interphone, dont l’objectif est d’étudier s’il existe une relation entre l’usage du téléphone mobile et certains types de cancer, dont notamment les tumeurs du cerveau, du nerf auditif et de la glande parotide ». Le rapport a été adopté par la commission par 43 voix pour et une contre. Il doit maintenant être soumis au vote du Parlement, lequel devrait intervenir en mars.