@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, coopération, territoires en réseau, innovation sociale, biens communs et cultures numériques

" Graphisme à Brest " projet proposé par le PLM Sanquer

Cette initiative fait partie des 45 projets soutenus par la Ville de Brest dans le cadre de l’Appel à Projets Multimédia 2015.

Présentation de la structure porteuse du projet

Depuis 1946, le Patronage Laïque Municipal Sanquer se veut d’être un lieu d’ouverture, d’échange de cultures et d’informations. Notre association est aussi une structure où gravitent quelques 800 à 1050 adhérents de tous âges, entourés d’animateurs et de bénévoles pour les activités sportives et socio-culturelles.
Les axes forts de l’association sont :
• le droit à l’Education pour tous, derrière lequel nous entendons notamment la nécessité d’une formation permanente, ainsi que la défense et la complémentarité avec l’école publique,
• la Solidarité, comme mode de fonctionnement qui permet à tous de bénéficier des connaissances et des moyens de chacun,
• et la citoyenneté dont le but est de responsabiliser l’individu et de l’investir dans la vie de sa cité.

Le PLM Sanquer participe tous les ans aux Renc’arts Hip-hop avec des graffs sur cellophane (cellograff). Nous avons sur nos murs différentes fresques comme une tête féminine réalisée par Liliwenn, la présidente de l’association Sugar Rush, organisatrice des prestations de Crimes of Minds.

Introduction

Qui, au détour d’une rue brestoise, ne s’est pas arrêté devant une fresque colorée sur un mur gris ?

Depuis les années 1990, la ville de Brest peut s’enorgueillir d’être un centre pictural de renommée internationale.

L’idée serait de permettre au public de comprendre la diversité du graphisme urbain brestois en obtenant des informations sur les différents types de fresques qui jalonnent notre espace public à l’aide d’un site internet. Une carte permettra de localiser les oeuvres à travers la ville de Brest ce qui peut conduire le public à se construire des « balades » à pied, à vélo ou autre et à participer au développement de ce site en envoyant directement leurs découvertes.

Objectifs

De nombreuses villes en France comme à l’étranger développent des projets autour de cette thématique. Ainsi un certain nombre d’articles de presse relatent le foisonnement des lieux publics (Vitry sur Seine, Paris XIIIème, Rennes, Berlin, Londres) avec des fresques, ou même des galeries qui proposent des graffs ou des fresques à la vente comme à Londres avec les oeuvres de Bansky.

Notre objectif : faire connaître Brest comme un musée à ciel ouvert sur le thème de l’art urbain en ville comme, par exemple, les graffs du port de Commerce, les fresques de la rive droite, les oeuvres de l’association Sugar Rush, les collages de Paul Bloas et bien d’autres…

Ceci permettrait de :
• Participer au rayonnement de la métropole dans la mouvance de l’art urbain mondial.
• Présenter le patrimoine artistique brestois dans le dossier de candidature au « Label ville d’art et histoire » de l’UNESCO.
• Valoriser les artistes en leur proposant une vitrine et un lieu d’expression.
• Découvrir de nouveaux talents parmi les jeunes artistes brestois.
• Inciter des artistes de renommée à participer à l’embellissement de notre ville en mettant de la couleur dans les rues (Voir le séminaire « la couleur dans la ville » organisé par la municipalité en juin 2015).
• Faire découvrir au public de nouveaux modes artistiques : graffs, collages, murals, trompe- l’oeil…
• Faire participer les habitants, les artistes à la construction et l’animation de ce projet qui pourrait, à terme, aboutir à un dispositif culturel comme à Rennes.
• Proposer un lieu d’échanges autour de la pratique du graffiti et de l’art urbain.
• Mettre en relation les habitants et les artistes pour d’éventuelles commandes de fresques à réaliser sur leur propriété.
• Faire de la médiation culturelle à travers un outil connecté.

Remarque importante

Le graffiti est un art très éphémère. Les quelques murs qui restent debout à travers la ville, sont régulièrement réutilisés par les artistes. Cet outil comportera un volet participatif pour permettre au plus grand nombre de contributeurs de mettre à jour le référencement des graffs.

Site internet

Un site internet mobile, c’est à dire optimisé pour smartphone, permettra d’ouvrir des pages explicatives sur les œuvres choisies donnant des précisions quant à l’artiste avec, par exemple : une interview (vidéo/audio), une galerie photo de son travail sur Brest comme ailleurs, des anecdotes…

L’outil permettra une recherche sur une carte Open Street Map (cartographie libre) avec la possibilité de localiser les fresques à l’échelle de la ville de Brest. Il pourra aussi suggérer d’autres fresques situées à proximité de l’endroit où vous vous trouvez pour vous permettre de continuer votre périple visuel et culturel.
Des mots-clefs aideront à construire sur la carte une balade riche en apport culturel
et artistique.

Pour ce projet, nous avons besoin de créer un site internet avec une base de données. Un site internet participatif pourra être développé sur un CMS (Content Management System) libre comme Spip… Participatif car n’importe quel
contributeur pourra ajouter des photos, modifier les données du site.

Pour une ouverture sur l’international, une version bilingue français-anglais serait la bienvenue.

Inventaire des fresques

La ville de Brest intra-muros possède plus de 300 fresques, graffs, collages… visibles depuis l’espace public. NB : Les oeuvres situées dans des bâtiments où d’accès difficiles ne sont pas comptabilisées.
Toutes les fresques sont visibles sur la plateforme Flickr à l’adresse :

Fresque_Connemara

Ainsi que sur le portail des fresques sur wiki-brest : http://wiki-brest.net/index.php/Fresques

Cartographie

La cartographie est un outil obligatoire pour pouvoir retrouver les oeuvres sur les murs de la ville qui ont été géolocalisées et présentées sur un fond topographique sur la base d’Open Street Map.

Des pictogrammes indiqueront l’emplacement des différents types de fresque. En cliquant dessus, une pop-up s’ouvrira avec la photo et en cliquant sur la photo, l’utilisateur sera dirigé sur la page des fresques.

Interview (audio-vidéo)

Pour illustrer les pages internet et rendre le site plus instructif, il serait intéressant d’ajouter, si possible, des interviews audio-visuels des artistes devant leur œuvre afin d’en connaître un peu plus sur leurs travaux, leur parcours artistique, leur thème préféré, la technique de travail de la fresque, et surtout les anecdotes pendant sa réalisation. Une participation des ados du PLM Sanquer aux interviews pourrait être intéressante. Cela leur permettrait de découvrir la communauté du street-art.
Vous trouverez ci-après un site d’exemple réalisé sur WordPress :
https://geograffs.wordpress.com/

Dans un deuxième temps, une application sur smartphone pourrait être envisagé

D’ailleurs, nous avons trouvé sur internet des applications sur smartphone proposant des cartes de localisation des fresques pour de grandes villes comme Paris, Strasbourg, Marseille, Rennes mais aussi à New York, Bristol ou Londres.
• Urbacolors
• Google Street Art
• MyParisStreetArt
• Street Art Map – Strasbourg
• GeoStreetArt – Application sur Londres et New York
• Londres
• Promenade nocturne à Marseille
• Bristol Street Art
• Rennes

La ville de Rennes, à travers le dispositif RUE -­ Réseau Urbain d’Expression (http://www.crij-­‐bretagne.com/Graff-­‐Rennes.html), finance les artistes pour l’occupation des espaces urbains mis à disposition. Cette association bénéficie également du support cartographique de la ville : http://www.geo.rennesmetropole.fr/

Public concerné

1. Les artistes : Ils auront la possibilité d’envoyer leurs œuvres directement dans la base de données.
2. Les membres du CCQ : dans le cadre du Label Ville d’Art et d’Histoire, ils pourraient être des intermédiaires privilégiés pour la mise à jour des fresques et leur recherche car ils ont une parfaite connaissance de leur quartier.
3. Les « ados » du PLM Sanquer : Dans le cadre des vacances scolaires, des stages
de vidéos seront organisés pour leur faire découvrir le milieu du street-­‐art et pour illustrer quelques pages du site internet (Cf. AAP – le Vidéo-­‐graff par le PLM Sanquer).
4. Les Brestois : La balade des fresques (géograff) que nous avons organisée avec le service multimédia au mois de mars 2015 a eu un franc succès auprès de la cinquantaine de participants. Les brestois seront certainement intéressés pour faire
découvrir les fresques en nous envoyant leurs photos.
5. Les touristes : L’office du tourisme sera certainement un partenaire privilégié pour communiquer sur ce projet puisque qu’il permet de créer un axe touristique pour tous les amateurs de street-­‐art venant à Brest pour découvrir les fresques. Cela incitera les touristes à envoyer leurs photos sur le site.

Planning

Octobre ‐ Fin décembre 2015 :
• Développement du site internet en mode privé
• Mise à jour de la base de données des œuvres avec l’aide des artistes et des membres des Conseils Consultatifs de Quartier.
• Insertion des données dans la carte OSM.
Janvier – juillet 2016
• Chargement des pages du site
• Interviews audio/vidéo des artistes
Juillet 2016
• Mise en ligne du site internet avant les fêtes nautiques mi-­juillet.

Porteur du projet
PLM Sanquer
26 rue Choquet de Lindu
29200 Brest

Posté le 1er mai 2016
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Rocher signature, Brest
par TheRevSteve
Creative Commons BY-NC-SA