@ Brest

Relier et partager autour du web

Le prêt du CD Bureau libre - free eos dans les bibliothèques à Brest

Le logiciel libre est un bien commun qui bénéficie au plus grand nombre. Dans le cadre de l’appropriation sociale des outils de l’internet et du multimédia, la ville de Brest a fait le choix d’accompagner dans la cité, la diffusion des outils bureautiques courants (traitement de texte, navigateur, tableur ..) issus du logiciel libre qui sont aujourd’hui de qualité équivalente aux outils propriétaires et proposent des formats ouverts d’échange.

Une présentation - interview proposée par Monique Montanari, du service démocatie locale et nouvelles technologie, ville de Brest pour le guide sur le logiciel libre de l’association Créatif

L’initiative du bureau libre Free-Eos est d’abord le produit d’une coopération d’un réseau d’acteurs : la ville et le centre de ressources de l’accès public au pays de Brest jouent le rôle de coordination nécessaire à ce genre de projet, une cinquantaine de personnes ont participé aux trois réunions de mise en place du projet, Free-Eos a apporté sa compétence de CD de logiciels libres faciles à installer, les associations brestoises du libre se sont impliquées dans la conception, la mise en forme.
La place des structures éducatives et des lieux d’accès publics au contact du public est essentielle dans cette question de l’appropriation des outils.

Le prêt dans les bibliothèques de quartier à Brest : un moyen de diffusion simple et efficace des outils de bureau libre.

Des dizaines de points d’accès publics, de bibliothèques, de lieux de services publics, d’associations du pays de Brest ont expérimenté au printemps avec d’autres dizaines de lieux en France une diffusion accompagnée. Des présentations de la démarche et du Cédérom Logiciels Libres ont été réalisées dans des équipements de quartiers. Chacun inventant son mode d’accompagnement et de diffusion : un tirage de pochettes vides a été réalisé pour encourager la copie (licite et souhaitée !) prêt en bibliothèques, chaîne du libre dans l’internet de quartier de Kérourien ..

Le service démocratie locale et citoyenneté de la ville de Brest a coordonné la réalisation du cédérom et lors de la diffusion s’est adressé à la bibliothèque centrale en mars 2005.

- Est-ce que le prêt de CD-ROM de logiciels libres a fait l’objet d’une information particulière auprès du personnel de la bibliothèque ?

Un message informatif a précédé l’arrivée des logiciels dans les bibliothèques du réseau. Les cédéroms ont été distribués avec un guide pratique présentant les outils libres.

De plus, dans chaque bibliothèque du réseau brestois il y a un correspondant informatique et un correspondant multimédia. Le correspondant informatique est chargé de relayer l’information aux autres collègues de sa bibliothèque. Au moins une personne par bibliothèque a été sensibilisée à la diffusion du cédérom « bureau libre free-EOS ». Nous n’avons pas eu de problème particulier. Le CD Rom "Logiciels libres" a suivi le même parcours que les autres documents (catalogage, exemplarisation, ...).

Ensuite, des exemplaires ont été mis à la disposition de toutes les bibliothèques de la Ville avec une note à tous les bibliothécaires afin de mettre le Cédérom en rayon.

- Est-il présenté parmi d’autres CD-ROM ?

Sa présentation diffère en fonction des bibliothèques. La plupart du temps un affichage dans le rayon informatique signale que le cédérom est disponible sur demande à la banque de prêt. Pour deux bibliothèques, qui pratiquent le prêt de cédérom, les outils libres sont présentés parmi d’autres cédéroms.

- Y a-t-il une signalétique particulière (affiches, etc.) pour rappeler que contrairement aux autres Cédéroms, celui-ci peut être copié en toute légalité ?

Nous avons mis en prêt 2 versions des logiciels libres (Mars 2005 V1.0 et Novembre 2005 V1.2), Pour la version 1.0, un affichage portant cette information était visible dans le rayon informatique ou à la banque de prêt. Pour la version 1.2, la demande a été très forte (beaucoup de publicité extérieure) nous n’avons pas fait d’affichage mais des flyers, mentionnant l’information, étaient disponibles. Un affichage portant cette information était visible dans le rayon informatique ou à la banque de prêt.
En septembre 2005 la réalisation de la V1.2 a suscité une demande très forte car la sortie du cédérom a été accompagné par une information dans le journal municipal.

- Quel retour sur son utilisation ?

Le cédérom a été emprunté plus de 300 fois entre avril et décembre 2005. Avec des pics de prêts en Avril et en Novembre qui correspond à deux informations réalisées dans les média. Le service Démocratie Locale et citoyenneté a communiqué dans les journaux et la bibliothèque est clairement identifiée comme un espace de diffusion de ces logiciels.

Le prêt est plus fréquent dans les bibliothèques où le personnel est motivé par la démarche et prend du temps pour l’information de l’usager.

- Y a-t-il des réactions particulières des lecteurs ?

Certaines personnes souhaitent prendre purement et simplement le cédérom. Elles semblent "embêtées" de devoir ramener le CD Rom au bout de 3 semaines alors que cela se fait naturellement lors d’un retour de livre.

Posté le 23 février 2006 par Monique Montanari
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Brest
par lnetz_2014
Creative Commons BY-NC-SA