@ Brest

Relier et partager autour du web

Ronan Querrec, nouveau directeur du CERV. Une nouvelle feuille de route pour le centre qui fête son 10ème anniversaire

« Le CERV est un laboratoire de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Brest. A l’origine c’était le laboratoire d’Informatique Industrielle (L2I), dirigé par Jacques Tisseau. J’en suis le directeur aujourd’hui, soit, mais c’est une direction administrative et stratégiques. Il n’y a pas de relation de hiérarchie au sein d’un laboratoire" précise Ronan Querrec.

Son parcours ?
Un DEA d’informatique de gestion à l’université de Brest. « C’était le milieu des années 90, la 3D émergeait et nous étions quelques-uns à rêver de développer nos propres dispositifs de 3D. Nous voulions faire des choses amusantes, découvrir ! ». Exit l’informatique de gestion, direction le CERV où il réalisera sa thèse au L2I en 1999 sur le thème de la sécurité des sites classés SEVESO.

Aujourd'hui ses travaux de recherche ont toujours pour objet la collaboration homme – machine. Son domaine c’est la représentation des connaissances pour les agents virtuels. Et en tant que directeur du CERV il est bien décidé à ne pas abandonner ses travaux de recherche !

Après l’intégration au Lab-STICC, sa feuille de route pour le CERV
« Ces 5 dernières années Pierre De Loor avait pour objectif de consolider la légitimité de notre laboratoire et d’obtenir la reconnaissance de la communauté scientifique. C’est chose faite. Nos équipes sont intégrées à celles du Lab-STICC. Nous sommes l’une des plus importantes équipes de Réalité Virtuelle en France. Le CERV compte environ 40 personnes. Une vingtaine de permanents, des post-docs, des thésards.

Aujourd’hui nous cherchons de nouvelles sources de financement et mon objectif est d’être plus visible en local. Nous voulons que les industriels et les institutionnels appliquent nos recherches dans de nouveaux projets, produits, services … »

La mer, mais pas que …
« Nous avons développé de nombreuses applications pour l’environnement marin. D’ailleurs, une de ces applications a été testée par la secrétaire d’Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire, lors de sa visite à Brest le 3 juillet. Il s’agissait d’une simulation du comportement de bancs de poissons. Une application pour laquelle il nous a fallu développer de nombreux calculs pour prendre en compte un grand nombre d’entités – les poissons - dont le comportement est complexe.

Mais nous montons également des projets dans d’autres domaines, le patrimoine, la formation, la santé, la biologie et la culture par exemple. Et je souhaite que nous y soyons plus présents. »

Une originalité unique
« Le CERV a intégré dans ses équipes des psychologues. Pour développer des systèmes immersifs la connaissance du comportement humain est un impératif ! »

 

Propos recueillis par Murièle Couchevellou, chargée de communication du Technopôle Brest-Iroise.

 

publié le 11 septembre 2014
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Place of the bridge, 05.05.2014.
par Dāvis Kļaviņš
Creative Commons BY-NC-SA