@ Brest

Relier et partager autour du web

Claude Péron, enseignant retraité, contributeur à Wiki-Brest depuis 5 ans

Interview réalisée à l’occasion des 10 ans de Wiki-Brest fêtés les 18 et 19 novembre 2016 au Conservatoire botanique national et au Patronage laïque municipal de Sanquer.

Comment avez-vous découvert/connu le site ?

Claude Péron avec son ami Gilles Boeuf à Brest 2016. (CC-BY-SA, auteur : inconnu)
Depuis déjà quinze ans, j’avais entendu parler des logiciels libres, d’Infini et des Wikis par l’intermédiaire de Michel Briand, élu à l’origine du projet, et ancien parent d’élève, et d’Alain Gourret, formateur informatique pour l’Éducation nationale.

Depuis quand êtes-vous contributeur à Wiki-Brest ?

J’ai commencé à contribuer en tant que rédacteur du Kériniouzes, journal de quartier de Kérinou, à partir de mars 2011.

En novembre 2011, j’y ai posté mes premières photos, des prises de vues des Ateliers lors des portes ouvertes des Capucins.

Pendant ces premiers mois, j’ai suivi de nombreuses formations à l’écriture organisées par le service Internet et multimédia de la Ville de Brest et animées très professionnellement par Monique Férec.

Mes premiers articles personnels ont été publiés dans le cadre des Fêtes maritimes en juillet 2012, une vingtaine d’articles, des portraits, notamment de femmes.

Sur quels sujets intervenez-vous ?

Patrimoine, portraits, événements, culture, sport, ce sont spontanément des sujets qui me plaisent et que je choisis de traiter. Souvent, ils concernent également des personnes ou structures, associatives ou non, que je connais bien et que j’apprécie, mais aussi des coups de cœur, comme cette année, par exemple, pour les championnats d’Europe de gouren à l’Arena.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer à Wiki-Brest ?

Au début, c’était plutôt épisodique : relayer chaque numéro du journal de quartier sur le web, chaque fois qu’il paraissait (8 fois par an).

Puis participer aux Fêtes maritimes de 2012, ça a été un véritable marathon collectif sur 6 jours, mais aussi les deux semaines précédant l’événement ainsi que le mois suivant, pour tout écrire et mettre en ligne.

Par la suite, les articles se sont enchaînés, plus régulièrement, plus variés, plus nombreux et toujours illustrés de photos.

En 2016, pour les Fêtes maritimes, je me suis mieux organisé, j’ai anticipé en étalant les rendez-vous pour les portraits (acteurs du milieu maritime) et la rédaction d’un bon nombre d’articles sur le mois précédant l’événement.

Contribuez-vous également à Wikipédia ?

Oui, j’ai commencé par poster des photos sur Wikimédia Commons, d’abord des photos de monuments historiques (un prix obtenu en 2015 au concours Wiki loves monuments), puis sur d’autres sujets souvent liés au patrimoine, maritime en particulier ainsi que des images d’activités sportives.

J’ai écrit quelques articles complets sur Wikipédia, mais surtout fait des ajouts et des corrections à des articles existants.

Qu’est-ce qui vous plaît dans Wiki-Brest ?

  • L’ouverture d’esprit,
  • Les rencontres, toujours enrichissantes,
  • La mise en pratique concrète des notions de biens communs et de partage,
  • La publication collective d’articles par des personnes de tous milieux et ayant des compétences multiples et dont la mise en commun crée une richesse insoupçonnée et, au final, produit une valorisation humaine et sociale, ce que n’imaginent pas toujours les lecteurs.

Quel avenir imaginez-vous pour le projet ?

Que Wiki-Brest continue le plus longtemps possible, malgré les difficultés à renouveler les contributeurs et l’érosion de certains, surtout ceux basés hors de Brest.

Blog : http://www.claude-peron.infini.fr/

Site web : http://claude.peron.pagesperso-orange.fr/

Voir aussi

Posté le 10 novembre 2016 par Gaëlle Fily
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Téléphérique Brest
par juleg29
Creative Commons BY-NC-SA