@ Brest

Accueil > Internet et Société > France Télécom dévoile ses ambitions en matière de fibre à domicile

France Télécom dévoile ses ambitions en matière de fibre à domicile

jeudi 26 janvier 2006

Une information reprise de la lettre de l’association des Maires des Grandes villes

France Télécom vient d’annoncer qu’il allait se lancer dans la fibre à domicile (FTTH) qui autorise des débits allant jusqu’à 100 Mbits/s. L’expérience ne portera cependant que sur "quelques milliers de foyers" à Paris (3e, 4e, 6e, 7e, 13e et 16e) et dans les Hauts-de-Seine (Issy les Moulineaux, Boulogne Billancourt, Rueil-Malmaison, Suresnes, Asnières sur Seine et Villeneuve la Garenne). Pour environ 80 euros par mois, les testeurs bénéficieront de la télévision haute définition, du téléphone illimité et d’un accès internet à très haut débit. Le lieu des tests ne doit certainement rien au hasard : l’Île-de-France est en effet la région où les des projets FTTx foisonnent, tant du côté des collectivités - avec les initiatives du Sipperec, du conseil général des Hauts-de-Seine et dernièrement de la ville de Paris - que des opérateurs alternatifs avec les offres de sociétés comme Erenis ou Citéfibre.

Cette expérimentation, qui débutera dès 2006, devrait être étendue à d’autres agglomérations en 2007 mais France Télécom est resté très flou sur les objectifs de couverture et de calendrier.

Il est vrai que les coûts de câblage (1000 euros par foyer) et l’endettement de l’opérateur historique le contraigne à des ambitions limitées. En fait, l’une des motivations de l’opérateur serait, semble-t-il, de s’affranchir du dégroupage dans les zones denses, la fibre déployée par France Télécom restant - pour le moment - non dégroupable contrairement à la paire de cuivre, support des technologies xDSL.


Voir en ligne : AMGVF