@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, coopération, territoires en réseau, innovation sociale, biens communs et cultures numériques

"La parole et l’image, reflets de la citoyenneté des quartiers Brestois" projet proposé par Sato Relais - ICEO

Cette initiative fait partie des 45 projets soutenus par la Ville de Brest dans le cadre de l’Appel à Projets Multimédia 2015.

Avant-propos

Depuis quelques mois, des associations des quartiers de keredern, Pontanezen et Kerourien ont entamés des échanges autour d’un double questionnement : comment faire évoluer cette image des quartiers qui est véhiculée par les médias au travers des faits divers ? Quelle place et quelle portée pour la parole de ces citoyens souvent considérés comme de "seconde zone" ?

Le projet de télé des quartiers affiche cette volonté de redonner un espace d’expression et de création aux habitants de ces territoires, de permettre de faire entendre une parole, des questions, des envies, en dehors du filtre dégradant des préjugés.

Sur Pontanézen, une association s’est créée avec cet objectif de transformation de cette étiquette chargée de stéréotypes et qui agit comme une source de discrimination : il s’agit de "Bouge Ton Quartier". Un autre espace est en demande de moyens d’expression sur ce quartier : le secteur jeunes du centre social horizons. En effet, les animateurs mènent une reflexion conjointement avec le service des sports de la ville de Brest pour imaginer une manière de travailler de façon continue avec une population de jeunes (16/25 ans) qu’ils ne cotoient pour le moment que les jeudis matins lors d’activités sportives. L’idée est de ne pas les laisser en errance tout au long de la semaine, et de trouver une manière de les accompagner qui les stimule et les place en position d’acteurs, d’agent de leur propre développement et insertion.

Sur Keredern, un projet de télé de quartier a été initié il y a quelques années mais n’est pas animé. L’association CKRSA qui a développé une commission vidéo, se mobilise pour effectuer de la captation vidéo sous forme de reportages et/ou d’enregistrement d’émissions via une régie TV. Cette association souhaite s’investir dans la mise en place d’un média citoyen, d’une part par conviction et engagement dans la vie publique, et, d’autre part, pour inscrire le groupe des reporters solidaires dans une action régulière.

Sur Kerourien, l’action "net@lemploi" consacrée à l’apprivoisement des outils numériques est aussi un lieu ou cette question du média citoyen est débattue. Le groupe et les animateurs de l’action (FOL/ICEO) se constituent en relais pour monter une équipe de quartier et va également prendre appui sur l’équipe du journal de quartier. Comme à Pontanézen, l’espace jeunes va être associé au projet.

ICEO est un service qui vise à travailler la question de l’insertion sociale et professionnelle sur les quartiers politiques de la ville. C’est au travers le développement d’actions innovantes que le dispositif touche des publics éloignés des circuits classiques. "Informer et accompagner vers l’emploi" : Quoi de plus pertinent qu’un média de proximité pour informer ? La question de l’accompagnement sur ICEO se traduit par une méthodologie qui consiste à mettre les personnes en action, il ne s’agit pas d’assister les personnes en les laissant dans une posture passive mais bien de stimuler leurs compétences et de remobiliser leur désir de s’ouvrir au monde et d’affronter les difficultés. Le gain est à coup sûr une amplification de l’estime de soi.

Intervenant sur quatre quartiers prioritaires, ICEO a la légitimité de coordonner ce projet, de favoriser le lien entre les équipes de quartier et d’assurer la cohérence de l’action. Ayant accompagné les réalisations vidéos de CKRSA, le service dispose de compétences avérées dans la réalisation de supports médias. De plus, Il est un service de l’association Sato relais qui a recruté un chargé de mission pour réaliser une étude de faissabilité sur la mise en place d’un chantier d’insertion numérique ; Le portage du projet par ICEO permet ainsi de questionner le lien entre la mise en place d’un média de proximité et celui d’un dispositif d’insertion.

Description du projet

Mise à diposition des habitants des quartiers "contrat de ville" d’une régie TV pour produire du contenu et alimenter un média de proximité.
• Le projet sera testé sur trois quartiers et animé par trois collectifs situés sur ces territoires.
• La coordination globale du projet sera réalisée par ICEO, par le suivi des équipes quartier et l’animation de comités de pilotage du projet associant les acteurs du projet, les partenaires et les financeurs.
• Chaque quartier disposera de son propre comité éditorial (autonomie et liberté d’expression)

Objectifs du projet

Les objectifs du projets se déclinent sur trois axes : quartier, public, insertion.
Pour les quartiers
• Permettre d’avoir accès à l’information
• Lutter contre les discriminations liées au lieu d’habitation (dans le cadre de la recherche d’emploi) en redonnant une lisibilité sur la vie réelle sur les quartiers
• Développer la communication évènementielle sur les quartiers pour favoriser une plus grande mobilisation des publics (dans les activités ou les évènements spécifiques type forum, par exemple : « talents de nos quartiers »)
Pour les publics
• Favoriser le vivre ensemble en permettant aux habitants des quartiers de mieux se connaître, mieux se comprendre (émissions thématiques)
• Accéder à un espace de parole publique pour faire entendre les besoins des habitants
• Favoriser la citoyenneté en permettant aux habitants de construire leur propre information, de devenir des bâtisseurs de l’image de leur territoire de vie et en les associant à un projet qui ne les limite pas à leur quartier mais leur donne accès à un échange à l’échelle de la ville de Brest.
Pour l’emploi/l’insertion
• Accompagner un public en insertion : par la mise en oeuvre du projet, les personnes vont objectiver des compétences, construire un réseau, affiner un projet professionnel, travailler la communication et le rapport à l’image...
• La question de l’insertion professionnelle est centrale sur les quartiers à habitat social et un tel projet doit permettre de jouer sur un ensemble de facteurs :

  • lutter contre la stigmatisation du lieu d’habitation
  • faire circuler des informations
  • toucher-mobiliser les personnes en recherche d’emploi
  • donner à voir ce qui est déployé par les pouvoirs publics et les acteurs de l’insertion.

Les bénéficiaires du projet

Les premiers bénéficiaires du projet sont les habitants et parmis eux les équipes chargées d’animer le projet : le média de quartier se veut "ouvert" et a pour objectif de véhiculer la parole des habitants. Il est aussi un vecteur pour mettre en avant des compétences et savoirs faire des personnes.
Les associations et structures de quartiers sont les deuxièmes bénéficiaires du projet, car ils peuvent se saisir de l’action pour donner à voir leur activité sur le territoire, et construire une animation autour de la régie.

Déroulement du projet

Le projet va se dérouler en deux phases :

une phase expérimentale d’octobre à décembre

Au cours de cette phase une expérimentation va avoir lieu sur les trois quartiers de Pontanézen, Kérédern et Kérourien.
Elle vise à estimer et donner à voir un ensemble de choses :
– la mobilisation et l’attrait des habitants et acteurs du territoire pour le projet
– la nature et la qualité des productions
– la mise en place effective de comités de rédaction
– le recensement des besoins en équipement et en formation

De plus, ces premiers mois d’expérimentation permettront :
– de consolider ou d’étendre des partenariats
– de chercher de nouveau financements

une phase de mise en œuvre

Le démarrage de l’action est prévu en janvier 2016, et les financements recherchés visent à couvrir toute l’année civile. Ce projet a pour ambition d’être pérènne et une réflexion sur les sources de financement dans la durée sera l’une des préoccupations du groupe de pilotage animé par ICEO.

• La formation

Si la phase expérimentale sera encadrée par ICEO, la qualification des équipes des quartiers sera l’un des axes principaux de l’accompagnement du projet. La personne ressource identifiée pour accompagner les équipes s’appelle Rémy Deveze. Il a été le parrain du projet mené avec CKRSA il y a deux ans et a, par le passé, développé un lien avec Brest, notamment en produisant et réalisant un documentaire sur les radios libres au début des années 80.

L’apport de Rémy Deveze : une formation et un accompagnement du projet formation basée sur :
– un apport de connaissances sur les métiers de journaliste/cadreur/réalisateur (évolution des métiers dans le temps)
– initiation à la réalisation de reportages
– initiation à la réalisation d’émission
– initiation au montage vidéo
De plus, Rémy Deveze est sollicité pour accompagner trois journées de tournage, une sur chacun des quartiers.

• L’accompagnement logistique, la "régie"

Ce sont les équipes "quartiers" qui joueront le rôle de régie et accompagneront la logistique des tournages (réservation d’un lieu, communication, accueil, repas...).

• L’accompagnement technique

C’est l’association CKRSA qui assurera la mise en place de la régie TV et fournira le matériel d’enregistrement nécessaire.

• une journée type de tournage

8H30/9H30 Installation de la régie 13H30/14H30 Émission 4
9H30/10H30 Émission 1 14H30/15H30 Émission 5
10H30/11H30 Émission 2 15H30/16H30 Émission 6
11H30/12H30 Émission 3 16H30/17H30 "La parole libre"
12H30/13H30 Pause repas 17H30 Démontage de la régie

• Les contenus

Chaque mois la régie sera montée sur l’un des trois quartiers cibles : Pontanézen, Keredern et Kerourien, pour une journée de tournage comprenant :
• un journal d’information sur la vie des quartiers (tour d’actu, évènements à venir, compte rendu d’évènements passés avec intégration de petits reportages vidéos, présentation d’acteurs ou de structures de la vie locale...)
• de octobre à décembre : une émission dédiée au forum « talents de nos quartiers » annonçant le forum à venir et présentant l’activité du groupe d’habitants mobilisés.
• Des émissions proposées et réalisées par les équipes des quartiers
• Des émissions réalisées par les structures de quartier en lien avec leur public (jeunes, femmes, …)
• Des émissions thématiques sur des sujets qui concernent les problématiques des quartiers
• Des espaces de paroles pour les habitants qui souhaitent s’exprimer de façon libre et autonome ("parole libre")

• le format des émissions

les émissions réalisées chaque mois par les habitants, accompagnés par les structures de quartier auront un format de 15 minutes réparties en 3 séquences de 5 minutes pour en faciliter la diffusion.
Un créneau d’une heure sera réservé par émission comprenant :
– un temps d’accueil et de mise au point : 15 minutes
– un temps de tournage compris entre 15 et 40 minutes
– un temps de débriefing/pré visionnage allant de 5 à 20 minutes
Deux salles seront réservées : l’une pour installer le plateau de tournage, l’autre pour l’accueil et le débriefing.

• le journal d’information des quartiers

Ce journal d’information durera 20 minutes et son contenu sera travaillé avec le comité éditorial
• Informations concernant les quartiers, ce qui s’est passé sur les quartiers prioritaires de la ville : l’accent sera porté sur les 3 quartiers ciblés par le projet, mais des reportages, interviews ou informations concernant les autres quartiers prioritaires ou la ville de Brest pourront être au programme.
• Ce journal présenté en plateau sera complété par l’intervention « de reporters » depuis les autres quartiers
• Des séquences issues de petits reportages viendront alimenter le journal pour illustrer les propos
• Possibilité d’ajouter une interview en fin de journal

• La publication/diffusion

La diffusion se fera via les médias sociaux et via une plateforme Web.
Discussion avec les médias traditionnels pour relayer les productions (TEBEO...)

• Calendrier prévisionnel

Lieux Contenu
Septembre 2015 à décembre 2015 À définir • Phase expérimentale du projet
• Test du journal de quartier
• Mobilisation des partenaires
• Recherche de financements
Janvier 2015 à juin 2016 En alternance sur les 3 quartiers • Le Journal des quartiers
• Contenu à définir par l’équipe éditoriale, mobilisation des habitants et des structures de quartier pour la réalisation d’émissions
Septembre 2016 à décembre 2016 En alternance sur les 3 quartiers
Test sur autres quartiers
• Le Journal des quartiers
• Contenu à définir par l’équipe éditoriale, mobilisation des habitants et des structures de quartier pour la réalisation d’émissions

L’accompagnement du projet

La coordination du projet

C’est ICEO qui va coordonner le dispositif en animant un groupe de pilotage "le labo", et en supervisant les équipes des quartiers.
De plus, de part sa spécificité/orientation emploi, ICEO se chargera de valider et valoriser les compétences déployées par les acteurs du projet (projet tremplin pour les bénéficiaires).

Les acteurs

Par quartier :
Pontanézen : l’association "bouge ton quartier" et l’espace jeune du centre social horizons
Kérédern : CKRSA et le centre social les amarres
Kérourien : l’équipe du journal de quartier, le groupe net@lemploi et l’espace jeunes du centre social couleurs quartier

Les partenaires

1. Techniques
• CKRSA
• Centre sociaux de Keredern, Pontanézen et de Kerourien
• Rémy Deveze

2. Institutionnels
• Ville de Brest
• Préfecture
• Région Bretagne
• MEFP/PLIE
• Mission locale
• Contrat de Ville

3. Quartiers
Les structures et associations qui souhaitent communiquer.

Le suivi et l’évaluation du projet : le Labo

Le labo est un dispositif que ICEO met en place entre septembre et décembre 2015. Il réunit les acteurs des différentes actions collectives qu’il anime pour développer :
– un suivi des actions collectives en cours
– un relevé des questions et problématiques
– une expertise partagée dans l’animation de dynamiques collectives
– une mémoire des actions

Les besoins

Kérédern :
pour compléter le matériel que CKRSA met à disposition afin d’avoir une autonomie dans la mise en place d’une régie TV, il faut un appareil photo numérique canon EOS 6D (le même que celui qu’ils possèdent).

Pontanézen :
espace jeunes et Bouge ton quartier :
• 3 caméscopes, 1 micro et 1 perche
• 3 ordinateurs portables

Pour les différentes antennes quartiers :
• 3 disques durs
• 3 cartes sd 64gi

Les équipes de Kérédern et de Kérourien vont s’appuyer sur les espaces multimédia et auront du matériel à disposition.

Posté le 2 février 2016
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Incubateur sur le campus de Rennes Télécom Bretagne
par Telecom Bretagne
Creative Commons BY-NC-SA