@ Brest

Accueil > Libres et savoirs publics > L’histoire en ligne : le livre carolingien

L’histoire en ligne : le livre carolingien

mardi 20 mars 2007

Instrument politique au service de l’unification de l’empire, le livre carolingien, est au cœur d’un vaste mouvement intellectuel et artistique.
Charlemagne s’appuie en effet sur une réforme religieuse pour sceller l’unité de son empire. Glorifié et sacralisé, le livre devient l’un des fondements de la culture médiévale. Dans le même temps, l’empereur unifie l’enseignement dans tout l’empire et généralise l’usage une nouvelle écriture, d’une grande lisibilité : la minuscule caroline que l’on emploie encore aujourd’hui. À travers de prestigieux manuscrits, l’exposition propose une plongée dans cette renaissance carolingienne qui inscrit dans l’écriture et le livre, les fondements de l’Europe.
L’exposition réelle ouvre aujourd’hui sur le site Richelieu, avec des livres exceptionnels qui ne ressortiront pas des réserves avant de nombreuses années.

L’exposition en images reprends l’essentiel des oeuvres présentées

Les bornes réalisées pour l’exposition sont accessibles sur le site Internet dans la rubrique "gros plans". Elles mettent en perspective les oeuvres exposées :

- Le livre carolingien : il est le symbole même du pouvoir de Charlemagne qui s’appuie sur une réforme religieuse pour sceller l’unité de l’empire. Glorifié et sacralisé, l’objet livre devient l’un des fondements de la culture médiévale. Préparation du parchemin, copie soigneuse des textes, expansion du décor et de l’enluminure, reliures incrustées d’ivoire et de pierreries… comment se développe et se professionnalise la production du livre.

- Le décor carolingien : s’y mêle harmonieusement trois origines stylistiques : la mise en page des manuscrits antiques, les influences insulaires des missions irlandaises et le style proprement mérovingien.

- L’écriture caroline : comment et pourquoi naît vers la fin du VIIIe siècle, une nouvelle écriture, d’une grande lisibilité : la minuscule caroline, petite et cursive, cette même minuscule que l’on emploie encore aujourd’hui.

- Lire et écrire sous Charlemagne : s’il n’a pas "inventé" l’école, Charlemagne a unifié l’enseignement dans tout l’empire, ordonnant la correction des textes sacrés dans un latin propre à l’apprentissage. Pourquoi l’empereur s’est-il engagé dans cette réforme ? Qui sait alors lire et écrire ? Où et comment apprend-on ? Quelles sont les disciplines enseignées ? Le point sur la fameuse école de Charlemagne.

Livres à feuilleter

On peut feuilleter trois manuscrits emblématiques sous forme de fac-similé numérique : le Sacramentaire de Gellone d’inspiration mérovingienne, celui de Drogon aux étonnantes lettrines historiées, les Poésies de Prudence, copie d’un manuscrit romain.

Les fiches pédagogiques de l’exposition sont téléchargeables.

Le site sera complété dans les jours qui viennent par

  • un dossier replaçant le livre carolingien dans le contexte historique, intellectuel, spirituel et politique de l’époque.
  • des repères – chronologie, glossaire, anthologie, bibliographie.

Voir en ligne : Pour consulter le site