@ Brest

Relier et partager autour du web

Vous n’auriez pas envie de faire ça ? Venez, apprenez, faites…

communauté

CC-BY Laura Pandelle

On reçoit régulièrement au TyFab des messages nous disant : « Vous avez vu ce truc ? Ça serait cool que le TyFab en fasse un ! »

Neuf fois sur dix je suis parfaitement d’accord avec ce genre de message ; qu’il s’agisse d’un scanner de livres, d’une machine pour recycler le plastique ou d’un appareil de mesure un peu particulier.

Le soucis c’est qu’en général ce genre de message est aussi accompagné d’un « moi j’ai pas les compétences ». Sous-entendu je peux rien faire, mais j’aimerai bien que vous le fassiez.

Et là ça coince un peu plus. Entendons-nous bien, les personnes sans compétence technique sont les bienvenues au TyFab comme à la Maison du Libre dans son ensemble.

Ce que je veux dire aujourd’hui c’est que pour mener à bien un projet les compétences techniques ne suffisent pas. Beaucoup de projets n’ont jamais étés menés à terme, voir n’ont jamais vu le jour, non pas par manque de compétences techniques, mais par manque d’animation. Les membres du TyFab travaillent déjà sur beaucoup des projets, qu’ils soient personnels ou collaboratifs, et sont souvent intéressés par les nouveaux projets qui pointent le bout de leur nez. Le soucis c’est que si un projet de vit pas, il tombe assez rapidement dans l’oubli et plus personne ne travaille dessus.

Et c’est là qu’une personne sans compétence technique particulière a un rôle à jouer. Je dirais même le rôle le plus important pour un projet : Animer.

Animer un projet, c’est organiser des ateliers de manière régulière (1 fois par semaine, par mois, par trimestre ?) pour faire se retrouver les personnes qui ont les compétences, les faire travailler ensemble, organiser les choses et faire avancer le projet. C’est promouvoir et faire connaître le projet, que ce soit au sein de l’association ou auprès du grand public, des administrations publiques ou des acteurs privés. C’est rassembler les moyens de réaliser le projet, qu’ils soient matériels, financiers ou humains.

C’est aussi, et surtout, l’occasion d’apprendre et d’acquérir tout ou partie des compétences qui font défaut et, à terme, être capable de faire soit même. C’est la raison d’être d’un FabLab ouvert comme le TyFab : permettre à ceux qui ne savent pas d’apprendre, de comprendre et de partager à leur tour.

« Je n’ai pas les compétences » est donc une fausse excuse pour ne pas participer. Si un projet vous intéresse, qu’il existe déjà au sein du TyFab ou non, venez, faites le vivre, et apprenez. Tout le monde en sortira gagnant 😀

 

À très bientôt j’espère 😉

Via un article de David BOZEC, publié le 12 avril 2016
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Téléphérique Brest
par juleg29
Creative Commons BY-NC-SA