@ Brest

Relier et partager autour du web

Vers un atlas des communs

Infini, hébergeur associatif à Brest

Écriture démarrée au temps-fort du festival Brest en communs, le 21 octobre 2017 pour tester la proposition d’un Atlas des communs au pays de Brest, merci de vos remarques pour améliorer la compréhension des communs autour de nous.

L’association Internet Finistère est un hébergeur associatif de sites et services web qui accompagne l’appropriation sociale des outils du numérique avec une attention particulière aux outils libres.

Infini est membre actif du collectif des CHATONS Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires. [1].

« L’association Infini à pour objectif de promouvoir l’usage d’internet, à des fins non commerciales ou coopératives, organiser des activités liées à ce réseau, former le public à ces technologies. Infini milite pour un usage de l’informatique et d’Internet pour et par tous, et participe à cette démocratisation de différentes manières » [2]

- La communauté

L’association compte environ 300 adhérents.

- Les ressources

  • Ouvertes à tou.te.s
    • Point d’Accès Public à Internet, libre et gratuit : une salle avec une dizaine d’ordinateurs, imprimante
    • Ateliers d’initiation
    • Outils en libre accès :
      Pad.Infini, Date.Infini, Searx.Infini, Drop.Infini, Bin.Infini, Pic.Infini, Link.Infini, Carte.Infini
  • Ouvertes aux seuls adhérents
    • Hébergement de sites web
    • Hébergement de mails
    • Listes de diffusion
    • Plate-forme de cloud (Nextcloud)
    • Plate-forme de diffusion multimédia (Mediaspip)

- La gouvernance
Infini est une association loi 1901, régie par un conseil collégial (7 membres actuellement).

Le conseil se réunit une fois par mois, les décisions sont prises à la majorité.

Chaque membre du Conseil représente l’association.

Quelle gestion des conflits ?
Recherche du consensus.

Comment le projet permet-il la contribution de chacun.e ?
Solution technique moins ambitieuse mais partagée, vaut mieux qu’une solution technique plus pointue mais maîtrisée par une seule personne.

- La protection et la pérennité du commun

  • Comment est protégé le caractère « commun » du projet ? (risque d’accaparement, d’aliénation)

- Les moyens humains et financiers, les partenariats

  • Quels partenariats ? Ville de Brest
  • Quels financements, quelles contributions par les usagers et partenaires ?
  • Quelle redistribution des ressources ?

- Le partage

  • Quels sont les "communs" proches ou similaires ?
  • Comment le "commun" est travaillé pour favoriser sa réplication, sa diffusion ?

Et en conclusion un espace ouvert :

  • Quel apport du commun au vivre ensemble, à la solidarité, au pouvoir d’agir des personnes, au territoire ... ?

Lien : http://www.infini.fr

Espace pour cartographier : http://frama.link/communs-brest
Espace pour décrire les communs : https://lite1.infini.fr/p/Atlas-communs

[1Le collectif Chatons rassemble des structures souhaitant éviter la collecte et la centralisation des données personnelles au sein de silos numériques du type de ceux proposés par les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft). CHATONS est un collectif initié par l’association Framasoft suite au succès de la campagne « Dégooglisons Internet ». Le projet réunit des acteurs proposant des services en ligne libres, éthiques, décentralisés et solidaires. (extrait du site des chatons)

[2les phrases entre guillemets sont reprises du site de l’association

Posté le 21 octobre 2017 par Aude Barthelemy, François Elie, Michel Briand
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Ancienne écluse
par Les pieds dans le vide
Creative Commons BY-NC-SA