@ Brest

Relier et partager autour du web

Pour ou contre Wikipedia ?

Voici un compte rendu de séquence de 5 heures que j’ai menée en classe de 5ème en 2014-2015, dans le cadre d’un dispositif annuel intitulé « culture numérique ».
Les objectifs principaux étaient :
- d’amener les élèves à s’interroger sur un objet de leur environnement numérique ; en amont, j’avais travaillé sur les notions de Web, de document numérique, et celle de stockage local et à distance des documents
- de faire produire aux élève une campagne d’affichage assez semblable à celle de l’année précédente (autour de « Vivre ensemble dans un mode connecté »), cette fois-ci autour de la question : « Pour ou contre Wikipédia ? »

Séance 1

La première séance a démarré par un brainstorming par groupes de quatre élèves autour de Wikipedia. Les élèves devaient remplir une fiche contenant des questions sur l’encyclopédie tirées en grande partie de la fiche du manuel « Éducation aux médias et à l’information » :
- Qu’est-ce que Wikipedia ?
- Qu’est-ce que Vikidia ?
- Qu’est-ce que Wikimini ?
- Qu’est-ce qu’un Wiki ?
- Qui peut écrire sur Wikipédia ?
- Quelle est la date de création de l’encyclopédie ?
- Quels sont les noms de ses créateurs ?
- Combien d’articles y a-t-il sur Wikipedia en français ?
- A-t-on le droit de réutiliser des contenus de Wikipedia (images et textes) ?
- Comment est financée l’encyclopédie ?
J’avais annoncé aux élèves qu’ils ne sauraient sans doute pas répondre à tout et que nous irions ensuite chercher les compléments d’informations sur le site de l’encyclopédie elle-même.
Puis nous avons fait la mise en commun.
Deux sujets ont suscité une discussion collective :

  1. • La qualification de l’outil : nous avons cherché à définir ensemble Wikipédia : « site », « site de recherche », « moteur de recherche » ont été les termes naturellement les plus employés par les élèves. Pour arriver à la définition voulue, à savoir « encyclopédie collaborative en ligne », j’ai dressé un simple tableau à deux colonnes « oui » et « non ». Les termes proposés étaient placés dans l’une ou l’autre case après discussion collective. A ce moment-là il a été nécessaire que je présente ce qu’était un wiki et son mode d’écriture collaborative.
  2. • Son mode de financement : trouve-t-on des publicités ? Est-ce Google qui paye ? Wikipedia représente-t-elle un empire financier comme Facebook ou Google ? Ces questions ont suscité de nombreux échanges et laissé les élèves perplexes… J’ai apporté les réponses concernant le financement de l’encyclopédie : principalement les dons (il y avait justement pendant cette période un appel aux dons que presque tous avaient vu).

J’avais démarré la séance en demandant qui ne connaissait pas Wikipedia (aucune réponse négative) puis à partie de quel âge ils avaient commencé à l’utiliser (7 ou 8 ans furent les réponses majoritaires). Cette question avait permis de créer une adhésion des élèves au sujet, puis un certain effet de surprise quand ils se sont rendu compte, au fur et à mesure de mes questions, que de cet objet qui leur était très familier mais qu’ils ne savaient finalement pas grand-chose sur son fonctionnement. L’avantage de la familiarité faisait qu’à tout le groupe, les élèves arrivaient finalement presque toujours à trouver les réponses aux questions que je posais.

Séance 2

Les élèves ont, par binômes, cherché les réponses aux questions précises que j’avais posées en lisant l’article consacré à Wikipédia sur Wikipédia (date de création, nom des créateurs).
Puis nous avons dressé une liste d’arguments en commun à partir de la question « Pour ou contre Wikipedia ? ».

Voici ce que donnait donc le tableau corrigé :

ARGUMENTS CONTRE :
- tout le monde peut rédiger des contenus, il y a donc un risque d’erreurs
- il faut avoir un équipement (ordinateur, tablette ou téléphone) pour y avoir accès, ainsi qu’une connexion internet
- le niveau de lecture est souvent trop élevé pour un collégien : articles trop complexes et trop longs par rapport à des encyclopédies plus adaptés comme Vikidia et même Wikimini

ARGUMENTS POUR :

- tout le monde peut participer donc il y a un grand nombre d’informations (la plupart des sujets sont traités)
- les contenus sont rapidement actualisés, l’encyclopédie est donc très réactive à l’actualité
- on peut corriger les erreurs si on en voit
- on peut réutiliser les contenus
- l’encyclopédie est gratuite et sans publicités
- Wikipedia est un "bien commun", elle nous appartient à tous : il est de la responsabilité de chacun de nous de l’entretenir, veiller à sa qualité et permettre son bon développement

Séance 3

Lors d’une troisième heure, nous avons regardé, observé, analysé des affiches et des infographies, notamment celles du magazine de Milan « Un jour une Actu » pour travailler la question du design informationnel. A partir d’une quinzaine d’affiches, nous avons étudié les choix des journalistes de mise en page, de couleurs, d’illustrations pour mettre en valeur l’information.
Puis les élèves en binômes ont commencé à réfléchir au brouillon à leur affiche.

Séances 4-5

Ces deux dernières heures ont été consacrées à la réalisation de l’affiche sur Open Office Draw. Les élèves avaient en tête celles réalisée par leurs camarades l’année précédente et se sont mis très facilement au travail. Je leur ai demandé de visionner un diaporama que j’avais fait sur le droit lié aux images et les licences creative commons pour leur permettre d’illustrer leur travail. Ils pouvaient aussi aller sur des logiciels de création de pictogrammes comme par exemple : http://www.ilovegenerator.com/ et http://pictotool.com/
Nous avons ensuite imprimé les affiches en format A3 et en couleurs et nous en avons collé un peu partout dans le collège, et distribué aux enseignants qui ont pu les choisir sur le tableau numérique que nous avions construit sur Padlet.

En conclusion

Certains élèves ont eu un peu de difficultés à comprendre l’objectif de la séquence, à savoir que je leur demandais de faire état d’un débat « pour » ou « contre » et non d’adopter un point de vue dans leur affiche. Faire état d’une controverse et ne pas s’appuyer sur des vérités tranchées est un exercice peu fréquent au collège et la consigne a pu sembler surprenante. Il me semble que cet enseignement des controverses (je l’avais déjà écrit dans un autre article un peu ancien (2013), mais l’idée reste la même...) est réellement une voie fertile pour aborder les outils numériques du quotidien. C’est en effet par le débat, parce qu’il faut préciser ses arguments, les affiner, que l’on développe une connaissance plus fine d’un outil familier mais pourtant mal connu. Et cette connaissance de l’outil en permet une utilisation plus éclairée, plus libre, plus à même de mettre les élèves dans une posture de choix que de soumission.

La production d’affiches a permis aux élèves d’investir de façon très personnelle les connaissances que nous avions vues. Je trouve toujours très intéressant, sur un contenu commun de leur demander des productions variées. En investissant le design (couleurs, polices, illustrations…) ils donnent à voir ce qu’ils ont retenu du contenu vu ensemble. A ce moment-là, j’ai vu apparaître de façon très claire une notion que je n’avais pas mise en avant en préparant la séance : celle de pertinence. La majorité des affiches mettait en avant cette idée de pertinence : « Wikipédia c’est bien mais c’est un peu difficile à lire »…
Ayant plus de temps, j’aurais aimé faire contribuer les élèves à l’encyclopédie. Mais j’avais déjà utilisé 5 heures et j’avais prévu d’explorer avec eux l’univers de Google, qui est avec Wikipédia, l’un des deux outils les plus connu et utilisé des élèves.

Doc pour doc

URL: http://docpourdocs.fr/
Via un article de Marion Carbillet, publié le 8 septembre 2015
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Téléphérique Brest
par juleg29
Creative Commons BY-NC-SA