@ Brest

Relier et partager autour du web

Animacoop : Retour d’expérience sur une séance de formation à distance en Visioconférence

Le cadre

La formation à distance Animacoop 5, mise en œuvre par l’association Outils réseaux, intègre deux groupes de participants respectivement basés sur Brest et dans le sud de la France.

Des temps de regroupements sont prévus à divers moments clés de la formation. Les regroupements sont scindés en deux parties, une à Brest et une à Montpellier reliées entre elles par Visioconférence.

A Brest, les participants se sont réunis dans une des salles de visioconférence de Brest Métropole Océane. A Montpellier, le groupe tenait place dans les locaux d’Outils Réseaux.

Une demi douzaine de personnes était présentes sur Brest, à peu près autant à Montpellier.
La formations s’est déroulée sur 1 jour et demi.

Ce retour est celui d’un participant de la formation sur Brest.

Configuration de la salle BMO

La salle de Brest est équipé d’un système dédié composé de deux grands écrans (type lcd, de taille supérieure à 42 pouces)

Un écran affiche l’interlocuteur distant (ici un groupe). L’autre affiche soit :
- la vidéo de la salle tel que transmise à l’interlocuteur.
- un élément partagé entre les 2 sites (partage d’écran, navigateur internet, feuille de traitement de texte...)

La salle de Brest étant aménagée en U, chaque participant était plus ou moins directement orienté vers les écrans. Ce qui permettait en outre de garder du face à face entre nous et de maintenir confort et convivialité pour les échanges.

Sur le plan technique

Malgré quelques coupures, prises en charges par les animateurs de séance (deux à Brest, un à Montpellier) qui ont du relancer des appels pour reprendre la connexion, les échanges se sont déroulés dans une relative continuité.

La qualité d’image était, de l’avis général semble t’il, suffisante pour ne pas occasionner de lassitude ou de gêne rédhibitoire. Le son reçu était de qualité suffisante et le son transmis via un micro de table intelligible d’après nos interlocuteurs.

La caméra grand angle de la salle à Brest à permit de ne pas devoir la manipuler sauf à quelques reprises.

Parmi les imperfections techniques, on pourrait noter :

- certaines rémanences par moment, ou lors de déplacement trop rapide des interlocuteurs (trainées sur l’écran)
- des sorties hors cadre du formateur (à Montpellier) lors de déplacement dans la salle
- une caméra à l’angle de prise de vue trop faible pour ne pas permettre de voir tous les participants de Montpellier. Ce qui les a obligés à déplacer la caméra, occasionnant des plans plus ou moins bien cadrés et des câbles qui se déconnectent...
- un micro filaire du coté de Montpellier qui obligeait une circulation de microphone pour les interventions des uns et des autres ce qui a, on peut le supposer, du réduire les interventions spontanées de leur coté. Ainsi que, la aussi, quelques décrochages de câbles...

Bilan subjectif

Le système fonctionne techniquement si (des deux cotés) :

- les aspects techniques a été réglé par avance. Toute expérimentation en direct est à proscrire
- une personne un tant soit peu au fait de l’outil Visio est présente pour intervenir en cas de problème

En terme d’usage, il est préférable que :

- la convivialité et la commodité des échanges entre les participants physiquement présent de part et d’autre soit maintenue (surtout sur des séances de plusieurs heures dans une même salle...)
- la discipline du groupe amène à respecter une prise de parole consécutive
- la diffusion vidéo soit couplée aux bons outils pour le partage de documents

En outre :

Sur ce temps de formation la prise de note collaborative (entre participants des deux sites via piratepad.net) à permit des échanges en tchat entre les individus, amenant par ce biais des « privates jokes » entre sites .

Ceci pourrait être perçu comme anecdotique … Mais cela à permit de créer du lien supplémentaire et informel à distance. Un peu comme les échanges avec ses voisins de coin de table en réunion, ce qui fait partie des relations humaines et contribue à réduire la distance...

Pour conclure

Il me semble que :

1. la bonne transmission/réception du son et de la vidéo sont les pré-requis de base pour commencer à travailler.

2. les outils de partage de données (écrans, fichiers, conversations, co-écriture à distance,...) permettent d’aller vers l’efficacité

3. le café, les biscuits, le bon aménagement de la salle et tout ce qui participe de la convivialité en général, favorisent la participation active des individus et la perception d’un usage à visage humain.

Posté le 11 décembre 2011 par Association Tiriad
flickr
Saint Yves, Brest
par TheRevSteve
Creative Commons BY-NC-SA