@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, coopération, territoires en réseau, innovation sociale, biens communs, cultures numériques, transition numérique, pouvoir d’agir, fabrication numérique

"Ensemble dans mon quartier, unis dans l’atelier, prêt à partager et à communiquer" projet proposé par le Patronage laïque municipal Guérin

Cette initiative fait partie des 36 projets soutenus par la Ville de Brest dans le cadre de l’Appel à Projets Multimédia 2016.

Présentation de la structure

Le PL Guérin est implanté à Brest dans le quartier Saint Martin depuis 1933. Le PL Guérin est une association d’éducation populaire. Il est né sous l’impulsion des mouvements ouvriers pour l’éducation populaire (congés payés, loisirs, concurrence avec les institutions catholiques). Après la deuxième guerre mondiale, la ville est reconstruite. Le patronage Laïque est construit dans la cité HLM de Kerigonan en périphérie du quartier St-Martin. Il met en œuvre depuis 83 ans, son projet social au service des habitants du quartier. Son ambition est de créer du lien social sur le quartier, dans un contexte de convivialité, de tolérance et de complémentarité avec les autres acteurs du quartier, et de participer à la formation de citoyens libres et responsables, dans une société de progrès social.
À travers ses activités, le PL Guérin a le souci de favoriser la mixité sociale, intergénérationnelle, et interculturelle.
Le projet associatif du PL Guérin est déterminé par un enjeu principal « s’approprier », de celui-ci découlent quatre mots clés : « Appartenir, s’ouvrir, s’emparer, expérimenter » sont les mots clés derrière lesquels se forment plusieurs objectifs afin de construire un lieu de vie, porteur de plaisir et de sens.

Le projet

1. Présentation du projet et des besoins auxquels il répond
Je suis actuellement animatrice au sein de l’atelier Primo-arrivants mis en place par le Projet Éducatif Local de la ville de Brest qui a lieu tous les jeudis de 16h30 à 18h à l’école Jean Macé.
Au départ cet atelier à été mis en place afin d’accueillir les parents au sein de l’école par le biais des cours de français. Ces cours sont animé par trois bénévoles de l’association Abaafe. Les parents accueillis sont des parents de toutes origines, et de toutes situations.
Certains sont analphabètes ne savent ni lire ni écrire. Le cours est axé sur la vie quotidienne.
Chaque semaine, ils sont une trentaine de parents. Par la suite il a été mis en place un temps d’accueil pour leurs enfants. Ils arrivent à 16 h 30, pour le goûter. Entre 25 et 30 jeunes viennent toutes les semaines, encadrés par deux animatrices bénévoles (une étudiante de l’Afev et une animatrice du PL Guérin). Ils font des activités qui « les mettent en valeur ».
Lors de mes interventions au sein de l’atelier je trouverais intéressant de créer avec les enfants un outil sous la forme d’un support vidéo, afin de montrer à leur parents ainsi qu’aux nouveaux arrivants qui intégreront l’atelier dans les mois ou années à venir ce qu’ils font, et ainsi qu’ils puissent comprendre le déroulé, les temps fort et les moments clé de l’atelier. Il est souvent bien plus facile de comprendre par l’image que par les mots. L’intérêt de ce projet serait de faire de la vidéo un support d’informations compréhensible de tous.

Les partenaires du projet
Les cours de français sont animé par l’Association Brestoise pour l’Alphabétisation et l’Apprentissage du Français pour les Étrangers (ABAAFE). Elle dispense des cours pour adultes d’origine étrangère de niveaux débutant, intermédiaire et perfectionnement et des cours d’alphabétisation pour les personnes ayant été peu ou pas scolarisées. L’objectif est d’acquérir les bases en lecture et en écriture.

Un accompagnement individualisé d’enfants primo-arrivants est proposé par l’Association Française des Étudiants pour la Ville. Ce sont les enseignants et des travailleurs sociaux qui font appel à l’association lorsqu’un suivi serait souhaitable La majorité des enfants suivis ont des difficultés scolaires et sociales. L’AFEV recrute des étudiants bénévoles et met en lien ces étudiants avec les familles des élèves. Les enfants sont scolarisés principalement en primaire et au collège.
L’étudiant s’engage à être présent deux heures par semaine pour faire de l’aide aux devoirs, du soutien scolaire mais aussi et surtout un accompagnement culturel : visites, cinéma, musées, etc. La plupart des enfants primo-arrivants résidant à Brest ont pu être suivis, plus ou moins régulièrement, par un étudiant de l’AFEV. L’association a d’ailleurs chaque année un jeune en service civique chargé du suivi des enfants primo-arrivants.

2. La démarche

3. Les objectifs et acteurs du projet
Pour mener cette action, mon travail va consister à expliquer l’intérêt de l’outil aux enfants, je vais devoir en premier lieu réunir tous les enfants du groupe et leur faire décider les règles à respecter ( vis a vis des autres enfants, des adultes, des locaux et du matériel utilisé pour la vidéo). Cette première partie sera l’occasion de parler et de connaître la motivation et les envies de chacun.

Dans un second temps il faudra décider des moments à filmer, faire en sorte que ce soient eux qui tournent les scènes et qu’ils choisissent ce qu’ils veulent faire passer comme informations, ce qu’ils veulent transmettre comme message, ce qui leur semble important en mettant en place en découvrant et en s’appropriant l’outil vidéo. il faudra aussi qu’ils se mettent d’accord entre eux, que chacun ait une place dans le projet, un rôle !

Par la suite il faudra passer par une phase de montage et de compréhension des outils informatiques. Cette vidéo doit permettre de faire le lien entre les enfants, de collaborer et de créer un support commun.

Une fois la vidéo terminée, le groupe se chargera de créer un affichage indiquant la projection de la vidéo et il créera des invitations à transmettre aux familles, aux acteurs de l’atelier, aux partenaires afin qu’ils aient un regard et une meilleure compréhension de la vie des enfants lors de l’atelier.

4. Les objectifs à travers ce projet

Objectif Général : Découvrir des outils de communication compréhensibles de tous.

Objectif Général : Valoriser le support auprès des acteurs présents sur l’atelier ainsi qu’à ceux de l’extérieur.

Porteur de projet
Patronage laïque municipal Guérin
1, rue Alexandre Ribot
29200 Brest

Posté le 26 janvier 2017
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Rentrée des élèves-ingénieurs de 1re année diplôme Télécom Bretagne
par IMT Atlantique
Creative Commons BY-NC-SA