@ Brest

Accueil > Internet et Société > Grâce à l’action des collectivités, le dégroupage continue de progresser

Grâce à l’action des collectivités, le dégroupage continue de progresser

jeudi 26 janvier 2006

Une information reprise de la lettre de l’association des Maires des Grandes villes

Selon le dernier bilan établi par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, si le dégroupage continue de progresser, c’est en grande partie grâce à l’action des collectivités en matière de haut-débit (voir la cartographie de l’Avicca).

Fin décembre, l’Arcep a dénombré 2,82 millions de lignes dégroupées, dont 592.000 totalement. Ces chiffres, multipliés par 6 pour le dégroupage total en un an, placent la France en tête des pays européens. On rappellera que le dégroupage total accroît l’offre d’opérateurs sur la zone desservie par le répartiteur en permettant aux abonnés de quitter complètement France Télécom tant pour les services (internet, voix, télévision) que pour l’abonnement.
En termes de répartiteurs, le dégroupage concerne désormais 1.107 sites, situés essentiellement dans les grandes agglomérations.

Le régulateur note que parmi les 168 nouveaux sites livrés en métropole par France Télécom au cours de l’année 2005, plus des trois quart l’ont été grâce à l’intervention des collectivités locales et à l’ouverture des réseaux déployés en Alsace, dans le Loiret, dans l’Oise et dans les Pyrénées Atlantiques.


Voir en ligne : AMGVF