@ Brest

Relier et partager autour du web

FACIL, pour l’appropriation collective de l’informatique Libre, organisateur de la CLLAP 2006, conférence sur les logiciels libres et les administrations publiques

Michel Briand, conférencier invité pour la CLLAP 2006 à Québec, a publié une série d’articles sur des initiatives locales au Québec.

C’est dans ce cadre que l’association FACIL, pour l’appropriation collective de l’informatique Libre et coordinateur de la CLLAP 2006, a répondu à l’entretien de Michel Briand :


Facil est l’un des organisateurs de ce colloque des logiciels libres dans l’administarion publique (clap 2006) pouvez-vous indiquer votre intention ?

L’association FACIL a été choisie pour organiser la CLLAP 2006, de par son statut, sa neutralité et par son expérience en terme d’organisation de conférences sur ces thématiques.

Nos intentions sont de maintenir un rythme d’activité entre la Semaine Québecoise de l’Informatique Libre (SQIL) qui a lieu chaque année en Novembre et un rôle à la CLLAP qui a lieu en Mai.


Pouvez vous présenter Facil, sa création, ses activités ?

Historique

L’association FACIL, pour l’Appropriation Collective de l’Informatique Libre est issue de l’évolution de l’association Linux-Québec et de l’implication d’acteurs provenant :

  • des groupes d’utilisateurs Linux : les GULS
  • des organes para-gouvernementaux : Resoll
  • des initiatives : de consultants informatiques (experts libres), journalistes, bibliothécaires, enseignants, photographes,...

Émergence de nouveaux besoins

C’est en 2003 que l’association FACIL c’est constituée afin de répondre à des besoins complémentaires à Linux-Québec. L’association FACIL a pour objectif la promotion :
- l’informatique libre et des standards ouverts (enjeux)
- l’appropriation collective des outils libres (outils)

Activités ponctuelles

- Semaine Québecoise de l’informatique Libre - 3ème édition pour Nov. 2006 (Fédéral)
- Conférences et présentations mensuelles (Montréal et Québec)
- Ateliers du libre : FACIL / LQ (à Montréal) et LinuQ (Québec)
- Linux-Expo à Montréal avec d’autres organisations tels que Mozilla, les GULS, Studio XX, ISF, Koumbit, W3QC...


Un peu partout dans le monde, le logiciel libre se diffuse dans la société. Comment voyez vous la situation au Québec ?

Portrait général

Voici un portrait général par secteur, de la situation en 2006 au Québec :

  • Communautaire : FACIL, Linux-Quebec, Groupes Utilisateurs Linux (GULs), Koumbit, PHP Québec
  • Universitaires : UQAM (LabCMO), ULaval, Polytechnique, USherbrooke, ETS. En cours : UDM, Concordia.
  • Entreprises à but lucratif : Techno Centre Logiciel Libre, Révolution Linux, Savoir Faire Linux, Interstructures... Présence d’expertise locale, production d’études, veille technologique...
  • Centre de recherche privé/public : CIRANO, RESOLL - Restitution de 4 études en Mai 2005
  • Appareil gouvernemental : Ministères : MSG , SMIGRI et le SMERI. Recommandation Libre en 2004 - Communication : liste de discussion tam-tam, site www.logiciel-libre.gouv.qc.ca/
  • Événements : Conférence Logiciels Libres et Administrations Publiques

La réflexion ou l’usage de logiciels libres peut emmerger d’initiatives locales qui nécessitent du soutien, des ressources, des partenaires et la mise en place de comité de pilotage pour coordonner les projets.
La plupart de ces projets s’organisent d’elles-mêmes ou en concertation et collaboration avec FACIL :

  • Des Centres d’Accès Communautaire Internet (CACI)
  • La coopérative de Val-Morin : Linux, Edulinux, Oo, Lutèce, egroupware
  • L’auberge Communautaire de Montréal : poste sous Linux, distribution Debian
  • Présentations mensuelles de FACIL et Linux-Québec au LabCMO : outils libres sur OS propriétaire ou libre.
  • Bibliothèques : Atwater Library, Projet de bibliothèque globale (koha)
  • Éducation : le projet MILLE, bureau libre Édulinux
  • île sans fil : hotspots, plateforme de diffusion, musique
  • La formation chez Studio XX centre d’arts médiatiques et de ressources multimédia pour femmes
  • La formation et les CACI de Communautique
  • GULS, Mozilla, KDE, Ubuntu Québec, GULUS (Sherbrooke), Loli, Linuq (Québec)

Quelles sont pour vous les avancées de ces deux dernières années ou à venir pour le logiciel libre au Québec ?

L’association FACIL a un regard principalement porté sur le milieu communautaire de par l’investissement et profil de ses membres. Voici les avancées notables que nous constatons :

- Une reconnaissance gouvernementale sur : la nécessité de se positionner et d’appliquer les mesures sur les normes et standards ouverts ; soutenir l’effort entreprenarial et public en la matière. Avec pour résultat visible une multiplication de conférences (universitaires, privées/public...), consultations et publications d’études.

- L’association FACIL, de par son travail actuel de développement de partenariats, recueillement de témoignages et restitutions de documents sur le site web (wiki) devient un espace ressource indispensable pour les membres, les entreprises, d’autres associations et les visiteurs.

La proximité d’organisations tel que :
- Koumbit (OSBL). Cette organisation révèle l’élargissement du débat sur le libre d’un point de vue des valeurs, de la proximité entre acteurs locaux et offre de services.
- Le LabCMO->http://cmo.uqam.ca/] (UQAM) : laboratoire d’étude sur le libre rattaché au département des communications de l’Université du Québec à Montréal.
Cycle de présentation au CIRST en Mai 2006.

— 
Valérie Dagrain
Coordination CLLAP 2006
Membre de FACIL
Corresponsdante France-Québec sur @-Brest
vdagrain@facil.qc.ca
Tel : 450.646.7522

Posté le 3 juin 2006 par Michel Briand, Valérie Dagrain
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Incubateur, campus de Rennes
par IMT Atlantique
Creative Commons BY-NC-SA