@ Brest

Relier et partager autour du web

Doc@Rennes Atelier « valorisation des collections »

Le 6 novembre, Emilie et Chloé ont accueilli Doc@Rennes à la bibliothèque de l’INSA pour un premier atelier autour de la valorisation des collections, en ligne ou IRL (in real life).

En voici le compte-rendu : merci aux participants !

Pour la plupart des bibliothécaires présents, l’objectif de la valorisation des collections est d’augmenter le taux de rotation de certains ouvrages et de réaliser un travail de médiation entre les documents et les usagers.

Sur place ?

Pour toutes les bibliothèques représentées, la mise en scène des collections passe par le facing et les tables thématiques.

Amal souligne qu’en librairie le facing et les piles de livres sont un bon outil marketing. En outre, pour créer des tables thématiques, il ne faut pas hésiter à profiter de la nouveauté pour élargir la sélection (ex des prix Goncourt ).

Concernant la valorisation physique des collections numériques, l’idée d’un trompe l’oeil représentant une étagère de livres avec des QR-code a été évoquée (ex. de l’expérience Lis tes classiques : http://www.paralleles-editions.com/lis.html).

A la bibliothèque des Champs Libres, une fois par an, les usagers sont invités à déposer les documents qui leur ont plu sur la table des coups de coeur.

Dans le même ordre d’idée, les collections peuvent être valorisées par les usagers eux-mêmes au travers de conseils écrits sur des post-it collés sur un tableau.

Un ouvrage peut également s’enrichir des commentaires des lecteurs sur une page volante (ou un marque page) glissée à l’intérieur.

Plusieurs personnes ont souligné l’importance de faire participer les usagers à la valorisation des collections.

Le bibliothécaire peut également conseiller les usagers et ainsi mettre en avant certains documents en y apposant un pictogramme ou un bandeau. Cela peut prendre la forme d’un simple “smiley” et/ou d’une phrase, voire même d’un commentaire, pour signaler en quoi l’ouvrage est intéressant.

Par ailleurs, la valorisation passe inévitablement par un désherbage régulier des collections : less is more.

Quid de la valorisation des périodiques ?

En ligne ? Outils ?

Une majorité des bibliothécaires présents valorisent leurs collections par le biais des réseaux sociaux, notamment Facebook et surtout Pinterest, qui a été évoqué plusieurs fois.

Par exemple, la bibliothèque de l’EESAB possède un compte Pinterest sur lequel elle met en avant ses nouvelles acquisitions.

La question de la valorisation du Pinterest auprès des publics est posée : comment faire pour que cet outil soit connu, consulté, utile aux publics ?

Plusieurs solutions sont évoquées :

Le problème est que Pinterest ne correspond pas à tous les publics. Comment à la fois abandonner les bibliographies papier (que l’on ne peut pas facilement mettre à jour) et passer à des sélections en ligne, certes facilement actualisables, mais qui seront inaccessibles pour certains (exemple d’une personne âgée qui n’a ni le matériel informatique, ni les compétences numériques pour surfer et se créer un compte sur Pinterest ou autre).

La clé serait d’accompagner l’usager en difficulté face aux outils numériques et de mettre, pourquoi pas, une tablette à disposition du public avec la ou les bibliographies en accès libre.

Plusieurs autres solutions sont évoquées pour valoriser les collections de sa bibliothèque en ligne :

  • L’EESAB envoie une newsletter deux fois par mois sur l’actualité de la bibliothèque ainsi qu’une sélection d’articles
  • Faire un blog est une solution qui a été évoquée à plusieurs reprises, pour des établissements territoriaux ou universitaires (voir par exemple le blog de la BU de Rennes 2)
  • Le réseau des médiathèques Syrenor, auquel fait partie la médiathèque de la Chapelle-des-Fougeretz, met en avant ses coups de coeur sur son site Internet.

Enfin, des outils en ligne peuvent nous aider à créer de belles bibliographies, utiles pour le travail en interne ou la médiation de collection par le biais de listes :

  • DoMyBiblio : pour générer une bibliographie à partir des ISBN (document du Sudoc)
  • Zotero : outil de gestion de références bibliographiques utilisé pour collecter et organiser des références et ensuite générer une bibliographie (voir le tutoriel de Julien Sicot sur Forma@doct : http://guides-formadoct.ueb.eu/zotero)

Quelle médiation ?

La question du public est bien entendu primordiale quand on parle de valorisation des collections : S’appuyer sur l’expertise des étudiants et des enseignants, échanger, impliquer les usagers via la mise en place d’un club de lecteurs, (prescripteurs et médiateurs des collections par leurs sélections) sont autant de solutions qui ont été évoquées lors de cette rencontre.

Delphine souhaiterait faire du centre de documention du CFCB un laboratoire innovant et ainsi montrer ce qu’il est possible de réaliser en matière de valorisation en bibliothèque.


Doc@Rennes

Le collectif doc@Rennes s’est construit début 2014, il a pour objectif de rassembler les professionnels des milieux de la documentation (bibliothécaires, documentalistes, archivistes) mais aussi de la culture ou de l’éducation… et de leur permettre de se rencontrer et de partager leurs connaissances.
URL: http://docarennes.wordpress.com/
Via un article de docarennes, publié le 21 novembre 2014
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Téléphérique Brest
par juleg29
Creative Commons BY-NC-SA