@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, coopération, territoires en réseau, innovation sociale, biens communs et cultures numériques

Les Petits Hackers "domotique des espaces publics" projet proposé par la Maison du libre

Cette initiative fait partie des 45 projets soutenus par la Ville de Brest dans le cadre de l’Appel à Projets Multimédia 2015.

La Maison du libre

Créée en mai 2010, la Maison du libre est un collectif rassemblant des personnes et/ou des structures œuvrant sous les licences libres ou apparentées. Elle inclut aussi bien des informaticiens que des acteurs des cultures libres (musiciens, écrivains, photographes) et des producteurs de contenus mis en biens communs (associatifs, enseignants, personnes, etc).
La promotion du libre sous toutes ses formes est le principal objectif de l’association, qui contribue à ce mouvement par des actions militantes, de conseil, d’accompagnement et de formation, d’organisation d’événements et de projets autour des contenus, des créations et des logiciels libres, le tout reposant sur des standards ouverts et une philosophie de partage et de mutualisation.
En 5 ans, la MDL est devenue un interlocuteur reconnu par les collectivités grâce à l’importante mobilisation des bénévoles qui s’impliquent pour militer en faveur du libre dans le pays de Brest et au-delà. Depuis l’été 2014, les bénévoles de la MDL soutiennent également aux côtés des Petits Débrouillards Grand Ouest et de Télécom Bretagne la dynamique des Fabriques du Ponant par leurs ateliers fréquents, leurs temps de rencontres ouvertes et leurs contributions à des événements liés au numérique, à la bidouille et aux biens communs.

Les Petits Hackers, un projet développé au sein de l’association Maison du Libre

Les Petits Hackers sont deux groupes d’une vingtaine d’enfants et ados qui se réunissent tous les samedis pour s’immerger dans l’informatique et l’électronique, accompagnés par des adultes bénévoles, le tout dans une démarche de partage d’astuces, de compétences et de passions pour les jeux, les robots, les objets interactifs et animés, la bidouille, etc.

L’atelier les petits hackers de la maison du libre se décompose en deux parties :
- le samedi matin, les animateurs des "Robots" et "Petites Bidouilles" tiennent des ateliers ludiques sur l’informatique libre (GNU/Linux, Arduino, Scratch) au profit de jeunes (9-16 ans) et des parents qui sont volontaires, en construisant des petits projets sur des cartes programmables Arduino (robots, tableaux ou vêtements animés, alarmes, perchoir connecté) et bientôt sur Raspberry Pi.
- l’après-midi, les ados (+13 ans) conçoivent des projets (jeux vidéos, programmation) basés sur l’informatique GNU/Linux et ses logiciels libres.
En 2014, Les Petits Hackers ont par exemple travaillé sur Tizef vs Tidu, un jeu géolocalisé pour smartphone qu’ils ont développé et soutenu grâce à un auto-financement. Dans ce contexte, ils se sont initiés à Github, Firefox OS, à divers bibliothèques logicielles et langages (Javascript, HTML, CSS, Websocket), interpréteurs, interfaces graphique, etc., avant de présenter le fruit de leur travail au grand public. Après leur participation à l’Open Bidouille Camp Junior en 2014, certains Petits Hackers ont gagné en confiance au point de vouloir mettre à l’épreuve leurs capacités à enseigner en choisissant eux-mêmes leurs thématiques d’intérêt, comme le shell Bash, la 3D (Blender), le Javascript, etc.

Dernièrement, Les petits hackers ont été mis en avant dans un reportage de l’émission FutureMag sur Arte.

En avril 2015, des petits hackers ont participé à la Maker Faire de Saint-Malo. Ils ont animé des ateliers pour présenter les outils Mozilla Webmaker. En Juillet, 4 petits hackers ont participé au Summer Camp (Paris) organisé par la Fox.

Objectif : créer une invention liée aux pouvoirs des 4 Fantastiques en vue de la sortie du film. Un des petits hackers faisait partie de l’équipe gagnante !

Sources d’inspiration pour tous les autodidactes passionnés par le numérique, ces adolescents ont aussi fait preuve de leur incroyable débrouillardise lors d’ateliers d’initiation animés par 3 étudiants de l’ENIB dans le cadre de leur cycle de projet ESS - Ingénieur Honnête Homme (IHH) - en maîtrisant très rapidement des méthodes de gestion de projets en python, en programmant en C et par la mise en pratique de sécurité serveur (SSH, Apache, scripts de démarrage). Enfin, dans le cadre du Code Week en octobre 2014, Les Petits Hackers ont transformé leurs ateliers habituels en coding goûter pour accueillir des jeunes (et des moins jeunes) et leur apprendre à programmer, en utilisant des outils graphiques (Scratch, Alice3D), ou en utilisant des langages de programmation (python, C++)..

Le projet boîtiers interactifs :

Afin de rendre les lieux publics plus conviviaux et ludiques, la MDL a l’idée de créer un boîtier interactif de porte ou de local qui s’intègre dans un projet de "domotique des espaces publics".

Il s’agit d’un boîtier interactif de "bienvenue" qui peut se mettre sur une porte ou dans une pièce et qui interagit avec les personnes présentes dans la pièce ou devant une porte fermée. Son principe consiste à détecter les personnes avec un capteur de présence et peut :
- proposer d’enregistrer un message que laisse la personne si le local est fermé (audio ou vidéo) ;
- envoyer des informations pré-enregistrées sur la porte fermée sur un écran défilant ou un écran LCD : horaires d’ouverture, contacts (fonction d’information) ;
- offrir un message audio et lumineux de bienvenue si la porte peut être ouverte (ex : illumination de la porte quand on la franchit) : fonction "fun" ;
- envoyer des informations ludiques sur la personne qui franchit la porte (sa taille par exemple en leds) ou sur la pièce (nombres de personnes présentes, température) : fonction "fun" ;
- enregistrer une vidéo en cas d’intrusion dans la pièce non prévue (en dehors des horaires d’ouverture par exemple) : fonction de surveillance ;
- offrir une fonction pour vérifier depuis le boîtier s’il y a une lettre dans la boite au lettre ou si on a sonné à la porte en notre absence, si on oublie d’éteindre la lumière... : fonction domotique.

Le principe est d’utiliser une carte Arduino pour les capteurs et envoyer des informations sur un écran LCD ou un message défilant une matrice à leds (premier temps du projet) et de coupler ce système avec une carte Raspberry Pi pour enregistrer de la vidéo ou du son ou en rejouer (modules vidéos pour le deuxième temps projet).

Il est important de noter que, pour que les jeunes adhèrent au projet, il doivent repartir avec leur création. Ainsi le supplément LPH de la cotisation MDL sert à financer, sur deux ans, les boîtiers pour 10 jeunes tandis que les 5 autres boîtiers sont destinés à équiper les Fabriques du Ponant et seront démontrés dans d’autres lieux éventuellement intéressés (Cantine) ou lors d’événements jugés appropriés (Open Bidouille Camp).

Public visé

Les Petits Hackers accueillent des jeunes âgés de 9 à 17 ans tous les samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h. Le projet inclura 10 jeunes ayant un peu de technicité sur l’électronique et/ou l’informatique. Ils sont tous technophiles, ils sont donc à l’aise avec les outils numériques.

Objectifs du projet

Éducation populaire

  • Initier ces adolescents à la cogestion,
  • Les inciter à la coopération.

Technique

Dans le détail, le boîtier principal sera composé d’une carte Arduino reliée à des capteurs infrarouge (PIR = présence), ultrason (mesure de distance), optocoupleur (franchissement de la porte), contacteurs (porte ouverte ou fermée, lettre dans la boîte aux lettres) et connectée à des actionneurs/afficheurs : écrans LCD (affichage de message), leds (fun, test), rubans à leds adressables (fun, animation du pourtour de la porte, toise de la personne), matrice à leds (message qui défile). Le boîtier secondaire sera dédié à la vidéo et à l’audio, c’est celui qui sera fait dans une seconde partie du projet. Il est composé d’une Orange Pi (et de sa carte SD pour démarrer), d’un module vidéos et d’une clé USB (pour enregistrer les vidéos).

Porteur du projet :
- Maison du Libre
Coordination : – Les Petits Hackers pour la Maison du Libre
40, rue Jules Lesven - 29200 Brest
Wilfrid Palais, Arnaud Reungat, Stéphane Blanc // lespetitshackers@mdl29.net

Posté le 13 janvier 2016
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Forum des usages - Atelier transition
par Doc@Brest
Creative Commons BY-NC-SA