@ Brest

Relier et partager autour du web

Vert le jardin : ’tis pots, composte et papotages #BrestBC

L’association « Vert le jardin », née en Finistère en 2000, recense aujourd’hui 450 jardins partagés en Bretagne. Des oasis de convivialité où les « habitants jardiniers » se retrouvent autant pour le café et les nouvelles que pour les carottes et les navets.

Article rédigé par Sandrine Pierrefeu dans le cadre des rencontres Brest en Biens Communs

« Quand des structures brestoises d’éducation populaire ont évoqué la création de jardins partagés, il y a dix-sept ans, les portes se sont ouvertes : cette idée plaisait à tout le monde. » se souvient Michel Campion, responsable de « Vert le Jardin ».
En quelques années, les parcelles ont fleuri dans toute la Bretagne. L’association, présente aussi à Vannes, Saint-Brieuc et Rennes, emploie aujourd’hui quinze personnes. Ses salariés accompagnent les « habitants-jardiniers » à gérer et à animer ces potagers voués autant à la culture de la terre qu’au tissage de moments conviviaux entre voisins.

« Nous intervenons comme conseillers – par exemple pour la création du règlement intérieur ou la répartition des surfaces entre parcelles communes et espaces personnels - puis comme médiateurs, si besoin. » explique Michel Campion. Les animateurs de « Vert le jardin » peuvent aussi être présents quand, une fois les jardiniers lancés, il s’agit de sarcler, biner, planter... L’association organise l’échange de graines et de boutures. Elle vend à prix coûtant des plants proposés par des jardiniers reconvertis en pépiniéristes amateurs. Bios, cela va sans dire.

Quant au compost utilisé dans les jardins brestois, il est gratuit et produit par les cent-dix collecteurs de déchets alimentaires végétaux répartis dans les quartiers. Chacun se sert sur place ou dans l’une des fermes louées par l’association. Dans l’une d’elle, grâce à des chantiers participatifs et à l’aide de compagnons bâtisseurs, un atelier de « mise en pots » va voir le jour. Invendus de coopératives biologiques, légumes et fruits des jardins seront donc bientôt conservés pour l’hiver.

Posté le 2 octobre 2015
©© a-brest, article sous licence creative commons cc by-sa
flickr
IMG_20160726_112954.jpg
par triplike1do
Creative Commons BY-NC-SA