@ Brest

Relier et partager autour du web

Concertation nationale sur le numérique : la société face à la métamorphose numérique

Les propositions de l’atelier contributif "Société numérique inclusive"

Près de cent personnes ont participé samedi 24 janvier à Brest à 8 ateliers autour d’une vingtaine d’animateurs sur La société face à la métamorphose numérique en reprenant la méthodologie contributive de Nod-A proposée par le CN Num.

Retour de l’atelier : Société numérique inclusive

Société numérique inclusive : rappel des enjeux

Les enjeux d’une inclusion numérique concernent désormais l’ensemble de la population. Quand tous les jours surgissent de nouvelles générations d’outils qui appellent autant d’apprentissages, quand nos manières de travailler, d’étudier, de nous relier, de nous déplacer, de créer, de partager doivent composer avec le numérique, nous voici entrés dans un apprentissage permanent collectif et individuel.

Il ne faut pas perdre de vue les personnes non connectées, souvent isolées ou en difficulté sociale pour lesquelles la médiation numérique concerne aussi l’accès aux droits, aux services publics et la reconquête d’une citoyenneté active.

Comment garantir pour tous l’accès effectif à Internet et ses ressources essentielles ? Comment prendre en compte au mieux les besoins des utilisateurs finaux de services ? Comment diffuser une littératie numérique qui permette à chacun, y compris aux plus fragiles, d’avoir accès et de coproduire les services et usages numériques d’aujourd’hui et de demain ?

Si le numérique peut être facteur d’exclusion, il peut être aussi un formidable levier de reconquête de l’estime de soi, de valorisation des personnes, d’inclusion des personnes handicapées, de recréation de lien social, mais aussi de partage de connaissances et d’innovation sociale et de réponses collectives aux besoins de sociétés en transformation.

Il nous faut penser un apprentissage qui permette à chacun d’être acteur d’une citoyenneté numérique et renforce son pouvoir d’agir.

Comment mettre le numérique au service de l’inclusion de tous dans la société ?

Propositions des participants

Retour sur les 3 défis et 3 propositions formulés par les participants du groupe.

Défi 1 : Le numérique comme levier d’inclusion des publics éloignés (isolement social, situation de handicap...)

Si l’e-inclusion concerne toute la société, il s’agit néanmoins de garder une attention particulière aux publics éloignés.

Proposition 1 : Améliorer pour les publics éloignés l’équipement, l’accès et l’offre de service et d’accompagnement

  • Favoriser l’équipement par la mise en place d’une obligation de réemploi du matériel déclassé des organisations
  • Développer des lieux coopératifs qui prennent en compte l’accessibilité universelle.
  • Mettre en œuvre une offre sociale pour les abonnements (Internet et téléphonie)
  • Création d’un fond de recherche et développement pour une réponse technique adaptée à tous (idée que la technologie s’efface...)
  • Idée de financement : création d’une taxe sur les achats de matériels numériques pour financer la recherche.

Défi 2 : Intégration d’une culture numérique pour tous et partout

Le numérique est présent partout dans le société mais toute la société n’a pas intégré le numérique. Il s’agit ici de diffuser une culture du numérique à tous les moments de la vie vers tous : les citoyens, les individus dans les différents lieux de vie (travail, loisirs, engagement,...)

Proposition 2 : En complément de la médiation numérique, renforcer l’éducation à la culture numérique adaptée aux besoins de chacun et permettre à l’accès aux services et équipements

  • Intégrer à toutes les formations suivies au cours de la vie, l’appropriation de la culture du numérique
  • Mettre en place des dispositions pour aider les organisations et notamment les plus modestes à investir dans la formation et les équipements numériques afin qu’ils restent proches du numérique dans leurs pratiques

Défi 3 : Insuffisance de la médiation numérique en direction de tous (citoyens et organisations)

L’e-inclusion est ici pensée comme un enjeu de société qui concerne chacun, tout le monde.

L’appropriation des usages passe par la médiation numérique, c’est à dire l’accompagnement des personnes. On pourrait croire qu’avec la diffusion des technologies, la médiation est moins mobilisée par les citoyens. Or le constat est inverse, la médiation est nécessaire et croissante et il convient de la renforcer et de trouver les moyens de l’intégrer dans la société (ex. monde de l’entreprise : ex. Concernant les TPE, les organisations patronales devraient être en mesure d’accompagner les entrepreneurs...)

Proposition 3 : Renforcer et pérenniser la médiation numérique

Trouver les moyens de renforcer et pérenniser la médiation numérique via :

  • Le développement de Tiers lieux, lieux de rencontre, d’échange, de mixité et de coopération
  • La création d’une obligation de fonction Ressource (interne, externalisée, mutualisée) dans l’ensemble des organisations : dans une logique d’intégration du numérique de façon globale et transversale, il s’agit de nommer un ou des référents en matière de numérique qui puisse garantir l’intégration du numérique dans les politiques, actions et pratiques de l’organisation.
  • La création d’une organisation territoriale (à l’échelle des communautés de communes, des pays -Loi Voynet....) pour renforcer la coopération, la mutualisation, la mise en réseau des acteurs.
  • Des moyens humains garantis (Médiateurs/conseillers numériques)
  • Des solutions techniques interopérables et compatibles dans la durée, contribuant à la pérennité des productions, et des compétences acquises

Retrouvez l’article de synthèse qui reprend les propositions des 8 ateliers contributifs.

Ces rencontres étaient organisées par la Ville de Brest, Brest métropole, en partenariat avec l’Université de Bretagne Occidentale et la Cantine numérique brestoise. dans le cadre de la concertation nationale sur le numérique.

Merci aux animateurs de l’atelier : Elisabeth Le Faucheur (ville de Brest), Emmanuel Gazin (Un Peu d’R), Florence Morvan (ville de Brest), Pierre-Yves Brouxel (ville de Brest)
Posté le 26 janvier 2015 par Elisabeth Le Faucheur, F. Morvan, Frédéric Bergot
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
DSCN0321
par Ronan Caroff
Creative Commons BY-NC-SA