@ Brest

Relier et partager autour du web

Les chats cosmisques : décomplexes du spip #BrestBC

« Vous ne comprenez rien aux sigles, aux raccourcis et aux nouvelles technologies ? Nous non plus ! » affirment les impertinent(e)s Chats cosmiques, une association de non initiés qui entend apprendre vite et bien... pour ne pas rester à la traîne.

Article rédigé par Sandrine Pierrefeu dans le cadre des rencontres Brest en Biens Communs

Brest en biens communs :
Qui sont ces Chats co(s)miques ?
Mooshka :
L’association a été crée par deux filles, copines de développeurs, qui n’y entendaient goutte à l’univers de leur chéri. Conscientes de l’importance technique mais aussi sociétale, voire politique, des cultures numériques et libristes, elles ne voulaient pas rester en arrière. Le mot d’ordre de l’association : « Nous invitons toute personne qui sait faire à venir nous apprendre. Et toute personne qui ne sait pas faire à venir ne pas savoir faire avec nous. » Nous revendiquons assez fièrement notre statut de « Noob » - de néophytes.

Brest en biens communs :
Ne pas savoir et ne pas en avoir honte ?
Mooshka :
Exactement. Nous nous sommes aperçus que nous étions beaucoup à être complexés du fait de notre manque de compétence. Du coup, nous restions dans nos coins, sans oser poser de questions. Pas d’accord pour nous laisser distancer ! Nous voulons « en » être, de la révolution du net ; savoir pousser les portes que ces technologies ouvrent sur le monde.

Brest en biens communs :
Apprendre ensemble, oui, mais comment ?
Mooshka :
Nous avons lancé des ateliers de réflexion, de vulgarisation et de... bidouillage - car nous mettons la main à la "patte". Un « Dictionnaire du Noob » est en libre service sur le site. Notre CosmicBox – une bibliothèque portative WiFi – progresse et nous militons (h)ac(k)tivement pour la neutralité du net. Nous aimerions que cet outil garde son pouvoir poétique et partageur, qu’il ne devienne pas un vecteur de surveillance, de contrôle. Pour cela aussi, il convient de s’organiser. Nous rassemblons et diffusons de l’information sur le chiffrement. Aux ateliers « datalove », à la Cantine numérique, chacun s’initie à la protection de ses données personnelles. Néophytes, mais attentifs, les Chats.

Voir : les chats cosmiques

Posté le 10 octobre 2015
©© a-brest, article sous licence creative commons cc by-sa
flickr
Téléphérique Brest
par juleg29
Creative Commons BY-NC-SA