@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, coopération, territoires en réseau, innovation sociale, biens communs et cultures numériques

" Une radio scolaire au coeur de Pontanézen " projet proposé par l’école Saint Jean-Baptiste

Cette initiative fait partie des 45 projets soutenus par la Ville de Brest dans le cadre de l’Appel à Projets Multimédia 2015.

A – Présentation du projet

1 – Le projet :

Il s’agit de créer une web-radio au sein de l’école maternelle et primaire Saint Jean-Baptiste.
Une émission de 5 à 6 minutes sera produite et mise en ligne de façon hebdomadaire. Chaque semaine, une classe sera responsable de la production de cette émission.
Ce projet concerne les 4 classes de l’école et implique tous les enseignants. Nous travaillerons en partenariat avec l’association brestoise « Longueur d’Ondes ».
Les sons entendus dans l’émission pourront concerner les apprentissages, la vie de l’école et la communauté éducative, la vie du quartier.
Plusieurs formats de sons pourront être utilisés selon les âges des élèves : interviews, chroniques, reportages, enregistrements de classes.
La webradio sera créée avec l’inteface Medaspip et les sons seront sous licence libre (créative commons).

2 – Contexte et origine du projet :

Nous partons du constat que dans notre école beaucoup d’élèves éprouvent des difficultés à s’exprimer correctement à l’oral, notamment à sortir du registre familier, et à comprendre ce qu’ils lisent ( peu de vocabulaire). Nous avons donc décidé d’orienter notre travail et notre projet d’école autour de la lecture/écriture et de l’oralité.
Nous faisons aussi le constat que les parents de nos élèves sont peu présents dans l’école. Un de nos axes de travail, depuis une année déjà, est de renforcer le lien école-famille.
La web-radio apparaît être un moyen de concilier ces deux objectifs que nous nous fixons. Permettre à nos élèves de développer des compétences autour de l’ « écrire » du« lire » et du « dire » et créer davantage de cohésion parmi les acteurs de notre communauté éducative.

B - Les grands axes du projet

1 - La radio comme outil pédagogique

Un média comme la radio peut apporter beaucoup à notre école du point de vue pédagogique. Toutes les disciplines scolaires peuvent trouver une place dans ce projet. La langue anglaise par l’enregistrement de comptines ou de chant, l’histoire-géographie et les sciences avec la mise en ligne d’exposés. Donner à entendre et réentendre ainsi les exposés permet aussi à l’élève de s’auto-évaluer et de mesurer ses progrès au gré de ses interventions.

Le langage, dire, lire, écrire.

En radio, on écrit ce que l’on dit avant de l’oraliser, Les trois aspects pluridisciplinaires que sont le « dire », le « lire » et l’« écrire » se retrouvent dans ce projet.
Tout le monde est susceptible d’écouter ce que l’on a à dire, et plus seulement l’enseignant et les camarades. Le contenu scolaire sort de l’école, entre dans la « vie réelle », et cela motive les élèves dans le soin qu’ils apportent à leur travail.

La typologie radiophonique

Les différents genres de rubriques seront étudiés, tels l’interview, la fiction, le reportage, la chronique etc... Leur réalisation demande au préalable de se poser des questions, de faire des recherches et donc de lire.

La formation du citoyen

En allant chercher les sujets à l’extérieur de l’école, auprès des acteurs du quartier (habitants, commerçants, …) l’élève devient lui-même acteur de son quartier, et par cela entre dans la citoyenneté.
Il développe alors des qualités sociales afin d’échanger, de s’exprimer et de travailler avec d’autres.

2 - La radio comme lien social

Ce projet permet de développer les liens sociaux à trois niveaux.

Le lien dans l’école

Tout d’abord dans l’école. Les élèves vont se rapprocher entre eux, en travaillant avec les élèves des autres classes, en coopérant. Les grands peuvent, par exemple, aller enregistrer dans la classe des petits. Il faut mutualiser les productions de chacun afin d’obtenir une émission cohérente. Chacun va pouvoir aussi découvrir ce qui est fait dans les autres classes. Ce projet commun à toute l’école amènera de nouveaux sujets de conversations pendant les récréations. 
Aller interviewer l’AVS ou l’ATSEM permet aussi de redécouvrir les gens autour de nous, cela créera du lien social, et aidera à la reconquête de l’estime de soi, car même les enfants introvertis apporteront leur collaboration au projet.

Le lien école-famille

Nous cherchons aussi à développer les relations entre l’école et la famille. C’est un des axes de notre projet d’école. Certains parents d’élèves viennent à l’école avec difficultés, nous pensons que l’école peut aller chez eux. Par la web-radio, ils pourront s’informer de ce que font leurs enfants, sans passer par un outil connoté très scolaire comme les cahiers. Ils pourront ainsi entendre les compte-rendus de sorties ou de conseils coopératifs par exemple, ou la chanson qu’ils apprennent, ou encore la meilleure récitation de la poésie… Les centres d’intérêt des enfants leur apparaissent grâce aux exposés, et peuvent être support de discussion dans les familles, autour de leur travail, de ce qu’ils aiment.

Le lien école-quartier

Nous voulons inciter nos élèves à aller à la rencontre des gens du quartier. S’intéresser à ce qui se fait dans leur environnement proche leur donnera l’envie d’y participer, de s’impliquer dans la construction de la vie de leur quartier. Connaître ses voisins pour mieux vivre avec eux, se respecter l’un l’autre.

3 - La radio pour appréhender le numérique

Une webradio pour s’initier au matériel numérique et à l’utilisation de logiciels
Le socle commun de compétences inclut la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication. Nos élèves doivent valider le B2i à la fin du CM2. Ils doivent maitriser les bases techniques, notamment les composants matériels et savoir utiliser certains logiciels.
Le projet de web-radio permettra aux élèves d’utiliser du matériel spécifiques : enregistreurs numériques, casques audio, tablettes. Pour les plus grands, cela pourra être l’occasion de s’initier au logiciel de montage audacity.
Les compétences requises mentionnent également de créer, produire, traiter des données, mais aussi de s’informer, se documenter, de communiquer et d’échanger.
Ils pourront travailler ces compétences en préparant les reportages ou les interviews et par la mise en ligne des émissions via notre blog ou bien par le site de la web-radio.

Une webradio pour découvrir internet, ses possibilités en matière de communication et développer un esprit critique

Enfin, créer du média attirera leur attention sur les attitudes critiques et réfléchies vis-à-vis de l’information disponible. Ils développeront une attitude de responsabilité dans l’utilisation des outils numériques, et développeront leurs goûts pour la recherche, les échanges.

C – L’organisation du projet

1 – Une webradio qui se veut pérenne

Les exemples sont déjà trop nombreux de web-radios qui ont émergées d’écoles, de maison de quartiers ou autres, mais qui quelques mois après leur création (ou après le départ du membre fondateur et moteur) ne sont déjà plus qu’une interface très peu alimentée et en voie de déliquescence, car demandant trop de travail, ou trop d’investissement. Le projet de webradio de l’école Saint-Jean Baptiste a donc été voulu dès la base de manière à ce que la webradio soit un outil pérenne et constamment vivant de l’école.
Cette idée de pérénisation et d’autonomisation est la demande principal qui a été donnée à l’association Longueur d’ondes, que nous avons rencontré pour imaginer ce projet et avec qui nous souhaiterions le mettre en place.

2 – Déroulé de l’année / Calendrier

Les interventions de l’association (détaillées ci-après), portent donc principalement sur la formation de l’équipe enseignante tout d’abord, le lancement du projet avec les enseignants et les élèves ensuite et enfin un accompagnement disséminé tout au long de l’année afin d’assurer d’une part le maintien d’une activité régulière et l’autonomisation croissante de l’équipe, et de permettre l’arrivée de nouveaux projets dynamisant la webradio.

a) Préparation éditoriale avec les enseignants - novembre 2015 – durée : 2 x 2h
Séance 1 : Culture/ Inspiration radiophonique
Elle permettra aux enseignants d’appréhender les différents formats radiophoniques (reportages, journaux, fictions, jeux...) et notamment différents formats radiophoniques réalisables avec des enfants.

Séance 2 : Choix éditoriaux
A partir des extraits diffusés lors de la séance 1 et des idées que chaque enseignant aura mûri suite à cette séance, chacun exposera les envies de productions radiophoniques qu’il souhaiterait développer avec sa classe.
Ensuite, à partir de ces envies, un listing et une organisation éditoriale sera mise en place par classe, pour les premières émissions et les premières interventions.

b) Réalisation de la première émission – 4 semaines de novembre à décembre 2015 – durée : 4 x 6h
Chaque classe réalisera son émission en une semaine.
Durant cette semaine, la classe et l’enseignant seront accompagnés par les intervenant de Longueur d’ondes durant trois séances, dont le contenu sera adapté au niveau de la classe, aux ambitions et envies des élèves ou de l’enseignant :
Séance 1 : Écoute radiophonique / Jeux radiophoniques (2h)
Séance 2 : Écriture, Imagination de l’émission (2h)
Séance 3 : Enregistrement de l’émission / Démonstration de montage (2h)

c ) Vers l’Autonomisation des enseignants (débriefing et montage)– décembre 2015 - 2 x 1h30
Séance 1 :
Une réécoute et un debriefing collectif sera effectué après les 4 premières émissions afin de tirer les leçons de chacune. Les points positifs, les points négatifs qui peuvent ralentir ou alourdir le projet... afin de penser au mieux et le plus efficacement possible en amont la réalisation des émissions à venir.

Séance 2 :
Une formation sur le logiciel libre audacity leur sera aussi dispensée, fin d’assurer l’autonomisation des enseignants à la production des émissions à venir.

d ) Approfondissement – mars/ avril 2015 – durée : 4 x 6h + 1h
Séance 1 : 1h
Échange avec les enseignants sur leurs désirs d’approfondissements : quels formats souhaiteraient-ils expérimenter plus spécifiquement avec leurs élèves (reportage, fiction, envoyés spéciaux, journal, interviews, éveil sonore...)
L’intervention sera basée sur une semaine d’intervention au sein de chacune des classes sur le même modèle que lors de la session de "Réalisation de la première émission" en novembre :
Séance 1 : Ecoutes du format à approfondir / Choix des sujets (2h)
Séance 2 : Ecriture / Premiers enregistrements (2h)
Séance 3 : Enregistrements / Montages (2h)

e) Un projet fédérateur – mai /juin 2015
L’un des principaux objectifs de la web-radio est de rapprocher les parents d’élèves de l’école et de ce que les enfants y développent. Afin de se rapprocher au mieux de cet objectif initiale, mais aussi de donner une plus grande visibilité à ce projet, à l’intérieur de l’école et de mobiliser l’ensemble des élèves sur un même projet commun (qui était l’autre grand objectif de cette web-radio), nous aimerions préparer une grande émission de radio en public.
Celle-ci serait enregistrée à la médiathèque « Jo Fourn » du quartier de l’Europe.

Les élèves et les enseignants seraient donc amenés à imaginer ensemble cette grande émission où tous les élèves pourraient intervenir d’une manière ou d’une autre.

3 – Besoins matériels

Après discussion avec l’équipe de Longueur d’ondes, il nous semble que nous n’avons pas le besoin ni la nécessité d’un "plateau radio", communément d’usage dans les radios hertziennes et dans certaines web-radios. Puisque nos émissions seront produites de manière très artisanales, à l’intérieur ou à l’extérieur de la classe, il nous semble plus pertinent d’opter pour un matériel plus léger, manipulable par tous. De plus, le format très éclaté de nos petites émissions (6 minutes environ) ne conviendrait pas à un matériel trop imposant.
Ainsi, nos besoins matériels sont les suivants :
- 4 enregistreurs numériques (un par classe) de type Zoom H1
- 4 kit d’accesoires pour le Zoom H1 comprenant trépieds, bonettes...
- 4 casques de type Senheiser HD 201

Organisme porteur du projet :
L’école Saint Jean-Baptiste est une école maternelle et primaire implantée au cœur du quartier de l’Europe. Elle accueille une soixantaine d’élèves répartis sur quatre classes.

Posté le 2 février 2016
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Within Brest Fortress Memorial Complex, 05.05.2014.
par Dāvis Kļaviņš
Creative Commons BY-NC-SA