@ Brest

Relier et partager autour du web

Grainothèques - la bio-diversité contre-attaque #BrestBC

Il y a longtemps que la " Guerre des graines " [1] a commencé. La biodiversité a déjà diminué de près de 80 % au profit des semences standardisées. Sébastien Wittevert, du mouvement des grainothèques, explique que résister, c’est diffuser.

Article rédigé par Sandrine Pierrefeu dans le cadre des rencontres Brest en Biens Communs

Brest en biens communs  : Qu’est-ce qu’une grainothèque ?
Sébastien Wittevert :
C’est une boîte placée dans un lieu public où l’on peut déposer, prendre ou échanger des graines. Nous avons d’abord créé une plate-forme internet de partage de semences "Graines de troc" afin de préserver et de diffuser le plus largement possible des espèces parfois oubliées et non distribuées par les semenciers.
L’idée nous en est venue notamment grâce au mouvement des "incroyables comestibles" anglosaxons, qui offrent des fruits et légumes en libre accès. En complément de la plate-forme internet, nous avons proposé l’idée de grainothèques physiques. En quelques mois, cent cinquante "boîtes" ont été créés en France.

Brest en biens communs : À Brest aussi ?
Sébastien Wittevert  :
oui, plein ! Il y a environ un an le réseau des documentalistes " Doc@brest " s’est emparé de l’idée de lancer ces " bibliothèques de graines ".
Aujourd’hui, on trouve une quinzaine de grainothèques dans l’agglomération brestoise.

Brest en biens communs : Echanger des graines, ça suffit ?
Sébastien Wittevert :
Pas tout à fait ! L’autonomie et le partage exigent un minimum de savoir-faire. Autour des grainothèques s’échangent des informations, des tuyaux, des astuces - des ateliers sont organisés - pour extraire les semences au bon stade de maturité, les conserver et les planter efficacement. Ces mouvements sont aussi prétexte à s’interroger sur l’avenir, la réglementation et... la magie du vivant. Quand un enfant comprend la puissance et la simplicité d’une graine, ses yeux s’éclairent d’une lueur instantanée, un déclic s’opère en lui. En une seconde, il comprend que l’autonomie est possible.

Voir : graines à Brest
Plus largement : graine de troc

[1Nom du film qui sera projeté par le réseau "graines@brest" dans le cadre de Brest en biens communs
le mercredi 14 octobre / 19h00 au Mouton à 5 pattes.

Posté le 30 septembre 2015
©© a-brest, article sous licence creative commons cc by-sa
flickr
Tonnerres de Brest 2016 (Crédits photo : Stéphane Louette/Télécom Bretagne)
par Telecom Bretagne
Creative Commons BY-NC-SA