@ Brest

Relier et partager autour du web

Décrypter les pratiques au plus près des territoires

La consommation collaborative : un mouvement de fond aux multiples usages

Les Breton(ne)s et la consommation collaborative

Sur les 750 répondants au questionnaire, 85% affirment pratiquer la consommation collaborative aujourd’hui. Cela passe par le recours au covoiturage (69% des répondants), aux groupements d’achat (28%) ou encore à l’achat-vente entre particuliers sur internet (40%). Et cette tendance semble avoir un bel avenir devant elle :

Si la perspective de réaliser des économies constitue la motivation première pour 60% des répondants, ces pratiques répondent également à des attentes écologiques (43% des répondants) et sociales (41% des répondants).

La démocratisation de la consommation collaborative reste cependant freinée par la faible lisibilité (23% des répondants) et l’accessibilité (19% des répondants) des services disponibles.

Une diversité d’usages

Les consommateurs adoptent plusieurs stratégies d’usages. Si les pratiques varient d’une personne à une autre (en fonction de son âge, de son statut, de son territoire), elles se différencient également selon les occasions ; il existe ainsi plusieurs types d’usages, qui peuvent coexister, évoluer, etc.


Parce que les pratiques de consommation collaborative peuvent être la solution la plus adaptée à mes besoins : un usage individuel et ponctuel, qui repose sur un engagement faible.







Parce que les pratiques de consommation collaborative peuvent me permettre de redonner du sens à mes pratiques de consommation  : un usage individuel ou collectif régulier, qui repose sur un engagement fort.







Parce que les pratiques de consommation collaborative peuvent représenter une alternative au modèle traditionnel de consommation : un usage collectif et régulier, qui repose sur un engagement militant.






« Les dynamiques territoriales de la consommation collaborative en Bretagne historique », un programme de recherche-action mené par Collporterre et Télécom Bretagne, avec le soutien financier de la Région Bretagne et du Conseil Général du Finistère.

Nous remercions tous les participants qui ont pris le temps de partager avec nous leur rapport à la consommation collaborative, ainsi que les membres du groupe de travail qui se sont impliqués dans les réflexions et la mise en œuvre de l’étude.

Retrouvez l’ensemble des résultats sur le site de l’étude :
www.bretagne-consommation-collaborative.net

Posté le 18 décembre 2014 par collporterre
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Téléphérique Brest
par juleg29
Creative Commons BY-NC-SA