@ Brest

Relier et partager autour du web

55 mobiles usagés collectés et envoyés à MonExtel

L’École vient d’adresser 55 téléphones mobiles usagés, collectés sur le campus de Brest, à son partenaire MonExtel. Il s’agit du 4e envoi depuis la mise en place de ce partenariat en 2011. Les 25,39 € récupérés via cette collecte sont versés au club Télécom durable. Étudiants et personnel de Télécom Bretagne, continuez à vous mobiliser !

MonextelÉvaluation environnementale des téléphones collectés

Sur les 55 mobiles collectés, 5 seulement étaient encore fonctionnels (1). Les autres, non fonctionnels, sont donc à recycler (2). Cette collecte aura permis, grâce au réemploi des mobiles, d’économiser :

  • 168,8 kg de CO², soit 1061,6 km parcourus avec une Twingo essence ;
  • 6981,7 MJ d’électricité primaire non consommée, soit l’énergie consommée par une ampoule de 50W allumée pendant 4,4 ans ;
  • 0,75 kg de déchets dangereux non produits, soit la production moyenne de déchets dangereux d’un européen pendant 6 jours ;
  • 37,9 gr de matières phosphorées non rejetées dans l’eau, soit 18,95 cycles de lave vaisselle.

Le devenir des téléphones

Les téléphones reconditionnés sont revendus en priorité en France, dans quatre canaux de distribution :

  • des revendeurs de boutique d’occasion ;
  • la boutique de vente de téléphones d’occasion garantis de MonExtel ;
  • des sites e-commerce spécialisés ;
  • des moyens alternatifs de redistribuer ces téléphones à des personnes nécessiteuses en France (CCAS, centres sociaux, associations d’insertion).

Benoît Varin, cofondateur et directeur du Développement de MonExtel, précise que « le marché de l’occasion français n’ayant pas atteint un seuil de maturité suffisant pour garantir une revente régulière, nous revendons également à l’étranger. Notre politique d’export de l’entreprise est très stricte et respecte les règles nationales, européennes et internationales. Seuls les téléphones parfaitement fonctionnels et dont on estime la durée de vie à plus de 2 ans sont exportés ».

Évaluation sociétale : 2,35 heures d’emploi d’insertion créées

Les tests et reconditionnement des téléphones sont réalisés par un Établissement et service d’aide par le travail (Esat). Un Esat a pour but d’aider à l’insertion de personnes en situation de handicap via l’exercice d’une activité professionnelle dans un environnement adapté. Cette collecte a ainsi permis la création de 2,35 heures d’emploi d’insertion. Benoît Varin indique qu’ « en localisant l’ensemble de ses activités de traitement en France, MonExTel.com envisage de créer 1 emploi (direct ou induit) pour 1 000 téléphones collectés. »

MonExtel, une entreprise responsable

MonExtel est une entreprise créée par des diplômés de Télécom & Management SudParis. Après chaque opération de collecte, elle adresse un bilan complet de l’opération de recyclage des téléphones portables usagés. Celui-ci comprend une évaluation environnementale et sociétale de l’opération ainsi que la valeur de reprise des téléphones (données qui ont été reprises dans cet article).

(1) Les téléphones fonctionnels sont ceux qui s’allument à partir de batterie d’origine ou après branchement sur un chargeur. Ces téléphones subissent une série de tests avancés et sont, dans la majorité des cas, reconditionnés afin d’être revendus sur les marchés de l’occasion.
(2) MonExtel confie le traitement des téléphones non fonctionnels à des fonderies et des recycleurs spécialisés dans la valorisation matière. La batterie et le combiné sont traités séparément dans des unités de traitement spécialisées dans le respect de la réglementation en vigueur.
En savoir + : Le collecteur de téléphones est situé sur le campus de Brest, au centre-vie, près du collecteur de piles usagées.
Contact : Cendrine Le Locat, Responsable développement durable et solidaire 02 29 00 10 80
Via un article de Cendrine LE LOCAT, publié le 22 octobre 2014
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Finistère : suite et fin
par Luc DBP
Creative Commons BY-NC-SA