@ Brest

Relier et partager autour du web

MAPPEM Geophysics | Services d’imagerie du sous-sol marin pour détecter des structures, naturelles ou artificielles

 

Jean-François d’Eu est recruté en 2002 par Pascal Tarits, alors directeur du laboratoire Domaine Océanique de l’Institut Universitaire Européen de la Mer, en tant qu’ingénieur de recherche CNRS.

« Pascal Tarits a toujours développé les instruments et les méthodes électromagnétiques pour la caractérisation des structures du sous-sol, précise Jean-François d’Eu. Quand il m’a recruté il souhaitait aller plus loin. Pour nous la recherche scientifique peut souvent avoir une composante appliquée. Nous posons un objectif à atteindre pour ensuite développer les moyens d’y arriver. Valoriser, c’est une autre façon de faire de la recherche. Cela crée d’autres rapports avec les différents acteurs, dont les entreprises. »

Un premier brevet est déposé en 2006. Ils sont par deux fois lauréats du concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes, en 2005 dans la catégorie « en émergence », puis en 2006, dans la catégorie « en création ». Mais il y 10 ans le marché n’était pas encore prêt et eux non plus, comme le précise JF d’Eu. Ils décident alors de développer des outils destinés à l’imagerie côtière, inexistants et répondant à un besoin existant mais également plus faciles à mettre en œuvre sur des petits navires.

Ils développeront le premier prototype du système MAPPEM avec le soutien de Nass & Wind, groupe français spécialisé dans le développement d’énergies renouvelables. Ils font appel à MAPPEM Geophysics pour étudier un terrain complexe sur lequel ils envisagent l’implantation d’éoliennes. Au printemps 2011 les premières mesures sont réalisées avec succès. La société a pu positionner des forages géotechniques* et le parc est aujourd’hui développé par EDF avec lesquels MAPPEM Geophysics continue à travailler.

La technique mise en oeuvre par MAPPEM Geophysics est complémentaire des techniques classiques, elle mesure un paramètre différent des techniques classiques. "Cela nous permet de limiter les risques industriels pour nos clients et à terme réduire le coût de leurs projets".

Un nouveau brevet, géré par la SATT Ouest Valorisation, est déposé. Il appartient à l’Université de Bretagne Occidentale et au CNRS. La technologie est transférée à MAPPEM Geophysics qui a été créée en janvier 2015. Elle est hébergée à l’IUEM.

L’équipe est composée de Jean-Francois D’EU, Président, Pascal Tarits, Conseiller Scientifique et d’un ingénieur, Vincent Brandon. Un deuxième ingénieur sera recruté prochainement.

Son offre. Domaines d’applications
Nature géologique du sous-sol : sondage géotechnique, positionnement de forage, infrastructure marine, route de câbles, etc
Aménagements côtiers : nature des sables et sédiments, aménagement des ports et estuaires
Détection d’objets enfouis : câbles, pipelines, objets pyrotechniques

*source Wikipédia : la géotechnique est la technoscience consacrée à l’étude pratique de la subsurface terrestre sur laquelle notre action directe est possible pour son aménagement et/ou son exploitation, lors d’opérations de BTP (génie civil, bâtiment, carrières), de gestion des eaux souterraines (exploitation, drainage) et de prévention des risques naturels.
Les principes de la géotechnique sont simples mais leur expression est compliquée, car ils procèdent à la fois de la géologie et de la mécanique, de l’observation/expérimentation et du calcul, du raisonnement inductif et du raisonnement déductif
.

 

MAPPEM Geophysics
Institut Universitaire Européen de la Mer
Technopôle Brest-Iroise
Site de la Pointe du Diable
Place Nicolas Copernic
29280 Plouzané
www.mappem-geophysics.com

Jean-François D’Eu, Président
jf.deu@mappem-geophysics.com

Pascal Tarits, Conseiller Scientifique
Pascal.Tarits@mappem-geophysics.com

 

publié le 11 juin 2015
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Plouzane2016-33
par Telecom Bretagne
Creative Commons BY-NC-SA