@ Brest

Relier et partager autour du web

compte rendu des deux ateliers "Education et formation des citoyens de la société numérique"

Belle journée contributive sur la société face à la métamorphose numérique à Brest le 24 janvier

Une centaine de personnes ont participé samedi à Brest à 8 ateliers autour d’une vingtaine d’animateurs sur La société face à la métamorphose numérique en reprenant la méthodologie contributive de Nod-A proposée par le CN Num.

En attendant une présentation d’ensemble voici un retour des deux ateliers sur le thème "Education et formation des citoyens de la société numérique".


Ces deux ateliers étaient animés par Bernard Le Gal (proviseur du lycée Vauban, lycée qui héberge les Fabriques du Ponan et l’incubateur pédagogique), Marc Le Gall, prof@brest et formateur du réseau académique RésENTICE, Margot Beauchamp du laboratoire des usages Marsouin et Michel Briand, Telecom Bretagne et membre du CNNum, acteurs par ailleurs du réseau coopératif prof@brest.

Après une introduction en plénière à la Faculté Victor Ségalen, par Ronan Pichon vice-président au numérique de Brest Métropole, Daniel Kaplan, coordinateur du thème 4 "la société face à la métamorphose numérique" a présenté la démarche de concertation et la problématique des 7 questionnements proposés. Une introduction (en visio depuis la maison de la Bretagne à Paris) qui a été bien appréciée des participants.

Voir aussi sur le sujet le wiki prof@brest : http://wiki.a-brest.net/index.php/Profabrest

Les participants à l’atelier "Éducation et formation des citoyens de la société numérique" étant une vingtaine, nous nous sommes dédoublés pour permettre une plus grande participation de chacun-e. La méthodologie proposée par Nod-A, permet en effet une dynamique de contribution où chaun-e a sa place et participe à une écriture collaborative.

Après la présentation de la problématique

L’essor des usages numériques suscite auprès de la communauté éducative à la fois :
-  des inquiétudes : concurrence dans les modes d’accès aux connaissances, difficulté pour les élèves et étudiants à structurer les connaissances dans cette masse d’informations, recomposition des modes de socialisation et de construction identitaire des jeunes,
-  et des enthousiasmes : opportunités de renouvellement des méthodes pédagogiques (pédagogie active, inversée), de remotiver les élèves et ainsi lutter contre le décrochage.
Les transformations de la société par nos usages du numérique sont aussi l’occasion d’apprendre à apprendre, de développer l’apprentissage de la coopération, de la coproduction en participant à des projets collectifs, ouverts sur la cité et sur le monde.

L’enjeu est à la fois d’accompagner cette communauté éducative pour former des citoyens éclairés à l’heure du numérique et de se saisir des questionnements suscités par ces transformations comme une occasion pour re-fonder l’école.

Voici les défis et les propositions qui ont été retenus par chacun des groupes

et deux prochains rendez vous autour de l’école créative et ouverte à Brest au lycée Vauban :
- mardi 27 janvier deux retours d’expérience de Monique Argouac’h sur 10 ans du projet Intergénér@ations et Jean-Marie Gilliot sur les MOOC
- lundi 2 février concertation de l’éducation nationale sur le numérique et l’éducation


atelier a animé par Bernard Le Gal et Marc Le Gall

Défi 1 : Comment donner accès à tous les élèves aux ressources numériques dans et hors établissement ?

  • Donner la possibilité aux élèves d’utiliser leur équipement personnel. Relier école et société pour une fertilisation croisée.
  • Pour les élèves non-équipés mettre à disposition des chèques ordi/tablette/smartphone comme il y déjà des chèques livres.
  • Déployer des bornes WIFI avec portail captif (dans et hors établissement).
  • Mettre en place des filières de recyclage : du matériel considéré comme obsolète pourrait être réutilisé par des écoles, des associations ou des familles.
  • Connecter tous les établissements scolaires au très haut débit.

Défi 2 Comment favoriser la créativité ?

  • Mettre en place un tiers lieu de créativité dans chaque établissement scolaire.
  • Prévoir un budget dans chaque établissement pour le financement de partenaires extérieurs.
  • Initier les enseignants et les élèves à la démarche de projet pluridisciplinaire autour de la création numérique ; libérer du temps pour mettre en place les projets.
  • Encourager les échanges à distance et la co-création de contenus.
  • Rendre obligatoire les licences ouvertes et réutilisables pour les productions des élèves et des professeurs et pour toutes les productions académiques (logiciels…).

atelier b animé par Margot Beauchamp et Michel Briand

Défi 1 Comment favoriser un accès, une appropriation pour tous à l’école et tout au long de la vie ?

  • Apprendre à coder, dès l’école
  • Favoriser l’accès pour tous et partout, en proximité et qui marche
  • Label qualité sur les contenus

et aussi

la rupture secondaire enseignement supérieur : aujourd’hui l’utilisation du numérique est limitée dans le secondaire, arrivé dans l’enseignement supérieur les étudiants pensent savoir la meilleure manière d’utiliser le numérique

le numérique nécessite la mise à disposition des moyens(les infras) pour accéder aux ressources : ces moyens doivent être rendus accessibles équitablement

quels non usagers : comprendre les comportements de rejet

Défi 2 : Comment le numérique favorise-t-il une école ouverte, innovante qui donne envie d’apprendre à chacun

  • Favoriser des rencontres des acteurs au sein d’espaces dédiés
  • Former en accompagnant les projets dans la durée
  • Former les professeurs aux outils
  • Développer des projets ouverts sur la cité

et aussi dit durant l’atelier

Détacher un professionnel (journaliste, .. ) pour favoriser la valorisation des productions des élèves : en profiter pour former aux droits dans le cadre du numérique.

Coopération et complémentarité dans les politiques d’équipement.

Laisser une case vide, un espace de créativité, de liberté (exemple : jeux vidéos, blogs, jeux) : partir de ce qui leur plaît le plus pour les amener l’enseignant à faire connaissance de ce qu’ils aiment vraiment.

Défi 3 Comment avec le numérique permettre à chaque élève d’être acteur à l’école et dans la société

  • Développer les classes inversées
  • Organiser un tour de France des élèves qui ont raccroché grâce au numérique auprès des élèves et des professeurs.

Et aussi

Enseigner les compétences nécessaires pour chercher des informations sur un thème et synthétiser.

Développer les Compétences numériques Création d’outils numériques pour structurer les connaissances. Exemple : B2i et C2i permet l’employabilité.

Merci à la ville de Brest et son service internet et expression multimédia pour la qualité de la préparation et de l’accueil pour cet échange riche et convivial.

Merci à Daniel Kaplan pour sa participation.

Posté le 25 janvier 2015 par Marc Le Gall, Margot Beauchamps, Michel Briand
©© a-brest, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Février 2015
    11:13

    abandon de démocratie ? comment interpréter la modification de l’ordre des propositions ?

    par hugo

    Bonjour,
    j’ai participé à la journée contributive dans l’atelier "éduction et formation des citoyens numériques" et je vous avoue que je suis choqué lorsque je vois l’ordre fourni dans le compte rendu suite au défi 1 identifié.

    Défi 1 Comment favoriser un accès, une appropriation pour tous à l’école et tout au long de la vie ?
    Apprendre à coder, dès l’école
    Favoriser l’accès pour tous et partout, en proximité et qui marche
    Label qualité sur les contenus

    L’ordre retenu ne reflète pas la réalité de ce qui s’est passé.
    La seconde proposition est celle qui a recueilli (et largement) le plus de votes.

    comment interpréter alors l’ordre fourni ? est-ce un abandon de la démocratie ?

    allons-nous vers un totalitarisme numérique ?

    merci pour votre retour et j’espère tout simplement que le message sera mis en ligne car accepter le débat c’est aussi accepter la contradiction !

flickr
Téléphérique Brest
par juleg29
Creative Commons BY-NC-SA