@ Brest

Accueil > Internet et Société > Le Wimax, une technologie qui intéresse aussi les villes

Le Wimax, une technologie qui intéresse aussi les villes

mercredi 1er novembre 2006

Une information reprise de la lettre de l’association des Maires des Grandes villes

D’abord présentée comme "la solution" pour connecter les zones rurales, le Wimax intéresse aussi les zones urbaines denses. Trois mois après l’attribution des licences, l’une des premières régions à être desservie en Wimax devrait ainsi être l’Ile de France. L’opérateur "société du haut débit" a en effet annoncé lors d’un colloque organisé par le Sipperec qu’il lancerait son offre commerciale avant le printemps 2007.

Ce qui intéresse les opérateurs Wimax dans les zones urbaines est autant la possibilité de desservir les zones privées de haut-débit que d’offrir de nouveaux services. Les opérateurs entendent ainsi proposer la mobilité aux personnes souhaitant pouvoir se connecter quel que soit l’endroit où elles se trouvent. Free, qui possède une licence nationale via son acquisition d’Altitude (devenu IFW), a ainsi annoncé proposer prochainement à ses abonnés DSL "un service d’accès à Internet sans fil dans les grandes villes métropolitaines", les conditions techniques (changement de matériel ?) et financières restant cependant à préciser. Wimax servira également à connecter des "communautés", de manière permanente ou ponctuelle.

Des expérimentations, effectués sur Amiens Métropole par l’Agence Susi en début d’année ont ainsi démontré l’intérêt du Wimax lors d’un "plan rouge" pour relier les véhicules de secours et la cellule de crise. Le consortium Bolloré, qui associe Hub Télécom, Bolloré et Antalis TV et attributaire de 12 licences Wimax, s’est du reste largement positionné sur ce créneau des connexions de "communautés" : vidéosurveillance (comme expérimenté à Roissy par Hub Télécom), zones portuaires, campus étudiants, sportifs de haut niveau...

Il restera maintenant à savoir si le Wimax sera en mesure de concurrencer la téléphonie de troisième génération, notamment sur les services de mobilité.