@ Brest

Relier et partager autour du web

2ème MOOC Camp Day de FUN : Le Centre Virchow-Villermé reçoit le Prix du Public de Paris

prix

Samedi 14 juin, FUN (France Université Numérique) organisait un MOOC Camp Day dans 7 universités françaises et à Tunis. L’objectif de ces MOOCs Camps organisés par FUN depuis janvier est de développer, par équipes, des projets de MOOCs proposés par les participants. Plus qu’une compétition à échelle locale et nationale (et désormais internationale), le MOOC Camp est le rendez-vous de tous les « moocers » qui, gagnants ou perdants, sont là pour travailler à ce qui les animent le plus : l’innovation pédagogique. Une journée d’ébullition où chacun trouve son bonheur grâce aux techniques de brainstorming agiles de Sense School.

« Sauvez des vies, devenez citoyens sauveteurs » ; un MOOC au cœur des préoccupations du Centre Virchow-Villermé

Le Centre Virchow-Villermé de Santé Publique a décidé de se lancer dans l’aventure en proposant un MOOC d’utilité publique « Sauvez des vies ; devenez citoyen sauveteur ». Ce projet était proposé par Karl-William Sherlaw et Sophie Puig-Malet qui, forts de leurs expériences et recherches respectives, pour l’un dans le secteur de l’ingénierie pédagogique des MOOCs, pour l’autre en matière de prévention santé digitale, ont fait le constat d’un manque de formation aux premiers secours. Le Centre Virchow-Villermé, institut Franco-Allemand, s’est en effet étonné d’une différence notoire parmi les chiffres publiés par la Croix Rouge en 2013 : 27% de la population française est formé aux premiers secours contre 80% de la population allemande. S’il est possible d’expliquer ce retard assez facilement, notamment par l’inclusion de cette formation au moment de l’examen du permis de conduire en Allemagne, il reste incompréhensible que les premiers secours soient si difficilement accessibles en France. C’est en formant les citoyens aux réflexes et aux fondamentaux du secourisme que l’on peut sauver des vies. L’idée du MOOC était née et le MOOC Camp serait pour l’équipe l’occasion de confirmer ou d’infirmer l’intérêt d’un tel MOOC, soulever les problématiques posées par un tel enseignement en ligne et confronter les points de vues…

La journée : vote et constitution des ateliers

pitch

Pour cette deuxième édition du MOOC Camp de FUN, une centaine de participants étaient réunis à l’Université Panthéon-Assas. Parmi eux, une quinzaine avait décidé de présenter un projet de MOOC, qui, s’il était retenu à l’issue d’un premier vote du public dans la matinée, allait donner lieu à un atelier de travail pendant toute la journée. Autour de chaque projet de MOOC retenu, était en effet constitué un atelier de brainstorming composé des participants non porteurs de projets, ou porteurs non retenus, qui choisissaient de contribuer à l’élaboration du MOOC de leur choix parmi ceux qui avaient passé cette première sélection.
Le MOOC « Sauvez des vies, devenez citoyens sauveteurs » en retenant l’attention et en remportant le vote du public a bénéficié, toute la journée durant, de la créativité d’une équipe motivée, composée d’étudiants, d’universitaires et de professionnels de la formation. Cette petite équipe (nous étions 10) avait pour mission d’élaborer un premier scénario de MOOC à présenter en fin de journée.

Brainstorming et scénarisation

brains

Avec enthousiasme, et grâce à l’aide précieuse de l’animatrice Sense School Julie Seydoux, le groupe a mis en place un scénario prenant en compte deux des problématiques majeures de ce projet : celle de la pratique du geste et de l’expertise. Il est à noter que si les MOOCs profitent le plus souvent de l’enseignement d’un professeur aguerri aux techniques pédagogiques des cours traditionnels, la problématique récurrente de la pratique doit se poser dans le cadre de la formation à distance. Ainsi, comment dans un univers virtuel permettre aux apprenants de s’exercer de façon « réelle » ? Une tentative de réponse à cette difficulté se trouve dans l’essor des serious games. A titre d’exemple, iLumens de l’Université Paris Descartes en collaboration avec Dassault Systèmes a mis au point un serious game visant à apprendre le massage cardiaque (voir le projet).
L’atelier était organisé en deux temps. La matinée était consacrée à un brainstorming visant à clarifier des éléments fondamentaux à l’élaboration d’un MOOC, à savoir : « A qui s’adresse le MOOC ? Quel est son format ? Comment les participants peuvent-ils se rencontrer ? Quelles activités sont pertinentes pour ce MOOC ? Comment ajuster le MOOC en fonction des commentaires ? Comment évolue-t-il et comment évaluer les participants tout au long du cours ? Comment le nommer ? Qui devraient être les partenaires ? Comment garantir un accès au plus grand nombre ? Comment mobiliser le public autour de cette question ? Quels moyens innovants pour favoriser l’interaction dans ce MOOC ? »
Sur la base des éléments de réponses récoltés, le groupe s’est attelé l’après-midi durant au montage du scénario et à la définition des séances pédagogiques. Par équipe de deux personnes, chaque mini-groupe a proposé une session pédagogique répondant à des objectifs précis grâce à la mobilisation de contenus spécifiques et d’activités adaptées. C’est aussi avec un grand enthousiasme que tous se sont préparés à la présentation finale qui devait avoir lieu en fin de journée et qui devait permettre de désigner deux gagnants pour cette journée. On notera l’ambition des idées telle que la constitution d’une communauté de « citoyens-sauveteurs » via géolocalisation sur smartphone ou encore l’invitation via le MOOC à s’exercer en situation réelle avec l’aide de mannequins. Autant d’initiatives qui sont parfois difficilement accordables avec le format du MOOC et ses limites liées à la distance.

Le projet que nous avons formulé à l’issue de la journée… et le prix du public :

C’est la fin de la journée et le moment d’un nouveau vote, du jury d’un côté, de nouveau du public de l’autre. Face aux 7 projets qui avaient été sélectionnés lors du vote de la matinée, c’est le MOOC « Sauvez des vies, devenez citoyens sauveteurs » qui a reçu le prix du public de Paris. Le prix du Jury a quant à lui été attribué à un projet qui permettait d’apprendre à écrire une nouvelle (+lien). Il a été jugé par les experts comme le mieux réalisable et le plus abouti du point de vue pédagogique.

A l’heure du bilan quatre éléments nécessaires à la réussite de ce MOOC se sont dégagés.
• La nécessité d’impliquer des experts de santé et du secourisme, à chaque étape de la constitution de ce MOOC.
• Le rôle du MOOC comme première étape d’un processus qui engagerait les participants à poursuivre leur formation dans des centres habilités à délivrer des diplômes de secourisme.
• La nécessité d’impliquer plusieurs partenaires institutionnels.
• La volonté de constituer autour de ce MOOC une communauté de « citoyens sauveteurs »

Par ailleurs, c’est avec étonnement que les porteurs du projet ont pris connaissance du prix du public de Brest délivré à un projet de MOOC consacré… au secourisme ! La double présence de cette thématique au tableau final atteste bien d’un intérêt du public. Et qu’il est temps de se mettre au travail !

Mise à jour :

Un troisième vote avait lieu jusqu’au 26 juin sur la plateforme de FUN. Les internautes devaient départager les 7 MOOCs ayant reçu les prix du public dans les villes participantes. C’est le MOOC « La santé : à la racine des mots scientifiques » qui a reçu le prix du public grâce aux votes des internautes. L’objectif de ce MOOC est de donner des éléments de compréhension du vocabulaire biomédical et scientifique, d’intégrer des familles de mots scientifiques par l’étude de leurs racines (latines, grecques, arabes), de permettre leur association mnémotechnique à des familles de mots courants par des jeux, images, musiques, ou vidéos, de stimuler in fine leur compréhension d’une manière ludique… Tout un programme ! Bravo à eux.

Et si « Sauvez des vies, devenez citoyens sauveteurs » n’a pas été retenu, nous espérons toujours pouvoir développer un projet plus complet… Restez connectés !

Karl-William Sherlaw et Sophie Puig

Centre Virchow Wellermé

URL: http://virchowvillerme.eu/
Via un article de Sophie Puig, publié le 21 juillet 2014
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
DSCN0321
par Ronan Caroff
Creative Commons BY-NC-SA