@ Brest

Relier et partager autour du web

Kikalu, un projet de plate forme d’expression sur un territoire porté par la M@ison de Grigny

Un texte repris de la lettre d’information de la M@aison

La m@ison de Grigny met au cœur de ses objectifs les Technologies de
l’Information et de la Communication au service du développement de la
participation citoyenne. Toute l’histoire de son projet est riche de
cette expérience, de la conception à la mise en œuvre concrete du plan
de développement des TIC. En portant haut et fort l’accès pour tous aux
TIC, elle entend participer à ce que chaque citoyen puisse s’investir
dans la vie publique. Elle mène des projets, parmi d’autres, qui
alimentent de façon pragmatique et démonstrative les débats autour des
enjeux sur le rôle des TIC dans la participation citoyenne.

Riche de ses six années d’expérience, de son positionnement de pôle
ressource sur les usages de l’Internet et du multimédia en direction
des collectivités territoriales, des espaces publics numériques et plus
globalement pour tous les projets qui favorisent une approche
républicaine et citoyenne, la m@ison propose, dans le cadre d’une
démarche d’éducation populaire, la mise en œuvre d’un projet permettant
aux citoyens, à leurs associations, leurs représentants, et les
institutions d’utiliser les TIC pour participer à la vie de la cité.

Les objectifs

Ce projet se concrétise autour d’une plateforme web, intitulée " Kikalu
", (visible début juin)prétexte à virtualiser les débats, les
expériences, l’information sur la vie associative, la construction et
le partage de projet, directement par les habitants d’un territoire.
L’ambition est que Kikalu devienne ainsi l’outil privilégié du reflet
de la vie sociale, économique et culturelle d’un espace de vie cohérent.

Plateforme alimentée par les citoyens eux-mêmes et leurs organisations,
Kikalu doit devenir le lieu privilégié pour s’informer de l’ensemble
des activités d’un territoire, d’initier des discussions, d’engager le
débat permanent avec les élus et participer à l’aide à la décision. De
fait Kikalu n’est pas le site officiel des autorités locales, mais le
support pour un développement de la participation citoyenne où la
parole de chacun compte, en fonction de ses passions, ses savoirs et
savoir-faire, ses envies, ses prises de positions sur les projets
passés et à venir et où il lui est possible de construire ou participer
à l’élaboration de projets.

Le rôle indispensable de l’accompagnement

Rien ne se décrète et il ne s’agit de céder à la magie de l’outil.
Malgré le nombre croissant des foyers connectés à l’Internet, les
usages restent limités et nombre d’organisations, d’associations, n’ont
pas encore perçu toute l’ampleur de potentialité ouverte avec
l’avènement des TIC. Le rôle de l’accompagnement reste déterminant et
c’est sans aucun doute tout le challenge de ce projet. Publier sur le
net à des fins collectives reste une pratique minoritaire, et si l’on
souhaite que chaque citoyen ait la capacité et la possibilité de le
faire, il faut créer les espaces collectifs et l’accueil individuel
pour les former, les soutenir.

Pour ce faire, la m@ison souhaite engager un partenariat de contenu et
économique avec tous les espaces publics numériques, et autres
structures de développement social participant à l’essor des usages
sociaux de l’internet et du multimédia.

L’atout du territoire d’expérimentation

La crédibilité de la m@ison réside essentiellement par le fait qu’elle
expérimente tous ses projets sur son territoire d’attache avant de les
proposer dans le cadre de sa mission de pôle ressource. Il en est de
même pour ce projet citoyen qui accompagne désormais la démarche de
démocratie participative de la ville de Grigny et elle souhaite
proposer à la ville de Givors d’en expérimenter le modèle économique.

La plateforme

Le développement a été confié sur la base d’un cahier des charges élaboré par la m@ison à Ghislain Pras puis à la Société SDNETavec qui la m@ison à déjà réalisé le LEPS. KIKALU s’appuie sur le logiciel libre Drupal

Kikalu s’organise autour d’un territoire :

a) Les citoyens ont le choix entre trois niveaux de participation :

  • visite, lecture simple comme tout site internet ;
  • inscription au site permettant une remontée d’information ciblée en fonction de critères définis lors de l’inscription ;
  • inscription avec création d’un blog individuel et accès à une messagerie interne.

b) Inscription de groupe (associations, institutions, écoles,
commerçants,...) avec des fonctions supplémentaires de rédaction
collective, d’agenda d’évènement et de sondage.

La page d’accueil du site est personnalisée par territoire et permet une remontée d’information :

  • événements à venir ;
  • derniers blogs créés ;
  • sondages en cours ;
  • géolocalisation des blogs ;

Dès la première page il est possible d’effectuer des recherches
d’informations par ville, quartier et par thématique (culture, vie
associative, tourisme, commerce,...)

L’organisation du projet

- a) Le rôle de la m@ison :

La m@ison est maître d’ouvrage et assure le partenariat nécessaire tant
du point de vue de l’accompagnement social que des développements
techniques.

Elle implante des plateformes " Kikalu " sur des territoires cohérents
 : Grand Lyon, Rhône Pluriel, Pays du Mornantais, correspondant à des
agglomérations, des pays ou des communautés de communes.

Elle assure la maintenance, la gestion des abonnements relatifs à la
plateforme et son hébergement. Elle organise la formation des référents
locaux et anime le réseaux des référents. Elle définit et assure les
futurs développements. Elle assure la prospection sur de nouveaux
territoires.

- b) La place des collectivités territoriales :

Le modèle d’organisation laisse le choix aux collectivités locales de
s’investir financièrement ou pas sur le projet. Même si l’association "
la m@ison de Grigny " peut mettre en œuvre le projet, il est recherché
auprès des collectivités un soutien pour donner tout le sens au projet
et appuyer son développement en soutenant les démarches auprès de la
population et les forces vives de leurs territoires. Ce soutien peut
également se concrétiser de façon financière en assurant l’habillage de
la plateforme aux couleurs du territoire et en subventionnant la m@ison
sur le volet blog citoyen afin que ceux-ci restent gratuits.

- c) Les référents locaux :

Après une formation de base tant sur les enjeux des TIC,
l’accompagnement, que sur l’administration de la plateforme, il est
proposé aux référents locaux de promouvoir le projet auprès des publics
de leur territoire et d’en assurer la formation.

Le modèle économique :

Le modèle économique est en cohérence avec les objectifs de fond. S’il
est né du soutien public, il doit se développer en visant
l’autofinancement.

Construite dans le cadre d’une mission pour le Grand Lyon et soutenue
par les fonds européens et la région Rhône-Alpes, la plateforme est
implantée dans un premier temps par la m@ison sur le Grand Lyon, Rhône
Pluriel, et les pays du Mornantais.

La m@ison gère les abonnements et la formation des référents. Elle perçoit les recettes qui en découlent.

Les référents, sur la base d’un accord avec la m@ison, organisent la
prospective et la formation des publics de son territoire. Ils
perçoivent les recettes découlant de la formation des publics dans le
cadre de tarifs définis par la m@ison afin d’assurer un développement
harmonieux pour tous les acteurs invités à participer au projet.

Les collectivités territoriales peuvent soutenir le projet en finançant
l’habillage graphique de l’espace dédié à leur territoire et en
subventionnant la m@ison pour garantir la gratuité des blogs
individuels de leurs citoyens.

Posté le 17 mai 2009
licence de l’article : Contacter l’auteur
flickr
IMG_1387.jpg
par francois_le_droff
Creative Commons BY-NC-SA